Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Scorpion casque modulable Exo-Tech : l'essai

Dans Moto / Equipement

Milan 2018, Scorpion s'attaque au segment des modulables avec un casque de dernière génération proche d'un certain Evo-One. Intégral ou véritable jet, l'Exo-Tech reprend une cinématique bien connue, éprouvée depuis quelques années par Shark. Un concept identique certes, mais bonifié selon le fabricant. C'est ce que nous allons voir dans cet essai.

Scorpion casque modulable Exo-Tech : l'essai

Une mentonnière qui tourne autour de la coque pour faire de l'intégral un jet à part entière… l'idée n'est pas nouvelle. Roof avec ses séries de Box(x)er et Desmo puis Shark avec ses Evoline et Evo-One (et leurs nombreuses évolutions) sont déjà sur le créneau… tout comme LS2 qui s'est d'ailleurs fait taper sur les doigts avec son FF393 Convert condamné (en première instance en 2016 puis en Appel en 2019) pour contrefaçon. C'est désormais au tour de Scorpion de rentrer dans la danse avec un casque en polycarbonate qui a demandé deux années de développement. Disponible depuis mars dernier il est LA grosse nouveauté avec son cousin sportif Exo-R1 Air essayé il y a quelques mois dans nos colonnes. Ici par de système gonflable de joues mais un aérodynamisme abouti, un confort qui l'est tout autant et une coque fine et enveloppante… précise Scorpion.

Complet

Scorpion propose un casque bien ficelé, tant côté esthétique avec une coque agressive sans trop en faire pour coller au segment urbain, que du côté de ses périphériques avec un package complet comprenant une lentille Pinlock MaxVision, un intérieur amovible hypoallergénique, antitranspirant riche du système Kwikfit (permettant le passage des branches de lunettes), les déflecteurs d'usage (nez et cou), un double écran solaire réglable en trois positions, le tout sur une coque déclinée en deux tailles. Notons la double homologation (P/J : Intégral et Jet) ainsi que la fermeture de jugulaire par système micrométrique. Bref la totale pour s'attaquer au marché des casques modulables avec un heaume compétitif et actuel bien plus sexy que les Exo-3000 Air et autres séries Exo-900 Air, Exo-920 Air…

Côté finition rien à redire, notamment dans notre version en essai qui ne souffre d'aucun reproche. Le fabricant annonçait un poids maîtrisé… le passage sur la balance ne le confirmera pas avec 1 726 grammes vérifiés pour une taille S entièrement équipée, soit 25 grammes de plus que le Shark dans en configuration identique. Moins bien certes mais pas rédhibitoire puisque l'équilibre général du couvre-chef en dynamique est bon.

De la polyvalence avant toute chose

Si l'on devait retenir une chose de ce type de casque c'est leur polyvalence. Scorpion ne fait pas exception. Un véritable couteau suisse capable de répondre à vos besoins en un clic. Et c'est ce "clic" qui fait tout. Si le mécanisme de Shark laisse à désirer avec un système de déverrouillage de la mentonnière pas si intuitif que ça (demandant au motard un temps d'adaptation), le casque aujourd'hui en essai offre une manipulation évidente en statique mais aussi en dynamique. On aime cette facilité. La dynamique de l'écran et de la mentonnière ne pose pas de problème avec une articulation (sans surprise) autour de la coque reprenant celle que l'on connaît déjà. L'Exo-Tech fait mieux… impossible de le nier.

Lors de la manipulation de la mentonnière, l'écran se lève automatiquement.
La mentonnière a migré jusqu'à l'arrière de la coque pour faire du Scorpion un véritable casque jet.
La mentonnière a migré jusqu'à l'arrière de la coque pour faire du Scorpion un véritable casque jet.

La sonorisation se montre normale pour ce type d'équipement tandis que le débit des ventilations aurait pu être meilleur. On se rassurera avec le champ de vision plus que convenable et le confort des garnitures suffisamment moelleuses et fermes pour répondre aux besoins du motard urbain et d'une gamme touring.

L'écran solaire est suffisamment teinté pour ne pas avoir peur du soleil.
L'écran solaire est suffisamment teinté pour ne pas avoir peur du soleil.

Le modulable se place immédiatement sur la tête offrant un bon dégagement des oreilles et un tissu qui ne sera pas irritant avec la sueur. Clairement positif tout ça, dommage que Scorpion n'ait pas pensé à équiper son polycarbonate de curseurs d'écran plus gros. Ces derniers, difficiles à attraper, deviendront quasi introuvables avec des gants hiver.

Si l'on manipule facilement les ventilations de l'Exo-Tech ces dernières auraient pu avoir un meilleur débit !
Si l'on manipule facilement les ventilations de l'Exo-Tech ces dernières auraient pu avoir un meilleur débit !

Conclusion

Si l'on peut critiquer l'inspiration plus que prononcée, force est de constater que Scorpion propose ici un casque plus abouti, cinématiquement parlant, que l'original. Touring dans l'âme, l'Exo-Tech passe d'une configuration à l'autre sans difficulté. Si la longévité de ce type de mécanisme est une inconnue et ce quelle que soit la marque on se rassurera par la garantie de 5 ans offerte par Scorpion. Confortable, agressif sans en faire trop, le Scorpion est un allié précieux pour un quotidien facile à vivre… dommage que les curseurs d'écran n'aient pas été plus faciles à appréhender !

Le spoiler arrière intégré à la coque aide au bon comportement du casque en dynamique.
Le spoiler arrière intégré à la coque aide au bon comportement du casque en dynamique.

Portfolio (1 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire