Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP: Rossi est contre la nouvelle réglementation sur les pneumatiques.

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP: Rossi est contre la nouvelle réglementation sur les pneumatiques.

Au regard des résultats de ce début de saison de Moto GP, on aurait pu s'en douter. Voilà que maintenant, on en est certain, puisque c'est Valentino qui le dit lui-même : « Ce n'est pas une bonne règle pour notre sport. Je l'aimais bien au début, contrairement par exemple à Capirossi, mais maintenant c'est devenu très difficile, surtout sur les circuits sur lesquels nous n'avons pas fait de tests. J'espérais que les pneus ne joueraient plus un rôle aussi essentiel mais peut-être sont-ils devenus plus importants, au contraire ».


La nouvelle règle, rappelons le, impose aux pilotes de choisir, avant le début du meeting, une gamme de pneumatique contingentée à 17 roues pour l'arrière et 14 pour l'avant. Parce que Dunlop n'a pas remporté au moins deux épreuves sur les deux dernières saisons, ce manufacturier n'est pas concerné par une quelconque limitation.


Moto GP: Rossi est contre la nouvelle réglementation sur les pneumatiques.


Le fondement de ce changement vient d'une volonté de réduire les coûts, mais aussi de ne plus voir des pneus fabriqués durant la nuit et acheminés sur le circuit pour le Grand Prix. Une réactivité qui était l'apanage de Michelin, la marge de manœuvre étant plus réduite pour Bridgestone dont les usines sont au Japon. « Ils (Bridgestone) ont institué cette règle et en ont tiré avantage. » affirme le prodige de Tavullia.


Edwards ne dit pas autre chose lorsqu'il affirme : « En qualifications, notre moto est la meilleure du monde. Michelin avait l'habitude d'apporter des pneus magiques pour le samedi après-midi ou le dimanche pour le warm up. Nous n'avons plus cet avantage et je pense que cela handicape Michelin en ce moment ».


Moto GP: Rossi est contre la nouvelle réglementation sur les pneumatiques.


Reste au bibendum à se fondre dans cette nouvelle réglementation, car il y a peu de chance que les décideurs fassent machine arrière. Même si la conviction de Rossi est que « la meilleure chose serait de revenir au point de départ car, dans un championnat du monde, il y a une bataille technologique dans laquelle chacun devrait pouvoir utiliser autant de pneumatiques qu'il le souhaite ».


Reste que Rossi n'enlève cependant rien au mérite du leader actuel du championnat : « Si Stoner est actuellement en tête, c'est parce qu'il est rapide, que la Ducati est rapide et que Bridgestone est rapide. Il serait quand même en tête avec les anciennes règles ». Voilà qui est dit !


SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire