Publi info

2. BMW K1300 R : « Elle tire les bras »

Essai BMW K1300 R : un sacré K !

Après cette inspection minutieuse, il est temps de se mettre au guidon de cette K 1300 R. La position est assez naturelle mais le conducteur est légèrement sur les poignets. La largeur importante du réservoir impose toutefois d'écarter énormément les jambes ce qui peut se révéler handicapant pour les personnes mesurant aux environs d'1,70 m surtout si on couple cela à une hauteur de selle de 800 mm. Ajoutez des cale-pieds remontés et vous aurez la confirmation que cette K 1300R respire la sportivité. Bien installé, on tourne la clé et le quatre pattes se met en marche. La sonorité de notre modèle d'essai est sympathique mais il ne faut pas oublier que celui-ci disposait d'un silencieux Akrapovic.


Essai BMW K1300 R : un sacré K !


Le cœur de cette K 1300 R est bien entendu son 4 cylindres qui a vu sa cylindrée passer de 1200 à 1300 l'an passé. Cette évolution technique s'est donc accompagnée d'un gain au niveau du couple mais aussi du plaisir. Dès les premiers tours de roues, on sent que ce moteur respire la santé. Grâce à son couple de 14 Nm, le 4 cylindres reprend parfaitement à la moindre sollicitation et impressionne par son coffre mais aussi sa polyvalence car on peut rouler tranquillement en ville ou arsouiller « grave » sans jouer de la boite de vitesses toutes les 5 minutes. Et dans l'arsouille, la K 1300 R a ce qu'il faut avec ses 170 ch en version libre. Paisible en dessous de 5 000 tr/min, elle devient franchement sauvage au dessus de cette barre et il faut bien s'accrocher, même avec la castration de la législation française. Toutefois, l'arrivée de la puissance et du couple est bien contenue par les nombreuses aides électroniques dont notamment l'antipatinage qui fait parfaitement son travail. Passé ce premier écueil, il faut faire le dos rond car l'aiguille du compte-tours monte très vite et s'accrocher devient vital, d'autant plus que la protection est très loin d'être exceptionnelle, du moins au dessus de 160 km/h (mais cela est tout à fait normal pour un roadster). Autre dégât collatéral, la consommation puisque notre ordinateur de bord a relevé une moyenne de 7,8l /100 km, ce qui signifie clairement une autonomie inférieure à 200 km...


Essai BMW K1300 R : un sacré K !


En termes de comportement, cette K 1300 se distingue avant tout de la concurrence par son système Duolever qui remplace la traditionnelle fourche et se caractérise en particulier par la réduction du pompage ainsi que la dissociation entre l'amortissement et la direction. A l'usage, cette originalité technologique est totalement imperceptible. Malgré son poids respectable (217 kg), la K1300 R fait preuve d'aisance dans les courbes rapides ou lentes et le train avant absorbe facilement les changements de bitume. Et pour la rendre encore plus performante et efficace, BMW a doté sa K 1300R de la technologie ESA II qui permet de sélectionner (même en roulant) deux types d'amortissement (Sport ou Normal). Toutefois, ce choix clairement dynamique se paye en matière de confort puisqu'on a l'impression d'être sur une sportive tant les suspensions sont fermes. Résultat, ce sont les vertèbres qui trinquent. Critiquable dans ce domaine, la K1300 est impériale pour le freinage avec un ABS couplé à un freinage intégral qui répartit le freinage sur les deux roues. On regrettera tout de même une attaque un peu trop franche du levier. Enfin, pour ceux qui trouveraient que cela ne suffit pas, il est possible de piocher dans les options le Shifter qui permet de passer les rapports sans actionner l'embrayage tout en gardant les gaz ouverts en grand. Quand je vous dis que cette K 1300 R est une sportive déguisée.


Portfolio (26 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (26)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

MT01 en concurante? on crois rever avec les 90cv tout mouiller que fais cette merde!

Par Anonyme

 7.8l/km ou 7.8l/100km ? à mon avis avec la première ça fait une autonomie de 2 km et non 200 km

Par Anonyme

 Vous oubliez un défaut assez désagréable aussi surtout pour une moto de ce prix, les rétros montrent les coudes, il faut acheter des élargisseurs pour environ 70 euros pour qu'ils deviennent utilisables. Sinon la tenue de route est exceptionnelle et la conduire est un bonheur. Perso l'autonomie est je trouve tout à fait honorable et la résérve peut effectivement faire 50km, l'ordinateur étant très fiable, on est toujours informé de la distance restante Je fais 230 km avant réserve en moyenne (j'ai fait 8500 km pour le moment avec) La pression des pneus annoncée par l'ordi est bizarre par contre, il y a souvent un décalage entre le manomètre de la station et la valeur de l'ordi.

Par Anonyme

Suffit de les enlever, les rétros!  De toute façon, ça sert à rien...

Par Anonyme

Manu t'es un pauvre type, t'es plein de pognon mais tu râles sans arrêt, moi si j'avais la chance que tu as d'avoir une moto pareille, je me dirais que je n'ai vraiment pas le droit de me plaindre!!  Evidemment, quand papa est plein aux as...

Par Anonyme

Je confirme que cette moto dont je suis l'heureux possesseur est un vrai bonheur! Le moteur est exceptionnel, la tenue de route impériale, le confort de très bon niveau pour une machine de ce type, la finition excellente, le son rauque et viril grâce à la valve à l'échappement, le look..... là c'est carrément le top, après, tout est affaire de goût... Points faibles? oui, il y en a, les rétros comme signalé par Manu et le poids à l'arrêt. Voilà, certes, cette machine a un prix, mais quel panard!

Par Anonyme

c'est d'un laid!!!!!!

Par Anonyme

Je ne sais pas comment vous faites, moi je fait du 6,5 litres au cent et je roule avec tous les jours depuis déjà 19 000 km ! Sur longs trajets on peut facilement atteindre 350km avec un seul plein, et en étant moins raisonnable on passe sous la barre des 200km pour le même plein, en moyenne, je fais 250-260 km avec un plein. Pour le poids et le rayon de braquage ok, c'est un sacré morceau, mais à faible vitesse ou l'arrêt uniquement. Dès que vous roulez elle s'emmène très facilement, le poids est oublié totalement et sa tenue de route est tout bonnement exceptionnelle (c'est avec le caractère et la puissance du moteur également ce qui m'a fait l'acheter). Pour le design, les gens m'abordent souvent la trouvant très belle (pas vraiment l'habitude de voir ça mais on s'y fait ;-) ), mais en général j'ai constaté que c'est souvent tranché, on adore, ou on déteste. D'ailleurs les posts le confirme ! A noter aussi le système de clignotants ENFIN comme sur les autres motos :o) Par rapport à mon précédent commentaire, pour la pression des pneus, la différence est dûe au recalcul en fonction de la température de l'air dans les pneus par le RDC. Message pour Hervé du Jura : tu te trompes totalement et je me ferais un plaisir de t'emmener essayer ma bécane et/ou faire une balade ensemble :-) J'essaye juste de faire une critique objective !

Par Anonyme

Pour les clignotants, c'est dommage de faire comme tout le monde, c'était beaucoup plus logique avant...

Par Anonyme

@Manu, pour avoir posséder d'autres BMW avant, dont dernièrement une 1200 Adventure, je regrette les anciens comodos que je trouvais moi aussi (le Belge) bien plus logique et pratique... mais bon, tout le reste n'est que bonheur!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire