Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Kawasaki électrique : appelez-la EV Endeavour !

Dans Moto / Nouveauté

Kawasaki électrique : appelez-la EV Endeavour !

Dévoilé à l’occasion du dernier salon EICMA de Milan en novembre dernier, le prototype électrique Kawasaki commence à révéler ses premiers secrets. Baptisée EV Endeavour, la machine électrique typée sport à l’ADN Ninja maison, proposera une chose rare dans le monde silencieux des motos zéro émission : une boîte manuelle.

Petit à petit, au fur et à mesure du développement de la moto, Kawasaki lâche des informations sur ce qui sera vraisemblablement la première moto électrique de série vendue par la firme japonaise. En plus de son nom : Endeavour, les Verts viennent de confirmer dans un court teaser que la petite électrique sera équipée d’une boîte manuelle à 4 rapports pour se rapprocher des sensations de conduite d’une moto « classique ». Un choix plutôt rare sur ce segment.

Si le gabarit semble osciller entre une Ninja 250 et une 650, le poids de la moto électrique devrait se situer autour des 220 kg pour une autonomie assez réduite de 100 kilomètres. Développée sur circuit, si l’on en croit les images du constructeur, la Kawasaki Endeavour a aussi été pensée pour la performance malgré une puissance de seulement 20 kW, équivalente à 26 chevaux.

La maniabilité et la réactivité de la moto pour répondre dès l’ouverture des gaz semblent donc avoir été au cœur du développement pour proposer une machine attractive même sur piste.

Si l’on ne connaît pas encore la date de sortie de la première moto électrique Kawasaki, le constructeur a donc fait le choix de nous tenir en haleine à travers différents teasers de l’avancée de son développement.

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est quand même un gros recule sur un paramètre essentiel d'une moto, le poids. Et je ne parle même pas de son placement/répartition.

Quand je vois ce qui distingue une machine sportive haut de gamme avec une machine très haut de gamme, n'est quasi lié qu'au poids, et je ne vous dis même pas l'impressionnant bouleversement des sensations pour 10kg de gagnés sur une sportive haut de gamme passant de 175kg à 165Kg par exemple (exemple Bimota DB vs Ducati). Car de plus, moins il y a de poids et plus il est facile de répartir celui-ci d'une façon efficiente.

Je ne parle même pas du temps de charge, j'ai presque envie de dire que c'est secondaire sur ce type de machine, quant au bruit on peut leurrer le cerveau avec un bon système électronique de sonorisation moteur. Mais si il faut attendre 25 (pour gagner 40 kg) ans pour voir le poids revenir à un poids de sportive et retrouver des sensations châssis de nos sportives actuelles et que dire surtout des bijoux à sensations que sont ses machines qui arrivent à grignoter les quelques kilos qui vous fait passer d'un monde à sensations à un monde sensationnel au niveau conduite/pilotage d'une telle machine. :/

Par

En réponse à Paul Paolo

C'est quand même un gros recule sur un paramètre essentiel d'une moto, le poids. Et je ne parle même pas de son placement/répartition.

Quand je vois ce qui distingue une machine sportive haut de gamme avec une machine très haut de gamme, n'est quasi lié qu'au poids, et je ne vous dis même pas l'impressionnant bouleversement des sensations pour 10kg de gagnés sur une sportive haut de gamme passant de 175kg à 165Kg par exemple (exemple Bimota DB vs Ducati). Car de plus, moins il y a de poids et plus il est facile de répartir celui-ci d'une façon efficiente.

Je ne parle même pas du temps de charge, j'ai presque envie de dire que c'est secondaire sur ce type de machine, quant au bruit on peut leurrer le cerveau avec un bon système électronique de sonorisation moteur. Mais si il faut attendre 25 (pour gagner 40 kg) ans pour voir le poids revenir à un poids de sportive et retrouver des sensations châssis de nos sportives actuelles et que dire surtout des bijoux à sensations que sont ses machines qui arrivent à grignoter les quelques kilos qui vous fait passer d'un monde à sensations à un monde sensationnel au niveau conduite/pilotage d'une telle machine. :/

J'ignore comment les problèmes de sonorités pourront être réglés mais pour ce qui est du poids je ne pense pas que ça va prendre beaucoup de temps.

Il suffit de voir du côté de l'automobile pour s'en rendre compte : il y a 6 ans un pack de batteries de SLS E-Drive pesait 600kg et offrait 60kwh d'énergie avec 250km d'automie. Aujourd'hui, un même pack de batteries de 600kg sur une Model S offre une énergie de 100 kwh avec une autonomie de plus de 600km.

Autrement dit, à poids égal les batteries sont devenues deux fois plus puissantes et presque trois fois plus efficaces en termes d'autonomie, et ce en à peine 6 ans ! Dans 25 ans on aura probablement dépassé les 1000km d'autonomie avec des batteries encore plus légères :bien:

Par

En réponse à Lelys

J'ignore comment les problèmes de sonorités pourront être réglés mais pour ce qui est du poids je ne pense pas que ça va prendre beaucoup de temps.

Il suffit de voir du côté de l'automobile pour s'en rendre compte : il y a 6 ans un pack de batteries de SLS E-Drive pesait 600kg et offrait 60kwh d'énergie avec 250km d'automie. Aujourd'hui, un même pack de batteries de 600kg sur une Model S offre une énergie de 100 kwh avec une autonomie de plus de 600km.

Autrement dit, à poids égal les batteries sont devenues deux fois plus puissantes et presque trois fois plus efficaces en termes d'autonomie, et ce en à peine 6 ans ! Dans 25 ans on aura probablement dépassé les 1000km d'autonomie avec des batteries encore plus légères :bien:

Sauf que là je parle de sportive de 175kg, et pas d'un véhicule d'1,8t.

De plus c'est le poids ou la puissance. Effectivement il existe des Zéro annoncées à 140 Kg mais pour une autonomie famélique et surtout pas des machines dites sportives.

Donc avant d'arriver au poids/puissance d'une thermique c'est pas encore pour demain.

Dans une électrique tout est lié, il faut choisir entre puissance et autonomie, si c'est pour faire 50km à 160km/h de moyenne. Regardes les sportives électriques du marché (même l'Energica du MotoE) le poids n'évolue pas. Effectivement les performances augmentes pour rattraper le retard par rapport aux thermiques mais toujours au détriment du poids. Ce n'est qu'une fois le retard au niveau performances que la chasse au poids sera alors possible.

Et la Kawasaki avec le modèle qu'il présente sont déjà à des milliers de wagons en arrière de ce qui se fait sur le marché. Pour un constructeur de ce gabarit, on se dit que c'est pas pour tout de suite que l'on va trouver une sportive électrique au niveau d'une thermique.

En même temps je ne sais pas pourquoi je dis sportive pour cette Kawasaki (le carénage sans doute) car elle en est très très loin.

Par

En réponse à Paul Paolo

Sauf que là je parle de sportive de 175kg, et pas d'un véhicule d'1,8t.

De plus c'est le poids ou la puissance. Effectivement il existe des Zéro annoncées à 140 Kg mais pour une autonomie famélique et surtout pas des machines dites sportives.

Donc avant d'arriver au poids/puissance d'une thermique c'est pas encore pour demain.

Dans une électrique tout est lié, il faut choisir entre puissance et autonomie, si c'est pour faire 50km à 160km/h de moyenne. Regardes les sportives électriques du marché (même l'Energica du MotoE) le poids n'évolue pas. Effectivement les performances augmentes pour rattraper le retard par rapport aux thermiques mais toujours au détriment du poids. Ce n'est qu'une fois le retard au niveau performances que la chasse au poids sera alors possible.

Et la Kawasaki avec le modèle qu'il présente sont déjà à des milliers de wagons en arrière de ce qui se fait sur le marché. Pour un constructeur de ce gabarit, on se dit que c'est pas pour tout de suite que l'on va trouver une sportive électrique au niveau d'une thermique.

En même temps je ne sais pas pourquoi je dis sportive pour cette Kawasaki (le carénage sans doute) car elle en est très très loin.

Là encore, j’essaie d'expliquer que la réponse devrait arriver bientôt, mais je pense qu'il ne faut pas demander à l'électrique de faire en quelques années ce qui a fallu un siècle au thermiques : l'électrique telle qu'on la connait aujourd'hui en moto a moins de 10 ans alors que les sportives essence sont peaufinées depuis plus de 70 ans.

Quand au comparatif GP/Moto E, là encore je trouve cela un peu déplacé : Energica n'est ni Honda ni Ducati, ils n'ont clairement pas les même moyens sans parler du fait que la Moto E est un championnat MonoMarque. Or tout le monde sait que c'est la compétition entre constructeurs qui font avancer la technologie.

De plus, j'estime qu'il ne serait pas adapté de confronter les sensations du thermique à celles de l'électrique : Il s'agit de deux concepts totalement différents qui se trouvent sur le même marché, du coup on ne pilote pas l'une de la même manière que l'autre.

Enfin, on peut parler de la puissance, mais qu'en est-il du couple ? Je rappelle qu'une sportive actuelle comme la Fireblade dispose d'environ 11/12mkg de couple max, alors que l'Ego en a 21, et de manière instantanée ! A titre de comparaison, pour avoir une moto essence avec le même couple, il faut plancher sur une Triumph 2300 Rocket qui pèse 360kg. Il faut donc croire que les électriques ne sont pas si à la traîne que ça.

Je pense que tu dis sportive car Kawazaki présente la moto comme telle : Apparence d'une Ninja, tours sur circuits etc. A mon avis, si ils en font la publicité de cette manière, c'est bien parce qu'elle doit avoir quelque chose de sportif. Une aussi grosse marque que Kawa ne se risquerait pas à faire une mauvaise moto sportive, surtout après avoir sorti les monstrueuses H2 et H2R.

Par

En réponse à Lelys

Là encore, j’essaie d'expliquer que la réponse devrait arriver bientôt, mais je pense qu'il ne faut pas demander à l'électrique de faire en quelques années ce qui a fallu un siècle au thermiques : l'électrique telle qu'on la connait aujourd'hui en moto a moins de 10 ans alors que les sportives essence sont peaufinées depuis plus de 70 ans.

Quand au comparatif GP/Moto E, là encore je trouve cela un peu déplacé : Energica n'est ni Honda ni Ducati, ils n'ont clairement pas les même moyens sans parler du fait que la Moto E est un championnat MonoMarque. Or tout le monde sait que c'est la compétition entre constructeurs qui font avancer la technologie.

De plus, j'estime qu'il ne serait pas adapté de confronter les sensations du thermique à celles de l'électrique : Il s'agit de deux concepts totalement différents qui se trouvent sur le même marché, du coup on ne pilote pas l'une de la même manière que l'autre.

Enfin, on peut parler de la puissance, mais qu'en est-il du couple ? Je rappelle qu'une sportive actuelle comme la Fireblade dispose d'environ 11/12mkg de couple max, alors que l'Ego en a 21, et de manière instantanée ! A titre de comparaison, pour avoir une moto essence avec le même couple, il faut plancher sur une Triumph 2300 Rocket qui pèse 360kg. Il faut donc croire que les électriques ne sont pas si à la traîne que ça.

Je pense que tu dis sportive car Kawazaki présente la moto comme telle : Apparence d'une Ninja, tours sur circuits etc. A mon avis, si ils en font la publicité de cette manière, c'est bien parce qu'elle doit avoir quelque chose de sportif. Une aussi grosse marque que Kawa ne se risquerait pas à faire une mauvaise moto sportive, surtout après avoir sorti les monstrueuses H2 et H2R.

Je suis bien d'accord, c'est bien pour ça que je disais que dans 20-25 ans on ne sera pas au niveau du thermique (poids/puissance). Tu vas donc dans mon sens.

Quant à l'Energica, je ne vois pas en quoi c'est déplacé, si je prends Zéro Moto qui est la marque de référence en nombre d'année de développement de moto de série, c'est bien pire. Et si on prend les grandes marques thermiques c'est... le néant. La preuve dans cette article avec Kawasaki, c'est bien ce que je décriais dans mes commentaires.

Et dire qu'une moto électrique ne peut être reproché d'une moto thermique car se sont des concepts différents au niveau sensation châssis, là je ne vais pas dire que c'est n'importe quoi car chacun est libre de dire ce qu'il veut, mais bon... la discussion s'arrête là alors.

Y a plus de différence de concept entre une moto thermique à train avant conventionnel et une moto thermique à train avant non conventionnel qu'entre une moto thermique et électrique à train avant conventionnel.

Pour le reste tu t'égares, car mes propos portaient sur la partie cycle et le poids qui apporte plus sur les sensations cinématiques d'une moto (surtout sportive) que les motos électriques vont avoir beaucoup de mal à approcher avant un paquet d'années.

Et quand tu te réfère au couple d'une moto électrique pour dire qu'elle est de bonne facture c'est ne pas connaitre comment fonctionne une moto électrique. Effectivement si tu prends sur le papier la valeur "couple" d'une moto électrique elle va battre n'importe quelle moto thermique, même une "petite" moto électrique. Mais cela ne fait en rien une moto puissante, cela ne fonctionne pas comme une thermique. Mais je l'ai déjà dis, il faut choisir puissance/autonomie et tout passe par le problème des batterie. Mais le sujet de mon commentaire portait sur le poids et l'impact sur la cinématique de la moto. Ce qui est un tout autre sujet.

Et c'est pas parce que c'est une marque connue comme Kawasaki qu'ils sont pas à la rue avec ce qu'il présente aujourd'hui en matière de moto électrique. Y a juste à regarder ce qui se fait actuellement pour le constater. Ayant déjà roulé sur des sportives électriques je sais un peu de quoi je parle et au vu de la seule fiche technique de cette Kawasaki électrique je ne vois vraiment pas comment elle pourrait comme par magie arriver à la hauteur de ce qui se fait actuellement en moto électrique de série ou de machines confidentielles.

Par

Les japonnais pourraient bien faire encore la différence. Ce concept est aux antipodes de la Harley. L'idée de prendre un petit moteur, moins lourd, moins gourmand et de l'associer à une boite de vitesse séquentielle pourrait bien faire mouche (je n'aime pas l’appellation "manuelle" inappropriée pour qualifier la boite de vitesse d'une moto !! ).

La valeur de puissance peut paraître faible, mais c'est sans compter sur l'énorme couple du moteur électrique, présent dès les bas régimes.

A suivre donc. Dès l'instant que ça pousse au cul et que ça tient la pavé, l'ADN moto est à mon goût préservé.

Pour ceux qui est du bruit, je pense que c'est surtout une question de culture. L’électrique n'est pas non plus complètement silencieux, mais très aseptisé... 2 temps, 4 temps, 3 cylindres, moteurs en V, des sonorités et caractères déjà très différents...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire