Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Triumph délocalise toute sa production en Thaïlande

Dans Moto / Nouveauté

La vaste majorité de la production était déjà réalisée en Asie depuis des années, mais l’annonce par la direction du constructeur anglais d’arrêter l’assemblage des Speed Triple et Tiger 200 à l’usine historique de Hinckley, marque la fin du « Made in England ». Seules quelques éditions spéciales seront encore assemblées en Angleterre, alors que 1 000 emplois seront conservés au siège de la société. 

Triumph délocalise toute sa production en Thaïlande
Nick Bloor
Nick Bloor

C’est la fin d’une époque pour une marque premium, dont le nom a toujours été associé à l’île britannique. Même si la majorité des clients de la marque savait que les motos Triumph étaient déjà fabriquées en Asie (depuis plus d’une décennie), l’annonce de la délocalisation totale des chaînes de production pour la Thaïlande ne passe pas inaperçu et reste une des grandes informations de la semaine. Pour expliquer la suppression de quelque 50 postes à l’usine historique de Kinckley, en Angleterre,  Nick Bloor  (Directeur Général) affirme que “le constructeur se prépare pour l’avenir et notre prochaine phase d’expansion se situe en Asie. C’est pour cela que nous renforçons notre outil de production en Thaïlande, pour être au plus près des marchés émergents”.

Une annonce qui coïncide avec le partenariat, officialisé le mois dernier, avec Bajaj (constructeur indien), pour fabriquer des petites cylindrées (désignées en Angleterre et de cylindrées inférieures à 500cc) et mieux distribuer la marque en Inde et dans les pays émergents. Triumph continue de vendre plus de la moitié de ses motos en Europe, mais les marges de production se déplacent plus vers la Zone Asie où les ventes ne cessent de croître en général. Se rapprocher des marchés riches en potentiel de croissance et profiter d’une main-d’œuvre qualifiée et bon marché fait sens. À l’instar d’Apple qui design ses Iphone en Californie et les fait fabriquer en Chine, Triumph va penser ses prochains modèles toujours en Angleterre mais les fera construire en Asie.  

Triumph délocalise toute sa production en Thaïlande

Paul Stroud, directeur commercial de la marque, de rajouter : « La compétition est de plus en plus féroce, nous avons des concurrents qui développent des modèles que nous étions les seuls à faire auparavant.  Nous devons aussi répondre à la demande du consommateur d’être toujours plus rapide pour proposer de nouveaux modèles sur le marché. » Vingt ingénieurs seront ainsi embauchés prochainement pour renforcer l’équipe de Recherche et Développement au siège de la marque. L’usine historique gardera une capacité de production pour des éditions limitées de motos premium (environ 4 500 unités par an). La marque confirme également que les lignes d’assemblages dont elle dispose au Brésil et en Inde continueront d’opérer, en plus des unités de production principales thaïlandaises.

Dans un monde de plus en plus globalisé et avec une concurrence acharnée venant d’Asie, la marque historique anglaise se devait de réagir pour subsister. La gestion calamiteuse de Norton et sa récente faillite montrent à quel point les choix stratégiques sont importants. La direction de rajouter que le Brexit n’avait absolument aucun rapport avec la décision de terminer la délocalisation, déjà entamée il y a longtemps, des unités de production en Asie.

Photos (4)

SPONSORISE

Actualité Triumph

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire