Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Supersport- Sofuoglu : le Valentino Rossi turc prendra sa retraite

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Ce week-end, à Imola, en Italie, se tournera une page de l’histoire du Supersport et de la moto turque. Kenan Sofuoglu participera en effet à son dernier meeting avant de partir à la retraite. Une décision prise à 33 ans et d’abord imposée par les blessures. C’est un caractère, un champion de la discipline et une icône nationale qui quitte le paddock. Du moins côté piste, car il va s’occuper de ses jeunes compatriotes. Au vu de son palmarès et de cette ambition, on peut le rapprocher avec un certain Valentino Rossi

Supersport- Sofuoglu : le Valentino Rossi turc prendra sa retraite

Kenan Sofuoglu, c’est cinq titres de Champion WorldSSP (2007, 2010, 2012, 2015 et 2016), et un podium en Moto2. C’était en 2011, à Assen. À Imola, et alors qu’il y fêtera ses 20 années de compétition, il arrêtera les frais. Car son corps dit stop ! Il faut dire que les 14 derniers mois ont été particulièrement difficiles : lors de l'entraînement de Supermoto en janvier 2017, Sofuoglu s'est fracturé le poignet droit. Trois interventions chirurgicales ont été nécessaires pour permettre au pilote Kawasaki de bouger à nouveau l'articulation sans douleur.

Fin septembre 2017, celui qui est aussi père de famille a lourdement chuté lors des qualifications du Supersport à Magny-Cours et s'est fracturé le bassin à trois endroits. Néanmoins, il a conduit la finale de la saison au Qatar et a raté le titre mondial face à Lucas Mahias.

La saison 2018 a commencé par une lourde chute à Phillip Island lors des essais puis un nouvel accident a été subi en raison d'une défaillance des pneus à 257 km/h par sa moto. Le bassin déjà meurtri a de nouveau été fracturé.

Sur sa future retraite, Kenan Sofuoglu déclare : "je ne suis pas triste, parce que je m’occupe de la relève turque que j’entraîne. Je reste connecté à la course. Quand j'ai commencé il y a 20 ans, je voulais vraiment devenir champion du monde - je l'ai fait cinq fois. Pour Puccetti Kawasaki, je serai sur la piste pour la dernière fois à Imola. "

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Kawasaki

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire