Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

The Recidivist : la première moto tatouée au monde !

Dans Moto / Préparation

Le studio polonais Game Over Cycles s’est inspiré de l’art ancestral de la gravure sur peau et de la mafia des années trente pour créer The Recidivist. Cette combinaison audacieuse donne vie à la première et la seule moto tatouée au monde.

Tatouages et moto, deux mondes réunis.
Tatouages et moto, deux mondes réunis.

On a coutume de dire qu’il y a deux genres de personnes, ceux qui portent des tatouages, et ceux qui les craignent (les tatoués, pas les tatouages). Que cela soit vrai ou non, ce qui est certain c’est que le tatouage reste un art ancestral qui ne laisse personne indifférent, et ce depuis des milliers d’années. Si certains vestiges néolithiques découverts dans le Delta du Danube et en Sibérie font état de l’utilisation de cette forme singulière d’expression corporelle, il a fallu attendre quelques années pour la voir appliquer sur une moto.

Une application jusqu’ici inédite que l’on doit à Stanisaw Myszkowskiel et à son équipe de Game Over Cycles. Les Polonais ont ainsi fait cohabiter pour la première fois deux mondes à la relation pourtant très forte, presque indissociable même dans certains cas, la moto et le tatouage. The Recidivist est la première, et la seule moto tatouée au monde.

Une moto unique au monde.
Une moto unique au monde.

Propriétaire de Game Over et chef d’équipe du studio de Rzeszów (deuxième ville du sud-est de la Pologne) créé en 2012, distributeur officiel Harley-Davidson depuis 2016, Myszkowskiel a eu cette idée un peu folle en 2004. Motard amateur de belles préparations la question lui est venue de savoir si on pouvait tatouer une moto. Plus d’une décennie plus tard, l’idée a fait son chemin et The Recidivist fut présenté, lors de la convention internationale de tatouage de Londres en septembre 2014. Le rendez-vous le plus important et le plus prestigieux dans le monde du tatouage. Il va sans dire que Stanisaw Myszkowskiel est également un féru de tatouages : « je ne les ai pas comptés, mon dos est complètement tatoué, mes bras, mes jambes. En fait, il existe une relation directe entre The Recidivist et moi à cet égard. »

La pièce unique est basée sur une Harley-Davidson Heritage Softail, dont seul le puissant moteur Twin Cam 96 de 1 584 cm3 et une partie du cadre ont été conservés. L’ensemble a été habillé de peau de vache puis tatoué : « Nous utilisons une Harley-Davidson parce que leurs motos nous offrent toujours le plus grand nombre de possibilités en matière de personnalisation. »

Une base de Harley, comment pourrait-il en être autrement ?
Une base de Harley, comment pourrait-il en être autrement ?

Si certaines motos possèdent des motifs inspirés des tatouages ​​peints à l'aérographe, The Recidivist est la seule moto au monde à être littéralement tatouée. Le réservoir, le siège, le garde-boue arrière, le phare et même les pneus (ainsi que de nombreuses pièces plus petites) ont été tatoués de façon traditionnelle sur un cuir d’une couleur similaire à la peau humaine.

On distingue de nombreux clins d'œil à l'âge d'or des gangsters et à la mafia américaine des années de l'entre-deux-guerres. Al Capone en personne siège sur le devant de la moto : « il n'y a qu'un élément tatoué sur la moto qui ne soit pas lié à l'idée de ce monde criminel, une voiture que je partage avec elle (la moto) sur ma jambe », reconnaît le polonais.

Toute la fabrication de la moto tourne autour de cet univers mêlant gangsters, mafia et anatomie. Le châssis est fabriqué entièrement par les mains expertes de l'équipe de Game Over, et structuré comme s'il s'agissait d'une colonne vertébrale humaine. La plupart des pièces ont été créées à l'aide d'outils de base des années trente ou d'outils de tatouage. Chaque élément de customisation est entièrement fonctionnel : le mini-dossier qui abrite le phare est un poing américain surdimensionné, la suspension avant est pratiquement une machine à tatouer traditionnelle à échelle hélicoïdale, et l’échappement rend également hommage à ces machines. Les étriers de frein avant sont de véritables pièces d’orfèvrerie et ont l’apparence d’une paire de menottes, les leviers de frein et d’embrayage sont des poignées de couteau papillon. Tous les détails sont étudiés pour en faire une moto unique et extraordinaire.

Les tatoueurs au travail pour transformer cette moto en œuvre d'art.
Les tatoueurs au travail pour transformer cette moto en œuvre d'art.

Une singularité et une originalité qui ont valu à la moto de remporter près d’une douzaine de récompenses au niveau international, notamment le titre singulier de la préparation la plus inhabituelle au Rat's Hole Custom Bike Show de 2017, la plus ancienne et la plus prestigieuse des compétitions mondiales, qui a lieu chaque année lors du Sturgis Motorcycle Rally (Dakota du sud, États-Unis), le prix spécial du jury lors du Custom Gallery Bike Show organisé à Prague par la marque Harley-Davidson à l'occasion de son 115e anniversaire en 2018, ou l'une des distinctions du défilé 2019 du Harley-Davidson Museum, directement remise par Bill Davidson, directeur du musée et arrière-petit-fils des fondateurs de la marque américaine, et le designer Willie G. Davidson.

Chaque détail est réalisé avec précision et minutie.
Chaque détail est réalisé avec précision et minutie.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (1)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ca a déjà été fait, c'est pas la première....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire