Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Danger et inconscience, le n'importe quoi des trottinettes électriques

Dans Moto / Pratique

Olivier Cottrel

Sentiment d’impunité, conduite inconsciente, comportements dangereux pour eux comme pour ceux qui les entourent, les utilisateurs de trottinettes sont très souvent pointés du doigt. Selon un baromètre de la sécurité routière publié ce mardi par Axa Prévention, il semble bien que cela soit à raison.

Des comportements de plus en plus inconscients pour les usagers des trottinettes électriques.
Des comportements de plus en plus inconscients pour les usagers des trottinettes électriques.

Publié hier, le baromètre de la sécurité routière dévoilé par Axa Prévention n’a rien de surprenant pour quiconque a déjà passé quelques heures à déambuler dans une grande ville française. À l’occasion d’une enquête réalisée par Kantar du 6 janvier au 6 février 2020 auprès d'un échantillon de 2 196 personnes puis du 4 novembre au 18 novembre auprès d'un échantillon de 2 161 personnes, 237 usagers de trottinettes ont été interrogés. Et ce qui en ressort est plutôt édifiant pour cette catégorie d’usagers de la route en pleine explosion.

Parmi les 237 utilisateurs de trottinettes électriques interrogés dans le cadre de l'enquête en fin d’année, 78 % déclarent téléphoner en roulant. Un chiffre en augmentation de 23 % par rapport à ceux interrogés en début d’année 2020. 72 % d’entre eux consultent ou envoient des SMS (+25 %) et 65 % consultent ou publient carrément sur les réseaux sociaux (+46 %). Pour Eric Lemaire, président de l’association Axa Prévention, l’explication est simple : « Il y a beaucoup de comportements déviants. Cela est lié au sentiment que la trottinette est un jouet augmenté » (Propos AFP).

Si les usagers de trottinettes électriques « n'ont pas le sentiment d'être soumis au Code de la route », un facteur vient également aggraver cela : le fait que « les trottinettes ne soient pas considérées comme dangereuses, même sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants » engendre des « comportements inconscients ». 79 % des utilisateurs de ces engins déclarent ainsi rouler sur le trottoir, 68 % ne pas porter de casque, 66 % ne pas s'arrêter au feu orange et plus grave encore, seuls 40 % ont déclaré connaître la réglementation encadrant l'usage des trottinettes électriques.

Alors que l’on dénombre de plus en plus d’accidents impliquant des utilisateurs de trottinettes électriques (431 victimes d’accidents avec des engins de déplacement personnel, dont 95 % de trottinettes électriques, ont fait une demande d’indemnisation en 2020 selon les chiffres révélés par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages), on peut déplorer le manque de sensibilisation, mais aussi, et une fois n’est pas coutume, de verbalisation des comportements dangereux et irresponsables.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires ()

Déposer un commentaire