Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Moto GP - Lorenzo: "Stoner ne serait pas malheureux si j'étais titré"

Dans Moto / Sport

André Lecondé

Moto GP - Lorenzo: "Stoner ne serait pas malheureux si j'étais titré"

Les requins sont de sortie ! C'est ainsi que Rossi pourrait résumer cet appel du pied d'un Jorge Lorenzo qui jouera définitivement sa carte jusqu'au bout dans cette course effrénée vers le titre mondial de Moto GP, et ce tant sur la piste, où il doit remonter dix huit points en trois épreuves, que dans les coulisses Après la question de la mise au pointe de la Yamaha et le dilemme, qui a eu le don d'agacer Burgess, consistant à savoir à qui les réglages de l'un profitent le plus à l'autre, voilà que l'Espagnol dégaine le fantasme de l'union sacrée contre Valentino Rossi. Un scénario qui n'avait encore jamais été proposé à l'octuple Champion du Monde.


« Pour l'Australie, je compte beaucoup sur Casey Stoner pour finir devant Valentino » déclare ainsi « Por Fuera ». « Il peut aussi finir devant moi mais je pense que s'il ne serait pas forcément heureux que je sois titré, je crois néanmoins qu'il n'en serait pas malheureux.» Un bel appel du pied s'il en est, qui donne encore un peu plus d'intensité au futur Grand Prix d'Australie. Ceci dit, Pedrosa peut tout autant jouer les trouble-fêtes et en ce qui le concerne, il y a fort à parier que s'il avait, lui, à choisir entre deux maux, Rossi ou Lorenzo, il choisirait le moindre pour son aura nationale. Soit le « Doctor ».


Moto GP - Lorenzo: "Stoner ne serait pas malheureux si j'étais titré"


Mais au fait Jorge, le titre, tu ne peux pas le remporter tout seul ? « Je me concentre d'abord sur ma forme et sur ma moto » rassure-t-il. « Il faut toujours améliorer la moto, mais nous sommes en ce moment dans une bonne spirale. Valentino va vouloir gagner à nouveau et il devra s'employer pour ça. La course de Phillip Island s'annonce décisive. Nous méritons le titre tout autant l'un et l'autre. Mais quoi qu'il arrive, je ferai la fête au soir du dernier Grand Prix à Valence. »


SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire