Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP: France: Le déclic pour Randy ?

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP: France: Le déclic pour Randy ?

De l'ombre à la lumière, il n'y a qu'un jet de pierre comme dit la chanson, et ce n'est pas à Randy qu'il faut la chanter. Lui, il connaît la musique, et dans ce monde de compétition exacerbée, il prend d'abord les devants de ce qui l'attend chez Kawa, avant d'analyser sa course : "Je suis si déçu et je m'excuse auprès de mon équipe, de Kawasaki et de Bridgestone qui avaient fourni un travail extraordinaire.


La piste était humide dès le départ mais nous avons tous opté pour des pneus slicks. Encore une fois j'ai eu quelques problèmes au départ et j'ai perdu quelques places. J'étais confiant avec la moto et j'ai rapidement refait mon retard et j'ai pris la tête. La pluie a commencé à tomber de plus en plus fort et j'allais rentrer aux stands pour changer de moto quand je suis tombé. Peut être que j'allais trop vite, je ne sais pas ».


Moto GP: France: Le déclic pour Randy ?


Et effectivement, chez les verts, le sentiment était mitigé, à l'image du commentaire de Michael Bartolemy : "Nous attendions beaucoup de Randy pour cette course au Mans, car nous savions que notre Ninja ZX-RR allait être compétitive sur ce circuit. En début de course, Randy semblait bien parti pour répondre à nos attentes ; il était à l'aise avec la moto et il s'est montré très agressif pour aller chercher la première place.


Malheureusement, il a peut-être péché par excès de confiance ou n'a pas bien anticipé la dégradation des conditions, et il a chuté alors qu'il allait rentrer aux stands pour passer sur une machine réglée pour la pluie. Malgré cela, il a démontré son potentiel et il a pu mener la course, aussi nous espérons qu'il saura mieux gérer la pression la prochaine fois qu'il se retrouvera en tête ».


Moto GP: France: Le déclic pour Randy ?


Sur ce plan, Randy promet que ce sera à partir de maintenant différent : « J'ai appris quelque chose aujourd'hui et j'espère que j'aurai de nouveau l'opportunité d'être en tête d'un Grand Prix. L'équipe a montré qu'elle était compétitive et j'espère que nous ramènerons un bon résultat d'Italie". Pour conclure, une interrogation qui restera à jamais sans réponse: mais qu'aurait fait O.J dans de telles conditions ?


SPONSORISE

Actualité Kawasaki

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire