Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

3. Essai - Kawasaki W800 : L'avis de la rédaction

Essai Kawasaki W800 mod. 2020

Vous vous posez la question de savoir comment vous faire plaisir en pseudo-ancienne ? La W800 apporte un très sérieux élément de réponse. Parfaitement dimensionnée pour l'exercice de l'évolution en ville, très agréable sur route, elle peut compteur sur la rigueur de sa conception et sur celle de sa partie cycle pour séduire.

Certes, la W800 ne dispose pas d'anti patinage, mais aussi bien la facilité de dosage des gaz que le comportement moteur permettent de s'en affranchir dans les conditions sèches. On se méfiera bien entendu des bandes blanches sur le mouillé, auxquelles les K300 GT se montrent sensibles, mais la Kawasaki old school conserve sinon un comportement prévisible et sain lorsque les conditions de route se dégradent. D'autant plus qu'elle dispose enfin d'un freinage à la hauteur de la prestation de son moteur.

Jamais embarqué par son poids, sauf peut-être lors des manœuvres à la poussette où les 221 kg et son "côté poids en bas" se ressentent (à l'inverse de trails avec leur poids en haut…), la W800 demeure une moto que l'on aime trouver dans son garage le matin. Une de celle avec lesquelles on part pour tout type de trajet, tout en sachant que l'on y prendra plaisir. Un plaisir simple provoqué tant par la mécanique que par sa facilité et son équilibre général. Et pour ce genre de prestation, ce type d'agrément, quel prix seriez-vous prêt(e) à mettre ?

Si c'est dans les 10 000 €, la W800 vous emmènera longuement et durablement, sans vous faire souffrir d'inconfort trop prononcé (même la selle demeure ferme). D'autant moins que l'autonomie est à la hauteur des exigences : grâce à son moteur coupleux et à son coffre rapidement disponible, la W800 permet de rouler aux environs des 5 l/100 km la plupart du temps. Un peu moins si l'on se laisse tenter par ses possibilités moteur…

Alors on aurait aimé qu'elle soit moins chère pour rejoindre le garage idéal, cette W800. Eut-elle pu atteindre les 9 000 € qu'elle aurait déjà fait tourner les têtes et n'aurait pas souffert de l'existence d'une certaine Triumph Bonneville T100. À 8 000 € et en grande série, elle aurait été un véritable carton, surtout face à une Royal Enfield Interceptor à 6 490 €  par exemple. Mais après tout, la rareté fait aussi la valeur et à ce titre, la W800 nouvelle génération est on ne peut plus sûre, dans tous les sens du terme. Select, la bougresse !

Crédit photos : Statiques et actions - Bertrand Dussart, détails pleins de reflets : Benoit Lafontaine

Essai Kawasaki W800
Kawasaki W800 mod. 2020
Look
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
  • 8.5
Design
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Qualité de finition/montage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Aspects pratiques
  • 4.5
  • 4.5
  • 4.5
  • 4.5
  • 4.5
Instrumentation
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Espace de rangement --
Équipement de série
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
Ergonomie/confort
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
  • 6.833333333333333
Position de conduite
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Protection (vent/pluie)
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
Duo
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Confort
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Prise en main
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Déplacement à l’arrêt
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Moteur
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Sonorité
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
  • 9
Puissance/performance
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Couple
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Reprise/souplesse/vibration
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Boîte de vitesses
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Gestion cartographie --
Châssis
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
  • 7.2
Répartition des masses
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Tenue de route
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Remontée d’informations
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Qualité de suspensions
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Réglages suspensions
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Gestion des assistances (TC, antidribble, vérin…) --
Freinage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Feeling au levier/pied
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Qualité d’ABS
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Efficacité de freinage
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Budget
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
  • 6.75
Prix d’achat
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Rapport qualité/prix
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Rapport à la concurrence
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
  • 7
Consommation
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

 Kawasaki W800 - Fiche technique

MOTEUR

Type : bicylindre vertical, simple arbre à cames en tête, 8 soupapes, 4 temps, refroidissement par air. Cylindrée : 773 cm3. Alésage x Course : 77 x 83 mm. Taux de compression : 8.4 : 1.

PARTIE CYCLE

Type : cadre double berceau, acier haute résistance. Freinage : Frein avant à simple disque de diam. 320 mm. Étrier 2 pistons. Frein arrière à simple disque daim. 270 mm. Étrier 2 pistons. Suspension avant : fourche télescopique standard, diam. 41 mm. Débattement : 130 mm. Suspensions arrière : 2 amortisseurs réglables en pré contrainte.

DIMENSIONS

Débattement : 107 mm. Pneu avant : 100/90 - 19. Pneu arrière : 130/80 - 18. L x l x H : 2 190 x 790 x 1 075. Chasse : 108 mm. Empattement : 1 465 mm. Hauteur de selle : 790 mm. Poids tous pleins faits : 221 kg.

Caradisiac a aimé

  • Les sensations de vitesse immédiates
  • L'excellente motorisation
  • La rigueur de la partie cycle
  • Le look au top
  • Le plaisir de rouler différent

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les rétroviseurs vibrants au possible
  • Fourche non réglable et amortisseurs peu réglables
  • Le tarif supérieur à 10 000 €

Portfolio (34 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Très bonne moto mais je trouve qu elle est beaucoup trop chère, elle devrait être aux alentours de 7000 à 8000 euros

Par

Très sympa cette bécane mais trop lourde, et d'accord avec Didou : trop chère pour ce que c'est.

Par

La perle de cette catégorie, c'est la Royal Enfield 650 Interceptor, qui au delà du prix de 6600 € se révèle être une excellente moto.

Peu mise en avant par les médias, elle est plébiscitée par les motards et c'est un carton dans les ventes depuis le début de l' année.

Par

Personnellement j'aime beaucoup conduire ma W800 street 2020. Je l'ai eu neuve pour moins de 9000€ en concession.

Par

D'accord avec Foe. Dans la catégorie, il n'y a pas mieux que la RE 650. J'ai failli craquer pour une W800, surtout à cause de sa sonorité de vieille anglaise, mais vraiment trop chère. Un essai de l'Interceptor m'a vite convaincu de la super affaire. Par contre, je trouve que ce sont les médias qui ont grandement participé à son succès.

Par

En néo retro chez Kawasaki, je préfère largement la Z900RS :fleur: C'est pas la même catégorie certes, mais elle est magnifique.

Par

En réponse à Foe des aravis

La perle de cette catégorie, c'est la Royal Enfield 650 Interceptor, qui au delà du prix de 6600 € se révèle être une excellente moto.

Peu mise en avant par les médias, elle est plébiscitée par les motards et c'est un carton dans les ventes depuis le début de l' année.

Euxxx la Kawa va durer 20 ans, bien vieillir, la Enfield est extrêmement mal finie, les commodos seront blanchis par le soleil après un seul été, les chromes sont médiocres, la peinture fine, les suspensions de piètre qualité et les aluminium sont fragiles. Faut comparer ce qui est comparable. Si la W est chère c'est qu'elle a toujours été une moto construite avec sérieux.

Par

J’ai été l’heureux possesseur, il y a quelques années d’une W650 (achetée d’occasion) que j’adorais malgré ses défauts (elle avait par la suite malheureusement subi, du fait de la non-violence de son frein avant, un "contact non planifié" avec une malle arrière de 407 ABSïssée , contact qui avait hélas vu les dégâts, sonné la fin de sa carrière).

J’ai donc pu essayer il y a quelques semaines sa charmante grande sœur et là, après l’excitation, la déception :

La moto à 150cm3 de + ça c’est bien, malgré son ABS elle pèse toujours à peu près le même poids à 2 ou 3kg près, ça c’est toujours bien, mais elle a perdu 3 chevaux et ses carburateurs, donc, au niveau sensation elle a toujours la rondeur d’un vrai moteur longue course mais…C’est un peu comme une danseuse de flamenco qui aurait gardé ses charentaises, il manque quelque chose !

Par ailleurs, comme sur ma défunte W650, il lui manque encore et toujours (surtout pour une moto à plus de 10 200 Euros) :

- Des feux de détresse (on en trouve sur pratiquement toutes les motos Chinoises de plus de 400cm3 ...)

- Des vrais amortisseurs...

- Une vraie selle qui permet de faire plus de 100km d'affilé...

- Des vrais pneus, lors de mon essai de la moto sous la pluie, j'ai en effet constaté que les

- " inconnus et mystérieux Dunlop K300 GT» n’ont rien à envie,sur le mouillé aux qualités légendaires des pneus Chinois équipant les 125 à 2000 piastres…

- Des jantes pouvant accueillir des pneus tubeless, car vérification faite et au vu de l’implantation des rayons, les jantes de la W800 ne sont pas prévues pour des pneus tubeless (si vous crevez au-delà de 50km/h, ils vous évitent dans un premier temps et 1 fois sur 2 de vous bourrer façon Joe bar team et dans un deuxième temps, d'attendre un dépanneur et 24 à 48h00 avant de pouvoir récupérer votre magnifique "W" rééquipée d'une chambre à air neuve... PS: si vous crevez de l'avant l'addition risque d'être un peu plus salée pour vous et pour la moto...)

- Des pots saucissons en inox, comme ceux de petites copines dans la même gamme de prix, car à la longue comme sur la 650, ils vont rouiller…

- Un espace sous la selle pour ranger une photo encadrée de votre belle-mère...

- Une vraie barre de maintien en tube chromé et située à l’arrière de la selle pour ne pas égarer la dite belle mère.

Enfin, lors de mon essai, un Hipster a regardé la moto puis c’est approché en me demandant si: "W c’était une nouvelle marque Chinoise"...

Pourquoi n’apposer sur la 800 qu’un "W" sur le réservoir alors que cette moto est une jolie Kawasaki qui attire tous les regards, alors là ça reste un grand mystère….

Pour conclure :

J’espère me tromper mais, concurrence oblige, il risque de ne s'en vendre que quelques centaines et ça, c'est vraiment dommage.

Par

elle est belle mais

1° 48 cv , 62Nm de couple pour 221 kg

Avec un 800cm3 on pouvait pas avoir au moins 70 canassons ?

2° 10250€ quand un T 100 bonneville se negocie a 10900€ avec 55cv et 80NM pour un poids équivalent

Cette Kawette ne se vendra pas car elle est beaucoup trop cher par rapport a la concurrence et ce qu'elle propose :

- celui qui peut mettre 10000 balles ira chez triumph

- celui qui veut ce genre de moto avec un petit budget ira voit chez royal enfiled

Par

En réponse à lorenzozozo

Euxxx la Kawa va durer 20 ans, bien vieillir, la Enfield est extrêmement mal finie, les commodos seront blanchis par le soleil après un seul été, les chromes sont médiocres, la peinture fine, les suspensions de piètre qualité et les aluminium sont fragiles. Faut comparer ce qui est comparable. Si la W est chère c'est qu'elle a toujours été une moto construite avec sérieux.

par contre t'as la bonneville T 100 qui offre de meilleurs prestations pour quasiment le même prix , et le prestige de la marque en plus

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire