Publi info

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

Dans Moto / Nouveauté

Le Ducati Monster 821 reçoit des optimisations pour 2018. Loin de la refonte totale, le roadster italien se met surtout à jour et offre des agréments de série plus vendeurs. Proposé en trois coloris mais dans une version spécial permis A2, on vous emmène pour un essai hivernal.

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

Les conditions n’étaient pas particulièrement favorables pour cet essai avec beaucoup de froid et de la pluie. Mais nous n’avons pas pu résister au coloris jaune de notre essai qui attire le regard et lui donne un véritable capital sympathie. Après l’éternelle rouge et noir que l’on retrouve sur toute la gamme Ducati, ça change et cela faisait très longtemps qu’il avait quitté le catalogue.

Il est un hommage au tout premier modèle de 1993 ce Monter 821. Comment ? L’ajout d’un crochet sur le devant du réservoir, les puristes vont aimer. Et si visuellement, il faut chercher dans les détails qui ont été changés, elle se veut plus moderne en conservant ses lignes intemporelles avec un réservoir plus galbé, une boucle arrière plus fine et dont les poignées passagers ont disparu, remplacées par des « emplacements » sous la selle et on retrouve le capot de selle de série. Les repose-pieds arrière sont désormais indépendants et le phare avant est redessiné avec l’inscription « Monter » à l’intérieur. Le montage est propre et la qualité de finition est soignée. On apprécie de voir que le cache collecteur côté droit est là pour protéger des brûlures sur la jambe, mais notre essai nous montrera qu’il aura vite ses limites… Surtout en ville. Le pot d’échappement fait massive, mais ça ne gène en rien les lignes globales.

 

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine
Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine
Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

 

Le Tableau de bord, passe en TFT couleurs avec 3 affichages suivant la cartographie sélectionnée (urban, road ou sport). La navigation se fait via un bouton et le central du clignotant (ce qui déclenche souvent le menu de carto’ quand on met un clignotant). Le Monster se paramètre via le menu et pourra venir s’enrichir avec le Bluetooth en option pour connecter son smartphone.

Côté assistance embarquée, outre l’ABS et le DTC (Traction Control) équipés de série, il sera désormais possible d’ajouter, contre quelques billets en plus, le système Quickshift up&down (DQS) et le Ducati Data Analyzer (accessible par le tableau de bord).

Le moteur Testastretta 11°, bicylindre en L est disponible en deux configurations à la commande. L’une standard avec 109 chevaux à 9250 tr/min pour un couple 8 Nm à 7 750 tr/min et l’autre destinée uniquement aux jeunes Permis A2. En effet, Ducati rend disponible son moteur au bridage en le faisant baisser à 95 chevaux pour ensuite passer à 47,5 chevaux, législation oblige. Ce dernier pourra n’être obtenu qu’à la commande (ne peut pas être ramené à 109 chevaux après débridage).

Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine
Essai Ducati Monster 821 2018 : Yellow Submarine

 

Pas de changement niveau partie cycle avec l’éternel cadre en treillis tubulaire en acier, un pneu avant en 120/70 ZR 17, monté en Pirelli Diablo Rosso III et un arrière en 180/55 ZR17. Le freinage est confié à deux disques semi-flottants de 320 mm avec étriers Brembo M4-32 Monobloc à fixation radiale, 4 pistons et un simple disque de 245 mm avec pince flottante à 2 pistons.

Le Monster 821 est annoncé avec un poids de 206 kilos en état de marche. On note également la présence d’un réservoir de 16,5 litres qui sera le strict minimum pour notre essai avec une consommation relevée en mixte à 5,6 litres aux 100 kilomètres.

Portfolio (44 photos)

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Caractère à revendre, c’est vrai, en plus des boones qualités routières, mais les 5,6 l/100 km (et 125 g CO2, plus q’un bon-banale 1.0 TSI 115 ch) démontrent encore une fois le retard des motos dans ce domaine.

Quant au prix... houlala, la compétition fait toujours mieux - et de loin.:tongue:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire