Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Honda CL500 Silverwing par Ironwood : le dernier des dinosaures

Dans Moto / Préparation

Olivier Cottrel

Avant de se consacrer pleinement à la customisation de modèles plus modernes, l’atelier néerlandais Ironwood Motorcycles a décidé d’appliquer son savoir-faire à une Honda GL500 Silverwing de 1982.

La Honda revue par Ironwood.
La Honda revue par Ironwood.

Arrivée sur le marché à la fin des années 1970, la Honda GL500 Silverwing n’a pas véritablement marqué les esprits autrement que pour son côté pratique et fiable.

Un constat qui change radicalement après le travail effectué par l’atelier néerlandais Ironwood Motorcycles. À cette occasion, son créateur a d’ailleurs fait une grande annonce : « Depuis 2012, 65 % de notre travail concerne des moteurs classiques, mais nous allons arrêter de travailler sur des moteurs alimentés par carburateur. Nous devons évoluer et regarder vers l'avant, donc désormais Ironwood Motorcycles va modifier des modèles actuels, dont certains alimentés par des batteries. »

Honda CL500 Silverwing par Ironwood : le dernier des dinosaures

Un changement radical qui nous permet d’apprécier d’autant plus cette version revue de la Honda Silverwing de 1982 en guise de chant du cygne pour les motos anciennes.

Arjan van den Boom a voulu cette ultime création audacieuse, minimaliste et agressive. À l’issue de 24 mois de travail, le contrat est rempli, notamment avec une boucle arrière réduite à son minimum (comme sur la BMW R18 « Firestarter » ou la Royal-Enfield Meteor 350 « Starship »), et une ligne largement épurée malgré une roue arrière pleine.

Si la roue arrière est d’origine, celle avant provient d’une Ducati Monster 1200, tout comme la fourche et les freins. Le réservoir est pour sa part emprunté à une CB750.

Honda CL500 Silverwing par Ironwood : le dernier des dinosaures

Pour compléter le style, les échappements ont été réduits au minimum avec une sortie de chaque côté de la moto.

Un travail qui conclut en beauté ce cycle pour Ironwood, qui va maintenant se consacrer à des motos plus récentes.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire