Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

L'Indian Appaloosa V2.0 à l'assaut du lac Baïkal

Dans Moto / Préparation

Le constructeur américain Indian Motorcycle a annoncé le retour de son Appaloosa lors du Baikal Mile 2020. Un évènement extrême pour le pilote comme la machine, qui aura lieu sur la glace du lac Baïkal, en Sibérie, du 25 février au 1er mars. Le but, aller le plus vite possible en ligne droite sur une surface gelée.

L'Indian Appaloosa v2.0 fera ses débuts en course en Russie dans quelques jours.
L'Indian Appaloosa v2.0 fera ses débuts en course en Russie dans quelques jours.

Indian Motorcycle a confirmé la nouvelle, l’Appaloosa v2.0 fera ses débuts en course 2020 en Russie du 25 février au 1er mars sur le lac Baïkal. Le Baikal Mile, dont la 1ère édition a eu lieu en mars 2019 pourrait ainsi devenir un rendez-vous annuel dans le calendrier du sport automobile. Organisé sur la glace au large de la rive est du lac Baïkal (Russie), c’est l'un des événements les plus impressionnants et extrêmes du sport automobile mondial. Avec des pistes de glace de 1/8 mile (environ 200 mètres) et 1 mile (1,6 kilomètre), spécialement préparées pour ce rendez-vous, les différentes équipes présentes tenteront d'établir des records de vitesse. Il y aura également des cascades, du drift, des courses de dragsters et du motocross freestyle, toujours sur glace bien sûr.

Brice Hennebert, le créateur d'Appaloosa, la moto d’Indian a déclaré : « Le sentiment est fou, c'est un peu comme aller courir sur la lune. Il n'y a absolument aucun point de référence, nous allons dans un désert de glace en Sibérie où il peut faire -40 °C la nuit -20 °C pendant la journée. Je suis super excité et un peu perdu en même temps car on ne sait pas à quoi s’attendre. » À avoir froid, déjà.

Le Scout Bobber, initialement transformé par Brice Hennebert pour la série Sultans of Sprint 2019, a de nouveau été modifié pour affronter les conditions extrêmes de la Sibérie. Les partenaires originels ont également suivi la démarche et Indian a donc pu compter sur le soutien d’Akrapovič, Beringer Brakes, Dunlop Europe, Evok3 Performance, Motorex, Öhlins et bénéficier des précieux conseils de réglage de Flybike.

Pour accrocher sur la surface gelée et apporter un maximum de grip, les pneus Dunlop ont été équipés à la main de centaines de crampons, nécessitant quatre jours de travail. Afin d’assurer le refroidissement du moteur dans des températures extrêmes, le carénage a été hermétiquement fermé avec un nouveau capuchon avant en fibre de carbone. De plus petites prises d’air ont été ajoutées aux carénages latéraux.

Le système NOS a été entièrement mis à jour pour une meilleure fiabilité et puissance. Öhlins a également ajouté un amortisseur de direction qui vient compléter la suspension déjà fournie en 2019.

Si la machine est prête pour le combat, on espère que le pilote a prévu sa petite laine.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire