Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Yamaha Ténéré 700 World Raid (2022) : le grand raid à portée de main

Dans Moto / Nouveauté

Matthieu Brotel

Au commencement il y a presque 40 ans, la Yamaha XT600Z Ténéré succédait à la mythique XT500 pour surfer sur la mode des rallyes raids africains et rendre plus que jamais accessible l'aventure à moto. Trois évolutions successives du modèle lui apporteront une carrière bien remplie, avant que la Ténéré 700 ne reprenne le flambeau en 2019. Plus de 30 000 exemplaires vendus après dans toute l'Europe, la marque au diapason nous revient cette année avec une nouvelle déclinaison "longue distance" de son Trail mide size, la Ténéré 700 World Raid.

Essai - Yamaha Ténéré 700 World Raid (2022) : le grand raid à portée de main

EN BREF

Tarif de base : 12 999 €

Puissance : 72,4 ch (54 kW) à 9 000 tr/min

Couple : 68 Nm à 6 500 tr/min

Poids tous pleins faits : 220 kg

Dans la famille Ténéré 700, la version "normale" pouvait jusqu'à présent compter sur les services de l'Edition Rally et son attirant coloris blanc héritage en plus d'un équipement particulier (sabot moteur, selle, échappement…). Mais avec l'arrivée de sa version World Raid, Yamaha étend l'offre de sa gamme Adventure, en se rapprochant toujours plus près de son concept de base : le voyage au long cours en grande autonomie, avec de véritables aptitudes off-road et un équipement électronique simple, mais modernisé.

Bien protégé, le radiateur reçoit une nouvelle grille de protection avec prises d'air sur le côté.
Bien protégé, le radiateur reçoit une nouvelle grille de protection avec prises d'air sur le côté.
Ambiance rallye-raid assurée par les deux trappes à essence, l'amortisseur de direction et le beau tableau de bord.
Ambiance rallye-raid assurée par les deux trappes à essence, l'amortisseur de direction et le beau tableau de bord.

Esthétiquement parlant pour commencer, cette machine fait habilement évoluer les traits de la Ténéré 700 en la piquant aux testostérones, sans jamais renier son dessin originel qui a fait son succès. Son attirant regard et ses phares lenticulaires sont ainsi conservés, alors que le carénage tête de fourche évolue un peu avec une bulle surélevée de 15 mm et des déflecteurs latéraux plus facilement démontables (meilleur nettoyage). Plus en arrière, vous êtes ensuite attirés par l'imposant réservoir qui apporte toute sa stature à la machine. Divisé en réalité en deux contenants distincts adroitement intégrés de part et d'autre du cadre, l'ensemble embarque 23 l au total (16 l auparavant) que vous remplirez par les deux belles trappes positionnées sur le dessus. Une vanne solénoïde, se chargera ensuite, en roulant, de dispatcher le carburant de chaque côté. L'emplacement de ses réservoirs a été soigneusement étudié, pour répartir au mieux les masses avec une hauteur totale de ses contenants sur la machine, inférieure à celle du simple réservoir monté sur la Ténéré 700. De plus, comme vous séparez en deux l'essence, sa fluctuation dans les virages est limitée pour transmettre moins de retours perturbateurs au pilote. Malin !

Avec leur attirante finition mouchetée, ces panneaux latéraux composites noirs attirent l'œil.
Avec leur attirante finition mouchetée, ces panneaux latéraux composites noirs attirent l'œil.
Toujours aussi effilé, le cul de selle intègre les poignées passager à même sa coque noire, juste derrière le feux stop et au-dessus de l'échappement.
Toujours aussi effilé, le cul de selle intègre les poignées passager à même sa coque noire, juste derrière le feux stop et au-dessus de l'échappement.

Dans le détail ensuite, on apprécie sur la machine la qualité de fabrication des panneaux entourant l'avant du réservoir, le radiateur et le tableau de bord. Réalisés en matériaux composites à base de fibre de verre, ils résisteront mieux aux chocs en cas de chute. À l'arrière des réservoirs, la nouvelle selle plate est divisée en deux pour permettre le cas échéant, de facilement monter un bagage à la place du strapontin passager. On regrettera dans ce domaine, que cette nouvelle édition plus que jamais dédiée aux voyages au long cours, ne dispose toujours pas de série, d'un porte-paquet au niveau de la poupe. La machine étant enfin un peu plus carénée dans l'ensemble que la Ténéré 700, cette version World raid gagne en qualité de finition dans ses livrées bleu "Icon Blue" ou noir "Midnight Black" avec un peu moins de visibilité sur les passages de câbles et autres détails du cadre.

Promenons-nous dans les bois… euh, dans le désert je veux dire !
Promenons-nous dans les bois… euh, dans le désert je veux dire !

Après ce rapide tour du propriétaire, il est temps de grimper sur la bête… qui n'est pas si facile que ça à enjamber ! Assis à 890 mm sur la selle, je reste sur la pointe des pieds avec mon petit mètre quatre-vingt. À l'usage, cette dernière s'avère ferme avec des arêtes toujours un peu saillantes au niveau de l'intérieur des cuisses, mais plus confortable tout de même que l’assise de la Ténéré 700. Cette évolution World Raid présente ensuite une agréable position de conduite, typique des grands Trail avec le bas du corps détendu, les jambes peu fléchies et les tibias positionnés presque à la verticale sur les repose-pieds. Plus haut, avec une selle qui remonte légèrement face à vous, vous enserrez correctement les réservoirs, malgré une arcade pas si étroite que cela à ce niveau. Vous prenez alors appui sur les larges caches plastiques noirs grainés situés à l'intérieur des contenants, alors que votre buste placé quasiment droit, donne sur un large guidon. De classiques commodos Yamaha et leur molette de sélection (à droite) peu pratique à l'usage, vous accueillent. De leurs côtés, l'embrayage à câble garde un levier non réglable en écartement (!), tandis que le maître-cylindre de frein à poussée axiale, reste, lui, réglable sur 5 positions.

Modernisé et connecté, ce tableau de bord reste bien lisible même avec le soleil dans le dos.
Modernisé et connecté, ce tableau de bord reste bien lisible même avec le soleil dans le dos.
En plus de la barre d'attache GPS, vous retrouver une prise USB sous le tableau de bord en bas à droite.
En plus de la barre d'attache GPS, vous retrouver une prise USB sous le tableau de bord en bas à droite.

Au centre, le nouveau tableau de bord TFT en couleur de 5 pouces, étonne par sa position verticale. Très complet en informations, il est surmonté par une barre d'attache pour fixer votre GPS. En jouant à la molette de droite, vous pourrez alors sélectionner un des trois thèmes d'affichages parmi "Explorer", "Street" ou "Raid". Si on apprécie le compte-tours à aiguille du mode "Street", on aime aussi sur la version "Raid", les deux trips indépendants à compte à rebours qui vous permettront de connaître la distance jusqu'au prochain point de votre itinéraire après avoir sélectionné le bon kilométrage (sélectionnable grâce aux boutons + Reset du commodo gauche). Très pratiques à utiliser, ils seront une aide précieuse pour tous les amoureux des rallyes-raids en régularité. Toujours pas en revanche, de mode moteur ou de sélection possible de traction control sur cette Ténéré 700 World Raid qui se veut toujours assez simple et dénuée de beaucoup d'équipements électroniques. Pour finir, grâce à l'application MyRide de Yamaha que vous aurez préalablement téléchargée sur votre smartphone, vous pourrez recevoir les notifications de vos appels ou de vos SMS au tableau de bord.

Photos (56)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire