Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai Ducati Monster 821 2018 : elle préfère la campagne

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

Et pour une hivernale, et bien nous n’en sommes pas loin. Des températures qui frisent le 0 degré et des vagues de pluie glaciale. Et si l’engourdissement de vos doigts ne vous le rappel pas, le froid déclenche au passage toutes les alertes du tableau de bord et affichant un gros flocon de neige sur fond orange au milieu de l’écran.

Mais avant toute chose, à bord, le Monster 821 permet aux petites tailles de pouvoir profiter pleinement de mettre les pieds au sol grâce à la position basse disponible de série. Il suffit de retirer sous la selle, les 4 plots clipsés dessous. Sans ça, on descend à 785 mm laissant tout le loisir aux petites tailles d’avoir un peu plus d’aisance. En revanche, toujours à l’arrêt ; le rayon de braquage est assez grand. En plusieurs fois donc pour les demi-tours, quant à se faufiler entre les voitures, ne comptez pas suivre les scooters. La position agréable, sur l’avant et les pieds bien remontés sur les repose-pieds sans que ce soit gênant. La lecture du tableau de bord se fait parfaitement bien, en revanche la navigation en roulant demandera un peut de temps d’adaptation pour ne pas devoir quitter la route des yeux trop longtemps. Les rétroviseurs sont esthétiques et se règlent facilement, mais parfois la vision est un peu restreinte, nécessitant de bouger la tête pour voir parfaitement toute la circulation derrière soi.

Notre version d’essai dispose du Shifter up & down disponible au catalogue. Il faudra tout de même être dans les tours pour l’utiliser correctement, les changements de rapports un peu durs peuvent laisser l’impression qu’elle va se mettre à craquer avec les passages à la volée.

 

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

Les premiers kilomètres se sont faits en ville sans avoir le réflexe immédiat de passer le mode Urban… Grave erreur ! Les bas régimes font cogner le moteur et donnent des à-coups facilement. C’est donc à ce moment-là que pour une rare fois, la Carto’ Urban sert vraiment à quelque chose. En effet le moteur est bien aplani et devient tout d’un coup docile. La souplesse que l’on obtient donne un vrai confort de conduite dans les zones urbaines, même si certains pourraient dans ce cas lui reprocher de manquer de relance. Mais son côté « rond » sera une aubaine aussi pour un jeune permis. Les leviers sont assez souples pour ne pas ankyloser les mains au bout de 10 min et le feeling est bon. En revanche le côté droit vous cuit littéralement la cuisse si le Monster à le malheur de se retrouver en chauffe.

Dès que l’on sort des zones surpeuplées, la Ducati se révèle beaucoup plus à son aise. Pas de surprise niveau protection pour un roadster et le duo ne restera que de l’ordre du dépannage ou de l’occasionnel (ou bien avoir un passager très, très amoureux).

Enclenchée sur le mode Road ou Sport, la moto se révèle très fun à rouler. La sonorité du bicylindre étant flatteuse en plus, on se plaît à l’emmener à droite et à gauche, même si en début de virage on sent une légère résistance probablement due à l’angle de chasse, mais rien d’insurmontable. Son comportement d’Italienne est omniprésent, on prend un vrai plaisir de conduite dans des conditions de revêtement propre, mais les remontées dans le dos ou les bras seront immédiats sur routes défoncées. Mais étonnamment les suspensions un poil souple épargnent le pilote sur les dos d’ânes, tellement rare chez Ducati que ça a le mérite d’être signalé. La puissance du bicylindre est largement suffisante pour son usage et sa construction. Si les plus furieux préféreront le 1200, le 821 fera le café pour la grande majorité des motards qui sont ciblés et qui aiment le caractériel avec une très bonne allonge et surtout plein partout.

 

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

Sur le freinage, on peut noter deux écoles. Ceux qui aiment le mordant et l’attaque brutale pourront être dessus par le feeling au levier et pourraient qualifier de mou. Et pour les autres, le système est largement suffisant. Nous pourrions dire d’ailleurs que pour la catégorie ciblée, il évitera les mauvaises surprises. Dans tous les cas le freinage reste bon et il ne vous mettra jamais à défaut par un manque d’efficacité.

Photos (44)

SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire