Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai - Kawasaki Z125 - petite veut devenir grande

Essai - Kawasaki Z125 - caractère bien trempé

Esthétiquement, la dernière-née des verts séduit et compte bien jouer les trublions face à une concurrence haut de gamme. Le châssis s’appuie sur un cadre treillis tubulaire apparent dans lequel vient se loger une motorisation développant la puissance de 15 chevaux à 10000 tr/mn pour un couple de 11,7 Nm présent à 7700 tr/mn. Les premiers kilomètres parcourus le long de la côte sur une chaussée détrempée n’apportent pas vraiment une remontée d’informations. Il faut attendre les premières longues lignes droites pour s’apercevoir que la vélocité du bloc se manifeste qu’à partir de 5500/6000 tr/mn. De plus, il faut user de la boite de vitesses dès que les dénivelés montagneux se profilent. Celle-ci se montre précise malgré un point mort parfois récalictrant à trouver. La deuxième partie du parcours plus roulant favorise les hauts régimes, cependant, le manque d’allonge se fait sentir (contrairement à la Honda CB125R). Nous avons relevé une vitesse de pointe de 111 km/h alors que le rupteur intervient lorsque l’on frôle 120 km/h compteur.

Essai - Kawasaki Z125 - caractère bien trempé

La Z dispose d’un excellent rayon de braquage, ce qui lui confère une certaine agilité dans le paysage urbain. Les pneumatiques Dunlop TT900 invitent à la prudence sur le revêtement parfois piégeux et douteux offert par la région andalouse. Que ce soit sur le sec ou sur le mouillé comme lors de notre essai la prudence est de mise ! Le châssis fait preuve d’une bonne rigidité : l’amortisseur arrière gomme les imperfections avec beaucoup de progressivité. L’ABS à deux canaux apporte son lot de satisfaction, la puissance de freinage est bien dosable malgré une absence de course au levier (non réglable). Si le premier jour, nous avons pu rouler une centaine de kilomètres mêlant la ville, les portions rapides et les petites routes de montagne, le deuxième jour était entièrement consacré à un exercice de Gymkhana. Une manière ludique et instructive de tester la maniabilité et l’agilité de la Z grâce à un atelier spécifique : cônes, demi-tours à faible vitesse, gestion du frein arrière, changements d’angles. La petite Z s’est montrée très à son aise grâce à un poids contenu. Le but est de placer le regard là où on veut aller.

Portfolio (18 photos)

SPONSORISE

Actualité Kawasaki

Toute l'actualité

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire