Publi info

LOM : zoom sur la Loi d'Orientation des Mobilités

Dans Moto / Pratique

Aujourd'hui mardi 18 juin 2019 le projet LOM (Loi d'Orientation des Mobilités) est voté à l'Assemblée nationale. Avec plus de 140 articles, le texte a pour vocation de régir, en France, la mobilité de demain.

LOM : zoom sur la Loi d'Orientation des Mobilités

Organiser la prochaine mobilité dans l'hexagone, la loi d'orientation des mobilités est aujourd'hui voté par l'Assemblée nationale, un investissement de l'État de l'ordre de 13,4 milliards d'euros avec une répercussion sur les différents transports notamment la fin des véhicules à carburants fossiles d'ici 2040 ou encore les limitations de vitesse sur le tracé secondaire.

Zoom sur les principales mesures

  • Impopulaire, la mesure d'Édouard Philippe sur la limitation de vitesse (de 90 à 80 km/h depuis juillet 2018) est revue, donnant la possibilité aux départements de choisir. 48 d'entre eux ont déjà validé le retour à l'ancienne limitation.
  • En vue de l'urgence climatique, la fin de la vente des véhicules à carburants fossiles pour 2040 (essence, gasoil, gaz naturel) et la neutralité carbone des transports terrestres (d'ici 2050).
  • La création par les communes de Zones à Faible Émission (ZFE) avec interdiction de circuler (à certaines heures et aux véhicules les plus polluants suivant le classement Crit'Air. Dès 2020 des villes comme Paris, Marseille, Nice, Strasbourg, Toulouse sans oublier Toulon instaureront des ZFE.
  • Des voies réservées temporairement ou non feront leur apparition sur le réseau routier hors agglomération pour les taxis (hors VTC), transports en commun, covoiturages et autres véhicules propres. Des places de parking pourront être réservées pour les véhicules à faible taux de CO2.
  • Vidéo verbalisation pour les EDMP (trottinettes, scooters locatifs...) avec mise en place de nouvelles mesures de sécurité, des règles de stationnement, nombre de règles instaurées dans un cahier des charges fait par les collectivités.
  • Donner la possibilité aux voyageurs de réserver différents types de transports via des plates-formes multimodales le tout avec une seule et même appli.
  • La mise en place de navettes sans conducteur, de bornes de recharge électriques dans tous les parkings de plus de 10 places et dans tous les parkings de plus de 20 places dans les immeubles non résidentiels (d'ici à 2025). Le droit à la prise sera étendu (installation d'une prise dédiée à la recharge d'un véhicule électrique sur une place de stationnement). Baisse du coût d'installation des bornes de recharge.
  • Un permis de conduire moins cher et plus rapide avec inscription en ligne de la partie pratique
  • 400 euros versés par les employeurs souhaitant valoriser le covoiturage ou les déplacements à vélo
  • L'ouverture à la concurrence des bus de la grande couronne dès 2021 et 2025 pour ceux de la RATP (possibilité pour la RATP de créer des filiales dédiées permettant de répondre aux appels d'offres).
  • L'accessibilité aux personnes handicapée sera encouragée avec des accompagnants pouvant bénéficier de tarifs préférentiels voire de gratuité. Accessibilité des bornes de recharges pour les personnes en situation de handicap.

Ce n'est pas tout puisque l'on retrouve également des financements (30 millions d'euros) visant à favoriser d'autres transports que l'aérien, la possibilité aux régions de gérer les petites lignes ferroviaires… le tout symbolisé dans une "superbe" affiche… où la moto a complètement disparu du tableau…

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire