Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La Cour des comptes épingle les politiques de sécurité routière

Dans Moto / Pratique

Sans être véritablement une surprise, le constat établi par la Cour des comptes pointe une stagnation de l’efficacité de la politique de sécurité routière des dernières années, où la chasse au non-respect de la vitesse maximale autorisée se fait au détriment d'autres infractions.

Beaucoup de radars au détriment de la présence des forces de l'ordre sur nos routes ?
Beaucoup de radars au détriment de la présence des forces de l'ordre sur nos routes ?

Tout commence par les félicitations du jury.

Dans un rapport de 238 pages émis par la Cour des comptes, celle-ci se félicite d’une évidence : le nombre de morts sur les routes est passé de plus de 18 000 en 1972 à moins de 3 500 morts en 2018 et 2019. Un « succès incontestable » de l’efficacité des politiques de sécurité routière menées depuis des années, soulignent ainsi les Sages. Rien à voir donc avec les progrès des véhicules en matière de sécurité. Soit.

Si la Cour des comptes relève la pertinence des mesures mises en place, elle pointe tout de même certaines faiblesses de la politique actuelle, ciblant une stagnation des chiffres de la mortalité routière. « Depuis 2013, le nombre des décès a cessé de diminuer » précise l’instance. Un constat faisant même passer la France à un peu glorieux 14ème rang européen.

Selon le rapport de la Cour des comptes, si l’accent est mis sur le nombre de tués sur la route, il occulte le nombre de blessés graves, qui s’accroît régulièrement.
Les Sages regrettent également que les forces de l’ordre soient de moins en moins présentes sur le bord de nos routes au contraire des radars automatiques, soulignant une « verbalisation des diverses causes comportementales d'accidents graves déséquilibrée » où la vitesse est surreprésentée par rapport aux contrôles d’usage de stupéfiants ou d’alcool. Un constat d’autant plus amer que « 43,5 % des décès interviennent dans un accident avec au moins un conducteur sous influence d'alcool ou de stupéfiants. »

On peut ainsi y voir des pistes de réflexions intéressantes pour les politiques de sécurité routière à venir. À condition d'en tenir compte.

SPONSORISE

Derniers articles moto

Articles moto les plus populaires

Commentaires (4)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et ce n'est pas fini avec le déploiement de voiture radar conduites par des privés.

On matraque le moindre dépassement de vitesse pour remplir les caisses, le prétexte de la "sécurité routière" est une fable.

Attention, je ne suis pas un chantre du "oui mais il n'y a personne sur la route"...loin de là.

Il y a une règle, ou tu la respecte, ou tu assumes. Tel est mon point de vue.

Maintenant ça n’empêche pas d'être critique sur lesdites règles.

Par exemple je pense que nombreuses sont les portions de routes dont la vitesse devrait être relevée à 150km/h.

Pareillement je suis contre le 80km/h sur nationale. Je suis même pour que sur les portions à 2X2 voies séparées on la relève à 120km/h.

Je suis pour les glissières de sécurité doublées.

Je suis aussi pour une beaucoup plus grande sévérité pour les contrevenant (enfin dans la mesure ou justement on aurait adapté nos règles) avec beaucoup beaucoup plus de contrôle alcoolémie/stupéfiant. Avec un retrait du permis immédiat mais surtout la saisie confiscation du véhicule MÊME SI CE N'EST PAS CELUI DU CONDUCTEUR (ça évitera aux crétins de se "passer" leur voiture pour faire les cons).

Le soucis c'est que je penses que prendre ces mesures à la fois de bon sens en adaptant nos règles au matériel à disposition (nos voitures en 2021 ne sont pas celles de 1972....) et les sanctions à leur non respect coûte nettement plus cher que ce que ça ne rapporte.

Et la "sécurité" routière c'est plus un moyen de faire rentrer de l'argent que d'en sortir.

Et même sans en sortir à minima d'utiliser ce qui rentre pour aménager et entretenir les infrastructures.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Et ce n'est pas fini avec le déploiement de voiture radar conduites par des privés.

On matraque le moindre dépassement de vitesse pour remplir les caisses, le prétexte de la "sécurité routière" est une fable.

Attention, je ne suis pas un chantre du "oui mais il n'y a personne sur la route"...loin de là.

Il y a une règle, ou tu la respecte, ou tu assumes. Tel est mon point de vue.

Maintenant ça n’empêche pas d'être critique sur lesdites règles.

Par exemple je pense que nombreuses sont les portions de routes dont la vitesse devrait être relevée à 150km/h.

Pareillement je suis contre le 80km/h sur nationale. Je suis même pour que sur les portions à 2X2 voies séparées on la relève à 120km/h.

Je suis pour les glissières de sécurité doublées.

Je suis aussi pour une beaucoup plus grande sévérité pour les contrevenant (enfin dans la mesure ou justement on aurait adapté nos règles) avec beaucoup beaucoup plus de contrôle alcoolémie/stupéfiant. Avec un retrait du permis immédiat mais surtout la saisie confiscation du véhicule MÊME SI CE N'EST PAS CELUI DU CONDUCTEUR (ça évitera aux crétins de se "passer" leur voiture pour faire les cons).

Le soucis c'est que je penses que prendre ces mesures à la fois de bon sens en adaptant nos règles au matériel à disposition (nos voitures en 2021 ne sont pas celles de 1972....) et les sanctions à leur non respect coûte nettement plus cher que ce que ça ne rapporte.

Et la "sécurité" routière c'est plus un moyen de faire rentrer de l'argent que d'en sortir.

Et même sans en sortir à minima d'utiliser ce qui rentre pour aménager et entretenir les infrastructures.

Enfin, pour une fois la cour des comptes à raison sur un point : Les forces de l'ordre sur la route et en ville sont de plus en plus absentes ! Une plus grande présence fait office de prévention passive en glaçant les envies de certains...

Plus de flics sur le terrain, c'est moins de téléphone ou texto en conduisant, moins d'abrutis figés sur la voie centrale d'une 2x3 voies ou autoroute, c'est moins de feux rouges grillés.

Si en plus, il y a contrôle régulier de l'alcoolémie/drogue et papiers (carte verte et carte grise), ça pousserait les gens à respecter.

Par

Ce qui me fait marrer c'est que quand des flics te prennent aux jumelles, ils t'arrêtent car ils font cesser l'infraction.

Si la vitesse est si dangereuse. C'est logique de mettre un coup d 'arrêt.

Alors il faudrait que l'état m'explique pourquoi on planque les radars et qu'on peut rouler comme un fdp sur des centaines de kms avec tous les risques dont on nous rabâche les oreilles, se faire flasher 5 fois sans jamais le savoir?

C'est donc bien qu'ils ont un problème de cohérence et de logique.:hum:

La vitesse est la première source d'accident d'après eux... par contre tu peux quand même rouler comme un assassin sans qu'on t'arrête et tout est planqué.... :pfff:

Par

En réponse à Superlorenzozo

Ce qui me fait marrer c'est que quand des flics te prennent aux jumelles, ils t'arrêtent car ils font cesser l'infraction.

Si la vitesse est si dangereuse. C'est logique de mettre un coup d 'arrêt.

Alors il faudrait que l'état m'explique pourquoi on planque les radars et qu'on peut rouler comme un fdp sur des centaines de kms avec tous les risques dont on nous rabâche les oreilles, se faire flasher 5 fois sans jamais le savoir?

C'est donc bien qu'ils ont un problème de cohérence et de logique.:hum:

La vitesse est la première source d'accident d'après eux... par contre tu peux quand même rouler comme un assassin sans qu'on t'arrête et tout est planqué.... :pfff:

Justement, ce n'est plus la vitesse la principale cause d'accident, c'est l'alcoolémie.

J'ai le permis depuis 1999 et je n'ai JAMAIS soufflé dans le ballon !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire