Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai - Moto Guzzi V85 TT Travel : La grande évasion

Essai Moto Guzzi V85 TT Travel

Cette image d'ouverture en dit long sur ce que l'on peut faire (ou non) avec cette V85 TT Travel. S'envoyer en l'air n'est pourtant pas exclu, à condition de ne pas aller trop haut ! Saut en longueur plus que saut en hauteur, donc, au guidon de la "nouveauté". Il convient de bien évaluer le potentiel de la moto, limité par naissance, et surtout régler les suspensions si l'on veut en faire davantage.

Mais telle n'est pas la vocation de la V85 TT Travel. Ce que l'on retient, c'est plus le côté Travel que le côté TT. Déjà, le débattement des amortisseurs avant/arrière n'a rien d'adapté ni de suffisant, malgré les honorables 170 mm annoncés. En cause également, le poids de la moto, qui ne tarde pas à tasser tout ce petit monde à la réception et à rappeler que l'agilité est moins importante pour elle que la stabilité. Le sabot n'est d'ailleurs pas loin du sol sur les compressions modestes et il vaut mieux faire du tout chemin à allure modérée en serrant les jambes (et parfois un peu plus haut…) que s'imaginer enquiller aussi vite dans la terre que sur la route. Même une fois le mode Off Road engagé, libérant la roue arrière de l'ABS, il faut désactiver manuellement l'anti patinage et le refaire à chaque remise de contact. Clairement  

Essai V85 TT Travel
Essai V85 TT Travel

 

La route, justement, le domaine de prédilection de la V85 TT Travel Edition. Fidèle à la lignée, elle exploite pleinement une partie cycle au-dessus de tout reproche, tout comme un excellent freinage. Fourni par les étriers Brembo radiaux et la centrale ABS Bosch, il offre puissance, précision, rigueur. Tout est là pour un contrôle précis et précieux. L'anti blocage n'est par contre pas actif sur l'angle. Qu'à cela ne tienne, la direction ne verrouille pas davantage qu'elle ne se relève lors de la prise de levier.

Rassurante et précise au possible, la TT absorbe les difficultés et se cale sur ses trajectoires, imperturbable. Même la bulle, pourtant haute, ne parvient pas à perturber l'équilibre général. Bien plus protectrice que celle d'origine, elle ne provoque aucune turbulence et dévie suffisamment le flux d'air pour rendre n'importe quel voyage agréable et confortable. D'autant plus que l'assise dispose d'un excellent compromis entre fermeté et douceur. Seule une sélection un peu plus lente vient perturber ce tableau quasi idyllique d'une moto bonne en tout domaine dès lors que l'on reste sur le bitume.

Essai V85 TT Travel

La transmission par cardan officie avec douceur et de manière très discrète, tandis que le moteur ne tarde pas à faire ses preuves en tant que compagnon efficace et coupleux à souhaits. Ses relances permanentes trahissent un cœur volontaire, tandis que son tempérament bien dosé le rend pleinement agréable au quotidien comme sur longue route. Restent des rétroviseurs au réglage difficile et demandant des outillages pour tenir en place. Les nôtres se sont rapidement desserrés, du fait de bonnes vibrations, toujours présentes. La vue se trouble volontiers dans les miroirs.

Autre détail : la forme de la commande des clignotants peu judicieuse pour permettre de bien ressentir ce que l'on fait et l'instrumentation certes propre, mais de petite taille et de résolution moins agréable que la plupart des TFT et à la présentation trop sobre, pour ne pas dire fade. On sent le potentiel de la chose, mais on ne peut pas l'exploiter. Tout le contraire de la V85 TT Travel !
Nous avons pu parcourir de très nombreux kilomètres au guidon de la V85 TT. plus de 2 500 pour être précis, dont 1 100 km en une longue journée (4h du mat', 21h…).

L'occasion de profiter d'une belle autonomie, située aux environs de 310 km lorsque l'on opte pour un rythme soutenu ou autoroutier et plus de 380 si l'on prend garde à ne pas dépasser le deuxième tiers du compte-tours. Plus excitant, certes. Alors oui, il faudra parfois cravacher un peut la bête, et tirer sur les rapports, pour profiter de ce que la Guzzi a à offrir. Mais une fois en mains, elle devient une compagne de route impériale, sobre et valeureuse. Une moto de garde, assurément.

Essai V85 TT Travel

Portfolio (69 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A quand ce fabuleux moulin sur une V7 ou les V9 (Pourquoi pas en option sur ces dernières ?)

Par

Magnifique. Une classe à part dans la production uniformisée. Et ce moteur, un bijou à regarder.

Par

J'avoue que le moteur a l'air sympathique pour un Bi manque peut être un peu de couple ? Dsl l'habitude des supermot.. J'aime bien le côté barou de cette meule et la partie cycle à l'air bien travaillé pour les adeptes de route sinueuses petit bémol sur le poids 230kg tout plein fait ça me semble un peu lourd (peut être que les Top case sont compté aussi je ne sais pas) mais un gros réservoir sympa tout ça !

Par

belle réussite pour un si petit constructeur :bien:

Par

Le design est terriblement plus séduisant que celui de l'indétrônable BMW GS.

Par

Très bonne moto, manque juste des protection contre les projections sur le moteur...Pour ma part j'ai monté un garde boue av pris chez retzmoto ici:

https://www.retzmoto.com/piecesgroupepiaggio/moto-guzzi/v85tt/

Si ça peu en aider...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire