Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance

Dans Moto / Nouveauté

Pauline Rachwal

Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance

Indian Motorcycle ... Un nom légendaire qui a su garder une part de mythe et qui existe depuis 1901. Il s'agit d'un nom bien connu dans le milieu moto et pourtant peu ont eu l'occasion de rouler une machine de la marque. À l'époque, elle se développe surtout sur le domaine de la compétition et se démarque par ses actions les plus improbables comme faire le Tourist Throphy en 1909 et finir en 2ième place dès le premier essai.



Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


C'est également Indian qui fera voir le jour au moteur bicylindre en V à 4 soupapes par cylindre, architecture encore utilisé aujourd'hui, et au premier démarreur électrique. Mais jouant de malchance dans les affaires, Indian est contraint d'arrêter la production en 1955, jusqu'en 2004 ou Stellican Limited rachète la firme. C'est d'ailleurs en 2006 que l'on voit apparaître de nouveau sur le marché l'Indian Chief (en 2009 en France). Mais la vraie renaissance est récente avec le rachat de la marque par Polaris. Après avoir mis la main sur Victory, le groupe investit dans la marque au custom. Mais plutôt que de rester sur des acquis, Indian prend un coup de jeune avec l'apparition de nouveaux modèles.


La Scout fait parti de ce nouveau souffle. D'ailleurs, le nom de la moto n'est pas choisi au hasard car c'est un modèle qui existait déjà dans les années vingt en version 600 cm3 (qui servira de base par la suite pour les gammes Chief). Voyez-vous-même :


Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


Elle revient donc sur le marché avec quelques hommages bien placés. La plus petite de la gamme, plus compacte mais avec des lignes modernes. Visuellement, cette moto est juste sublime. Le travail des lignes arrive à faire se mélanger look vintage et visuel moderne. Il est d'ailleurs assez difficile d'expliquer le ressenti sans l'avoir en face. Très fine de face, la particularité première qui saute aux yeux est la forme du réservoir qui n'est pas sans rappeler celle de 1920, très plat sur les côtés. Tout comme la selle d'un cuir havane vieilli qui renvoi à la forme des selles suspendue de l'époque. Et même si côté duo, on peut oublier, on aime quand même !


Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


Il faut prendre le temps d'examiner point par point cette scout, car elle recèle de partout le rappel à la marque, que ce soit les chromes sculptés sur le moteur, les pneumatiques siglés « Indian » ou encore à l'intérieur du feu arrière (voir les détails en page 4). Seul l'énorme protège radiateur sur le devant peut trancher avec l'ensemble. Toute la volonté d'Indian a été de mélanger modernité, lignes épurées et tradition. C'est totalement réussi. Même moi j'ai eu du mal à trancher pour l'un ou l'autre tellement l'ensemble se marie bien. Et il suffit de regarder la réaction des passants et des motards dans la rue pour se rendre compte de l'effet qu'elle produit.


Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


Côté équipement, on fait dans le simple. Un compteur unique regroupant un compteur, compte-tours, un trip total, un trip partiel, température moteur et un témoin de réserve (à 12,5 litres de réservoir il vaut mieux !). La sélection se fera derrière le commodo de gauche à l'aide d'une petite gâchette. A noter, l'inclinaison du compteur à contre-jour vous vaudra quelques éblouissements par temps ensoleillé. Les rétroviseurs chromés sont plus jolis que pratique. Même s'ils ne subissent pas les vibrations , on aura tendance à plus voir ses coudes que la route. Notre modèle d'essai n'était pas tout à fait d'origine avec le changement de la ligne d'échappement d'origine pour une ligne Remus et un réglage d'admission pour améliorer la gestion du moulin et profiter du vrai son Indian.


Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


Contrairement à ses sœurs, pas de Keyless (démarrage sans clé), il faudra faire ça à l'ancienne avec la serrure sur le côté du moteur. Idem pour le blocage de direction, il faudra fouiner sous les fourches avant. Dernier point, les jantes à bâtons conjuguées avec les larges pneus 130/90 et 150/80 sont du plus bel et renforcent sont aspect compact.


Essai Indian Motorcycle Scout : une renaissance


La petite hauteur de selle (643 mm) permettra un accès à tous les gabarits. Le positionnent des cales pieds en avant pourront gêner les moins d'un mètre soixante (ou les petites pattes) qui ne pourront pas se coller le derrière bien au fond de la selle.


Photos (48)

SPONSORISE

Actualité Indian

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire