Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai – Zero SR 2022 : sportivement vôtre

Essai – Zero SR 2022 : le souffle électrique venu de l'Ouest

La mise sous tension est ici très silencieuse. Dans un premier temps, la bougresse vous fait un peu sentir ses 222 kg à l'arrêt au moment de la débéquiller. Mais fort heureusement ensuite, cette sensation disparaît rapidement dès les premiers kilomètres et vous profitez alors d'une machine plutôt à son aise en ville, exception faite de son médiocre rayon de braquage. À l’inverse d'autres motos électriques dont la mécanique siffle en roulant, notre SR ne laisse alors entendre qu'un léger murmure de sa courroie de transmission. La partie cycle de qualité, propose, elle, un bon dosage dans la fermeté de ses suspensions qui restent confortables à chaque instant et gomment correctement les petites bosses de la chaussée sans jamais se désunir. Dans ces conditions, la mécanique que l'on préférera ici en mode "Eco", propose de son côté une certaine instantanéité des accélérations, tout en permettant cependant un bon dosage à la poignée de gaz pour adapter votre vitesse en ville.

Le silence de la mécanique Zero en ville est un vrai plus !
Le silence de la mécanique Zero en ville est un vrai plus !

Plus tard, alors que rythme s'accélère à l'approche des petites routes de la Vallée de Chevreuse, cette partie cycle fait cette fois-ci preuve d'homogénéité lors des appuis en courbe malgré le poids de la moto. Quelle que soit la vitesse, la SR 2022 reste alors confortable et stable à chaque instant sur l'angle avec une bonne tenue de cap. Précise ensuite dans ses changements de direction et donc rassurante, elle vous pousserait presque à transformer votre pépère balade du dimanche après-midi en une petite bourre endiablée ! Petite bourre, qui sera qui plus est, bien aidée par une mécanique pétillante, particulièrement en mode Sport. Ainsi, au-delà de sa rapidité de réponse à la poignée droite, la courbe moteur a aussi été avantageusement travaillée en fonction des modes de conduite. Un vrai agrément au quotidien ! Si dans l'ensemble au début, cette courbe est ainsi graduellement ascendante en dessous de 70 km/h, plus haut ensuite, celle-ci devient de plus en plus exponentielle pour ne jamais finir de vous tirer en avant. C'est agréable à rouler et décuplé quand vous passez du mode Eco à Standard et ainsi de suite. Explications.

Essai – Zero SR 2022 : le souffle électrique venu de l'Ouest

En mode Eco pour commencer, la poussée est enjouée et suffisante pour envisager une virée sur le réseau secondaire, malgré un petit manque de relance parfois au moment de doubler. En mode Standard ensuite, plus de problème. Les accélérations montent alors plus rapidement dans les tours et vous avez dans le même temps, plus de puissance intrinsèque disponible. La SR parait alors comme libérée, avec des envolées toniques qui vous donnent la sensation d'avoir comme un gros élastique entre les jambes qu'on n'arrêterait jamais de tendre. Envolées, que l'on apprécie jusqu'au moment de passer en mode Sport où dès les premiers instants, on est étonné par la prise encore plus immédiate des gaz. La SR montre alors les crocs, avec des accélérations plus hargneuses, presque féroces qui vous filent rapidement la banane et vous permettent de tenir tête à bien des concurrentes. Qui a dit qu'en électrique, il n'y avait pas de sensations ? Et quand vient le moment de prendre les freins, l'ensemble J.Juan avant apporte de l'attaque au levier et une correcte puissance dans l'ensemble. Dommage dès lors, que l'arrière manque de mordant et que l'ABS se déclenche un peu trop rapidement sur les freinages très appuyés.

À l'attaque, la SR en redemande !
À l'attaque, la SR en redemande !

Reste enfin à traiter, de la délicate question de l'autonomie de la machine et de sa recharge. Avec ses batteries Z-Force lithium-ion d'une capacité maximale de 14,4 kWh (12,6 kWh capacité nominale), notre SR est donnée pour supporter d'origine 251 km de ville, 190 km de parcours mixte ou 124 km d'autoroute aux alentours de 110 km/h. Pas si mal dans l'absolu, exception faite de l'autoroute. Après essais, dans tous les biotopes possibles, les chiffres avancés par la marque paraissent plausibles, en fonction toujours de votre conduite et pour peu que vous utilisiez le frein moteur au maximum, c’est-à-dire le plus souvent en mode Eco. Particulièrement dans ce mode effectivement, vous sentirez une nette différence de retenue de la moto lorsque vous rendez la main. La SR freinant alors véritablement toute seule, à tel point que c'est souvent suffisant pour vous faire ralentir dans le flot de circulation.

Très pratique, ce coffre de rangement permet d'emporter beaucoup de choses !
Très pratique, ce coffre de rangement permet d'emporter beaucoup de choses !

Là où ensuite la question devient plus sensible, c'est que cette SR rechargera ses batteries à 100 % en 4,5 heures ou 95 % en 4 heures grâce à son chargeur intégré de 3 kWh. Un temps certain, que vous pourrez néanmoins réduire en commençant par mettre à jour le logiciel de gestion de la machine Cypher III+ (tarification à venir), faisant passer ce chargeur intégré à 3,3 kWh et plus que normalement 4,1 heures pour une charge complète ou 3,6 heures pour 95 %. En parallèle de cela, une autre mise à jour du logiciel (tarification aussi à venir) vous permettra aussi de porter la batterie à 17,3 kWh, faisant ainsi faire un bond de l'autonomie à 301 km en ville, 227 km en parcours mixte ou 150 km d'autoroutes (aux alentours de 110 km/h). Et si cela ne vous suffit toujours pas, vous pourrez ensuite utiliser l'espace du coffre de rangement dans le faux réservoir, pour y faire monter un "Charge Tank" ou un "Power Tank" ; c'est l'un ou l'autre ! Dans le premier cas, un chargeur supplémentaire de 6 kWh, + 7 kg et + 3 600 € permettra à la SR de faire passer sa puissance de recharge à 9,3 kWh (avec la mise à jour préalable), 1,8 heure pour une charge complète ou 1,3 heure pour 95 %. Dans le deuxième cas enfin, une batterie supplémentaire de 3,6 kWh, + 16 kg (!) et + 4 091 € sera rajoutée pour porter cette fois l'ensemble à 20,9 kWh (avec la mise à jour préalable). Ainsi équipée, l'autonomie devrait alors pouvoir grimper à 365 km en ville, 277 km en parcours mixte ou 182 km d'autoroutes (aux alentours de 110 km/h). Tout un programme !

Photos (37)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Zero

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire