Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Suzuki GSX-S 950 : Du simple au double

Dans Moto / Nouveauté

Elle a des airs de 1000 mais revendique son 950 comme le symbole de son accessibilité pour les permis A2 : la GSX-S nouveau modèle affiche au choix 70 ou 35 kW et s'inspire fortement de son aînée. Voici le nouveau modèle pour jeune permis qui risque fort de bouleverser la donne…

Essai GSX-S 950 mod. 2021

Mais il faudra pour cela débourser 10 399 €. Ou plutôt 9 999 € si vous trouvez le bon concessionnaire, prêt à consentir une ristourne officieuse quasi officielle. Chez Suzuki, on ne fait plus de prix sur les motos, mais on peut baisser celui d'origine. C'est dit, c'est assumé. Autant le savoir. Et pour ce tarif-là, on profite d'une moto dérivée de la GSX-S 1000, affichée pour sa part 13 199 €. Vous pourrez également opter pour une LOA à 155 € par mois, ce qui devient pour le moins intéressant, même si cher, dans l'absolu.

Essai GSX-S 950 mod. 2021 - profil droit

On perd au passage (en A2) la fourche réglable et sa couleur dorée, les pontets sont différents et non recouverts d'une plaque de finition, le guidon est simple et relevé au lieu d'être plat et à section variable, mais surtout, les étriers de frein ne sont plus de marque Brembo, mais Tokico. Le shifter, de série sur la 1000, est également absent. La boucle arrière a changé elle aussi de couleur.

Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - Frein avant Tokico
Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - commodo gauche
Simple. La moto est dépourvue de complexité électronique. Un régal. 1 Carto moteur, 3 niveaux de TC.
Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - commodo droit
Warning. Ils sont inclus et pratiques, bien placés et aisés à actionner rapidement.
Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - Guidon et réservoir
Fin. Le guidon est relevé, fin et résolument peu accordé à la dimension des autres éléments de la moto. Dommage. 

Toujours au rayon déco, les écopes héritent d'une finition tribale, tandis que le coloris noir mat et le blanc/bordeaux (du meilleur effet), sont spécifiques à ce modèle. De même, le coloris de l'instrumentation LCD est légèrement différent au niveau du rétro éclairage de la dalle, majoritairement blanc et bleuté dans la partie inférieure droite. Le shift light supérieur est actif et réglable au niveau de son seuil, fixé vers les 6 000 tr/min sur les deux versions.

Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - écopes
Essai GSX-S 950 mod. 2021 - optique avant
Essai GSX-S 950 mod. 2021 - optique arrière

Essai GSX-S 950 mod. 2021 - compteur

Bien entendu, c'est au niveau gestion moteur que l'on trouve le plus de changements, le 4 cylindres en ligne ne changeant aucunement. À commencer par l'absence de modes de comportement, l'absence d'IMU (centrale inertielle), tandis que le contrôle de traction ne peut plus être positionné que sur 3 niveaux ou éteint. Une simplification allant dans le sens de la diminution de la puissance via l'ECU. Celle-ci peut être au choix bridée ou débridée pour une centaine d'euros, en accord avec votre permis, bien entendu.

Essai GSX-S 950 mod. 2021 - moteur et repose pieds
Essai GSX-S 950 mod. 2021 - moteur
A2 compatible. 999 cm3 et une puissance de 70 kW à 7 800 tr/min ou de 35 kW à 6 100 tr/min pour un couple de 9,4 mkg à 6 500 tr/min ou de 7,75 mkg à 3 250 tr/min.

La GSX-S 950 reprend intégralement la nouvelle ligne du modèle, tout en apportant un autre changement, pas forcément des plus heureux : les clignotants sont les modèles standards à ampoule, que l'on retrouve par ailleurs sur les anciennes GSX-S, notamment 750. C'est gros, ce n'est pas forcément moins cher, mais ça fait moins cher, donc cela cautionne la baisse de tarif et permet à la 1000 de continuer à plaire davantage.

On ne reviendra pas forcément sur le nouveau look de la GSX-S, résolument orienté vers une clientèle plus jeune, mais une chose est sûre, on profite d'un avant des plus flatteur, avec aileron intégré et d'un arrière court, mais massif et peu pratique pour le passager (pas de quoi s'accrocher ni bénéficier de réel confort de selle). Les pneumatiques, des Dunlop Powersport 2 spécifiquement conçus pour la GSX-S, parachèvent la dotation de la moto en matière de rigueur et de qualité. On notera au passage le bras oscillant renforcé et le cadre périmétrique en aluminium. C'est beau, c'est fait, c'est valorisant et il le fallait, au vu du tarif demandé et de la vocation de la moto : savoir être aussi agréable au quotidien que rigoureuse en utilisation sportive.

Pour ce faire, elle peut compter sur une selle bi poste dont l'assise conducteur affiche 810 mm de hauteur. Elle permet une position de conduit dominante et très agréable, ainsi qu'une bonne prise en mains du guidon. Le réservoir de 19 litres épouse bien les jambes, qui serrent aisément le cadre et les caches. À l'heure où les motos trop fines et où asymétriques pullulent, à une époque où les réservoirs maigrissent à vue d'œil, on est bien, là, hein Tintin, on est bien !

Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - pot d'échappement
Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - bras oscillant renforcé

 

Essai Suzuki GSX-S 950 mod. 2021 - selle
Moltonel. Pour une fois, Suzuki a créé une selle conducteur moelleuse, confortable, agréable et de bonne forme. Un sans faute. Sous la selle passager, un petit coffre pour un bloc disque ou U court. Très court.

Portfolio (33 photos)

SPONSORISE

Actualité Suzuki

Toute l'actualité

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

a quand une Kawasaki H2 disponible en A2 (je sens que je vais regretté cette blague dans le future)

Par

En réponse à Argo

a quand une Kawasaki H2 disponible en A2 (je sens que je vais regretté cette blague dans le future)

Pas tant que ça ;-)

Un compresseur sur une moto A2, ce serait génial, à bien y penser. Souvenons-nous du Peugeot Satelis Compressor... un 125 à compresseur. Bon, c'était un scooter Peugeot de la grande époque, donc de très bonnes idées, mais une fiabilité comment dire...

Par

En réponse à Argo

a quand une Kawasaki H2 disponible en A2 (je sens que je vais regretté cette blague dans le future)

Oui ça serait rigolo.

Mais il faut noter que ce n'est pas "possible" pour le constructeur. Car les motos bridables en A2 doivent faire moins de 70kw en full.

Même si mécaniquement c'est très proche, les constructeurs font une sorte de "double bridage" et de le vendre entant que modèle spécifique bridable en A2 ou directement bridée.

C'est donc pour cela que le possesseur de GSXs950 ne pourra pas légalement se retrouver avec une GSXs1000 après le simple débridage.

Hasard ou pas,Triumph, BMW ou Aprilia par exemple ont des modèles nativement autour de 100ch voir même pile poil 95ch!

Par

Les modèles proposés à 95ch sont éligibles A2 après bridage, il n'y a aucun hasard ici mais un positionnement clairement affiché.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire