Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai Honda NC700 X: easy-bike

Essai Honda NC700 X: pouvoir d'achat préservé

Partant du constat que 90% des déplacements en milieu urbain sur une moyenne cylindrée ne dépassent pas les 140 km/h ni les 6000 tr/mn, le premier constructeur mondial a mis au point un moulin inédit adapté à cet usage.


Le bicylindre à refroidissement liquide se doit donc d'être souple, bien rempli et progressif pour ne pas tomber dans les différents pièges tendus aux motards de la ville.


UN RUPTEUR TROP VITE PRÉSENT


Pour juger de la bonne santé de sa nouveauté, c'est dans le Sud qu'Honda nous convie pour un galop d'essai. C'est donc à domicile que nous allons pouvoir tester les 51,8 chevaux à 6 250 tr/mn qui n'oublient pas de prendre de l'avance en vue des nouvelles normes applicables dès 2013 (une version 35kW est déjà dispo pour répondre aux exigences européennes A2 concernant les jeunes permis).


Essai Honda NC700 X: pouvoir d'achat préservé


Aucun problème pour la prise en main qui se veut instantanée. La première enclenchée, les 6 rapports passent sans accrocher même sur ma machine qui n'accuse que 32 kilomètres au compteur. Sur un filet de gaz, le bicylindre en ligne reprend sans grande fougue comme pourrait le faire… une voiture. N'aimant pas trop descendre sous les 2500 tr/mn, il ne vous forcera pas pour autant à jouer de la boite pour évoluer dans le tracé urbain. Le bloc n'est pas non plus un adepte de la zone rouge avec un rupteur qui arrive tôt, trop tôt à mon goût.


Me faisant piéger sur pratiquement tous les rapports en début d'essai je comprends cependant assez vite son mode d'emploi pour ne plus être sanctionné de coupure au fil de la journée. Vous l'aurez compris, le fun n'est pas sa principale qualité, offrant au pilote un comportement qui pourrait être comparé à un Kawasaki ER-5 mais est-ce là sa vocation ? Pas vraiment puisque Honda a bossé pour proposer un deux-roues à son aise intra muros et sur ce point c'est carton plein. Ne vous imaginez pas pour autant qu'il est incapable de vous emmener en balade sur des routes roulantes, ce n'est pas le cas.


Le berlingot accepte sans broncher de sortir des villes. Capable de doubler la voiture devant vous sans difficulté, l'exercice sera plus périlleux sur les corniches niçoises où les virages sont trop rapprochés pour le faire en toute sérénité et ce à cause d'un manque d'allonge…


CHAMEAU DES TEMPS MODERNES


Honda réinvente la citadine pour coller le plus possible à son époque. Le twin inédit répond bien entendu à toutes les exigences de notre 21ème siècle mais semble même prendre un peu d'avance, donnant presque l'impression d'être né un peu trop tôt.


Essai Honda NC700 X: pouvoir d'achat préservé


A l'heure où les prix des carburants s'apparentent à des grands crus classés (et ce n'est pas demain que la machine va s'inverser), la NC700 X annonce une conso séduisante avoisinant les 3,6 litres/100 (rendue possible entre autre par une combustion complète grâce à un rapport air/essence très précisément calculé pour tous les régimes, y compris au ralenti) espaçant les arrêts à la pompe tous les 390 kilomètres (réservoir essence de 14,1 litres).


L'analyse stœchiométrique qui a permis de réduire la consommation limite par la même occasion les émissions de gaz polluants satisfaisant les normes Euro 3. Le prix à payer : un moteur fade, sans caractère, laissant sur leur fin les amoureux de moto passion. Ah Raison, quand tu nous tiens…


QUAND ON ARRIVE EN VILLE


Les 218 kilos tous pleins faits de la moto ailée se font oublier passant d'une file à l'autre sans effort. Sans à-coup, la remise des gaz se veut souple. Associée à un généreux rayon de braquage (3 mètres) et un poids situé très bas, elle permet de se faufiler entre les différents obstacles sans même s'en rendre compte.


Essai Honda NC700 X: pouvoir d'achat préservé


Pour gagner encore en sérénité la marque ailée a opté pour une garde au sol de 165 mm permettant de monter sur les trottoirs sans rien arracher et une hauteur de selle de 830 mm n'obligeant pas de mesurer 1m80 pour poser ses pieds à plat. Un guidon typique trail suffisamment ouvert aidera aux manœuvres en roulant mais aussi à l'arrêt facilitant le parking.


Une fois arrivée à bon port, la NC700 X se transformera en Kinder pour accueillir (là où l'on trouve normalement le réservoir) votre intégral (ceux aux courbes généreuses resteront dehors) et vous évitera de vous le fader toute la journée à votre bras. Annoncé comme étanche (non vérifié) ce coffre devient vite un précieux atout surtout pour une machine « utilitaire » lookée baroudeuse facile au quotidien. Sur ce point Honda aurait pu soigner un peu plus sa copie avec notamment des leviers (de frein et d'embrayage) que l'on aurait aimé réglables ou un saut-vent qui n'aurait pas nécessité l'emploi de BTR pour moduler sa hauteur…


Ne croyez pas pour autant que la machine se la joue bas de gamme. Bien assemblée notre moto d'essai est plutôt classe dans son coloris blanc pailleté qui lui va à ravir. Elle peut compter pour séduire sur des plastiques convenablement assemblés, un tableau de bord distillant clairement les informations (un compteur de vitesse digital, un compte-tours de type barre-graphe, une horloge, une jauge et deux totalisateurs journaliers) et une selle assez accueillante pour ne pas vous taler les fesses.


UN TRAIL POUR TOUS


Honda a équipé de série sa NC700 X d'un système C-ABS. Ne pouvant être déconnectable, ce qui aurait pu lui apporter un soupçon de fun et de sportivité, l'ABS choisit là encore la carte de l'accessibilité. Rassurant, il ne se montre pas trop présent évitant de se déclencher à tord et à travers à la moindre occasion.


Progressif et facilement gérable dans les conditions de notre test, le freinage ne souffre apparemment pas de défaut même si nous n'avons pu le solliciter à vitesse élevée. Quoiqu'il en soit le simple disque avant de 320 mm pincé par un étrier 3 pistons fait son office sans sourciller assisté, d'un disque de 240 mm pincé par un étier simple piston pour l'arrière. Ils n'ont pu être pris en défaut durant la totalité de notre roulage. Hélas ce n'est pas tout à fait le cas des suspensions trop rêches qui se laissent un peu déborder mais uniquement lors des changements d'angle rapides… dommage que la fourche télescopique (ø 41 mm) ne soit pas réglable !


Essai Honda NC700 X: pouvoir d'achat préservé


On leur reprochera aussi un manque d'onctuosité et de progressivité lorsque vos roues rencontrent de mauvais raccords routiers. Le châssis quant à lui prend son rôle au sérieux tout comme l'arbre d'équilibrage limitant les vibrations pour vous permettre de cruiser convenablement dans un confort plus que raisonnable, tout en préservant votre dos. Dommage que notre essai ne nous ait pas conduit vers des tracés autoroutiers validant ou non la préservation des cervicales.


Portfolio (30 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Une esthetique en progres chez Honda (enfin!), par contre je vois pas l'interet de mettre un bicylindre de 700cm3 pour n'en sortir que 50 chevaux. Un bi de 500cm3 ou un mono de 650 cm3 aurait suffit pour 50 ch. Du coup je prefere largement la suzuki 650 vstrom avec ses 20 chevaux de plus qui permettent d'envisager de long trajets meme s'il est vrai que le tarif est plus elevé

Par Anonyme

J'ajoute que contrairement a ce que vous dites 6500 euros pour une moto de 50 chevaux c'est beaucoup trop cher ! La hornet fait le double en puissance pour le meme prix, je pense qu'ils vont encore se planter chez Honda sur ce modele la

Par Anonyme

Honda par le passé avait déjà sorti des machnes simples et endurantes.  Je pense entre autre à la CX 500, à la NTV 650, à la CB(F) 500 ; puissance raisonnable, confort, coût d'usage très faible et incassable. Ce fois-ci, tenant compte de la situation actuelle (coût de l'énergie et encombrement généralisé des réseaux routiers); HONDA propose une réponse adaptée qui ma foi semble bien étudiée à ce que nous connaissons dans la vie de tous les jours. Au prix proposé, HONDA a abandonné le cardan . . . OK, vu la technologie des chaines actuelles, il y a pas photo . . . gain de poids et coût moindre. Moi, elle me plait et c'est amplement suffisant pour rouler par tout temps et partout. Et c'est pas à 59 ans que j'irai la mettre sur un circuit . . . je laisse cela aux autres. Je vais simplement attendre pour voir ce que les accessoiristes vont sortir pour augmenter la protection.  Sinon, je signe le bon de commande . . . mais avec une boite automatique pour pousser le concept au bout du raisonnement de HONDA. Force est de constater que le premier constructeur ouvre une nouvelle voie . . . de la raison ? A+ d'un motard recyclé qui roule en GILERA FUOCO 3 roues, en ancienne avec une HONDA CB 400 FOUR de 1975 et pour aller chercher le pain avec un HONDA AMIGO de 1975 . . .

Par Anonyme

Honda a souvent une longuer d'avance sur les autres constructeurs : Spazio, Pacific Coast, GW, malheureusement sans beaucoup de succès Innover, c'est prendre des risques (voir BMW C1, grosse idée = échec) Honda a déjà essayé de nous vendre des motos automatiques (HONDAMATIC  400 & 750 des années "70"), sans beaucoup de réussite. Peut-être qu'avec l'Integra et le 700 NX, l'idée trouvera des clients. Honda propose en gros, une moto ressemblant à un scooter et ... un scooter (grande roues) ressemblant à une moto. Honda, n'a pas  l'air convaincu du succès de ces modèles .... Honda France n'a pas commandé beaucoup pour l'année 2012 . Ce qui va intéresser les motards, c'est la consommation ... faible. Obtenu, en grande partie, grace à des rapports de transmissions  IMMENSE (digne d'une 1300 cm3) Dans les années "70", BMW sortait une voiture, la 525 e (ETA) / 2700 cm3 / 125 cv / Zone rouge à 4 800 t/mn ------ consommation MINIimale ---  échec commercial  ---- sans suite L'avenir, nous dira prochainement l'avenir du nouveau concept HONDA

Par Anonyme

Le prix de la sagesse : Je roule aujourd'hui en Deauville 700 ntv 7.500 € avec boite DCT et 3,6l/100 km. Je fais 28.000 km/an en moyenne soit 280 centaine de km, avec une économie de 2,5L/100 et un prix moyen de 1,55 €/litres, ça fait 1.080 €/an d'économie ! (90 €/mois) Pas mail, non ? Ceci dit, j'ai essayé le scooter Intégra : la boîte DCT est extraordinaire. On peut tomber un rapport à un rond-point tout en restant en mode auto et repartir en mode auto derrière. C'est vraiment un must. Mais je reconnais, c'est une machine pour ceux qui font des km. Pas pour de l'arsouille du WE...

Par Anonyme

 bonsoir moi j'ai acheter la nc 700 s et sans aller au rupteur je peut affirmer qu'elle envoi largement assez pour coller le train a un hornet en courbe et l'acceleration jusque 160 puis plus timide jusque pres des 200 la hornet pars devant en pointe cependant avec une super maniabilité et un couple proche du hornet j'en suis trés content largement suffisant sans vouloir dépassant les 200 km/h 3 fois dans sa vie !!!!! c'est vraiment une bonne moto , a essayer avent de juger 

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire