Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

3. Essai - Ducati V2 955 : l'avis de la rédaction

Essai Ducati V2 955 mod. 2020

Il n'aura fallu que quelques kilomètres pour l'avoir en mains, pour en avoir découvert les intérêts, tous les attraits et toutes les possibilités, immenses. Véritable sportive routière, la Ducati Panigale V2 sait tout faire en y mettant les formes et en y ajoutant le plaisir. Elle a une âme Pure, simple et brute, telle un diamant. Ça brille, ça attire, mais on n'a pas tous ni toutes les moyens de se l'offrir…

En attendant, cette V2 permet de chevaucher une belle moto, pour commencer, une de celles qui vous imposent son ergonomie et se montrent exigeantes en ville, certes, mais surtout une de celles qui proposent un programme complet et riche. Tiens, en parlant de richesse, il faudra bien sûr en avoir une personnelle pour pouvoir s'offrir ce petit bijou, mais il ne sera pas nécessaire d'avoir crainte pour son permis à la moindre sortie. Ni pour son porte-monnaie. Les escales techniques en concession sont espacées de manière raisonnable, tandis que le ravitaillement peut s'effectuer tous les 250 km environ grâce à un moteur à l'appétit des plus raisonnable, lui aussi (comptez un peu plus de 6,5 l/100 km).

Certes, la V2 est et demeure une moto performante, mais son agrément mécanique est surtout ce qui prime. Elle se veut avant tout accessible et exploitable, quitte à devoir acquérir son mode d'emploi et à oublier d'autres références hypersportives plus exubérantes. Cette V2 est telle qu'il n'est nul besoin d'aller chercher haut et loin, donc fort, trop fort, les limites, qu'elles soient personnelles ou celles de la moto.

Suffisamment expressive, jamais excessive, largement dimensionnée et même confortable de selle, y compris sur son assise arrière, plus accueillante pour les petits fessiers, la V2 ne souffre finalement que de petits détails. A commencer par des platines repose pieds façon scalpel pour bottes/chaussures, ou encore la propension affichée par le bocal de frein à frotter sur le cadre de la bulle. On râlera aussi souvent au moment de déployer la béquille latérale. Et c'est tout. Bien peu en somme, non ?

Photos: Bertrand Dussart

Ducati PAnigale V2 mod. 2020
Ducati Panigale V2 mod. 2020
Look
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Design
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité de finition/montage
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Aspects pratiques
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Instrumentation
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Espace de rangement
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
Équipement de série
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Ergonomie/confort
  • 6.666666666666667
  • 6.666666666666667
  • 6.666666666666667
  • 6.666666666666667
  • 6.666666666666667
Position de conduite
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Protection (vent/pluie)
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Duo
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Confort
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Prise en main
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Déplacement à l’arrêt
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Moteur
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
Sonorité
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Puissance/performance
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Couple
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Reprise/souplesse/vibration
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Boîte de vitesses
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Gestion cartographie
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Châssis
  • 8.833333333333334
  • 8.833333333333334
  • 8.833333333333334
  • 8.833333333333334
  • 8.833333333333334
Répartition des masses
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Tenue de route
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Remontée d’informations
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité de suspensions
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Réglages suspensions
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Gestion des assistances (TC, antidribble, vérin…)
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Freinage
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
  • 7.666666666666667
Feeling au levier/pied
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Qualité d’ABS
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Efficacité de freinage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Budget
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Prix d’achat
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Rapport qualité/prix
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Rapport à la concurrence
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Consommation
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Ducati V2 955 mod. 2020 - Fiche technique

MOTEUR

Type : bicylindre en V à 90° "Superquadro" à distribution desmodromique, 4T, 4 soupapes par cylindre, refroidissement liquide. Cylindrée : 955 cm3. Alésage x course : 100 x 60,8 mm. Rapport volumétrique : 12.5 : 1. Puissance : 155 CV à 10 750 tr/min. Couple : 104 Nm à 9 000 tr/min. Alimentation : par injection électronique. Embrayage : multidisque en bain d'huile, assisté et antidribble. Boîte de vitesse : 6 rapports, secondée par un shifter à la montée et à la descente DQS EVO 2. Transmission finale : par chaîne.

PARTIE CYCLE

Type : cadre monocoque et monobras en aluminium. Suspension avant : fourche inversée Showa BPF de 43 mm, réglable en détente, compression et précharge, débattement 120 mm. Suspension arrière : amortisseur Sachs réglable en détente, en compression et en pré charge, débattement 130 mm. Frein avant : 2 disques semi-flottants de diam. 320 mm, étriers radiaux Brembo Monobloc M4.32 à 4 pistons. Frein arrière : 1 disque de diam. 245 mm, étrier 2 pistons. ABS en courbe EVO.

DIMENSIONS

Roues : 120/70 ZR17 à l'avant, 180/60 ZR17 à l'arrière. Empattement : 1 436 mm. Hauteur de selle : 840 mm. Angle de chasse : 24°. Chasse : 94 mm. Poids tous pleins faits : 200 kg. Capacité du réservoir : 17 litres.

Caradisiac a aimé

  • L'esthétique ravageuse
  • La motorisation subtile et bien dimensionnée pour la route
  • La rigueur du comportement routier
  • Les possibilités offertes par les assistances (centrale inertielle)
  • le supplément d'âme unique

Caradisiac n'a pas aimé

  • Se coincer les bottes dans les ergots des platines repose pieds
  • La béquille latérale horripilante
  • Quelques menus détails de finition
  • Le tarif résolument élevé…

Portfolio (35 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ducati toujours au top

Une gueule d’enfer

Par

Je retiens une plage hyperludique, des performances contenues mais adaptées au plus grand nombre soyons honnête, une plastique de rêve, bref une catégorie oubliée par beaucoup de constructeurs alors qu'elle est synonyme de performances adaptées sur route et même sur circuit. Bravo !

Reste le prix mais il faut bien se faire plaisir...

Par

qu elle est belle...

dommage pour le prix.

Par

bonjour€ (ducati

magnifique mot

le souci avec ducati c'est le cout d'utilisation espace révision plus large mais soit km ou tous les ans le passage à l'atelier coute bonbon

La fiabilité est e)

à méditerlle là sur la monster roulements moteurs à changer avant km cout révisionkm (avec règlage moteur)

Par

Je ne m'attendais pas à lire sur un site non spécialiste l'essai routier le plus pertinent sur cette V2!

Déjà, c'est un essai routier, ce qui correspond à l'usage majoritaire de cette machine. Ok, le jour où j'en aurai une (ou une génération avant, tellement elle m'a convaincue) elle ira tâter du circuit, mais très très occasionnellement.

Pour les points négatifs, ça me rassure de les lire, je me demandais si ça venait de moi de tout le temps m'accrocher la botte à ce foutu cale-pied, et de chercher quelques secondes comment chopper cette béquille :biggrin:

Si j'ai été tant emballé par cette machine, c'est parce que je ne cherche pas le truc le plus puissant dispo à ce prix. Au contraire, même je trouve ça idiot de proposer des machines monstrueuses avec une bardée de béquilles électroniques pour éviter le high-side au moindre éternuement en sortie de courbe.

Non, ce que je recherche, c'est une machine expressive, pas neutre, joyeuse quoi.

Ca faisait longtemps que je n'avais pas essayé de Ducati, et j'ai été impressionné par la polyvalence (pour une SBK) de cette machine, et de sa non linéarité. à 4000tpm ça ronronne sagement mais repart quand même avec une vigueur agréable. Passé 6000tpm ça part, et passé 8000tpm faut la tenir car ça repart de plus belle, c'est impressionnant dans le sens littéral du terme.

Bref, une moto qui donne le sourire sans avoir besoin de taper dedans à des régimes de fraise de dentiste pour avoir les sensations qu'on peut rechercher en moto, et donc, sans avoir à atteindre des vitesses folles (même si, au final, ça défile vite: ce que je veux dire, c'est que ce twin en L est incomparablement moins pousse au crime qu'un 4 pattes, ou même le 939 Superport que j'ai également essayé)

De toute façon, un pur pistard prendra-t-il une machine à 18k€? Cela me semble être une petite minorité, pour la quasi totalité, de ce que je vois, ce sont plutot des machines d'occasion de générations précédentes, car le commun des mortels aura déjà bien du mal à tutoyer les limites des motos de ces 10 dernières années!

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire