Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

MotoGP : le torchon brûle entre Johann Zarco et KTM

Dans Moto / Sport

À la fin de la saison passée de MotoGP, Johann Zarco a eu la joie de devenir un pilote officiel. Pour deux ans, le voilà au service de l’usine KTM aux grandes ambitions et aux moyens certains. Seulement voilà, la mayonnaise ne prend pas. Les résultats ne décollent pas du fond de la feuille de classement et la frustration est telle pour le Français qu’il s’est allé à des propos on ne peut plus critique sur sa machine, devant les caméras. Une erreur, car le patron de KTM Stefan Peirer le rappelle à présent à l’ordre En ouvrant la perspective d’une fin d’aventure prématurée…

MotoGP : le torchon brûle entre Johann Zarco et KTM

Entre KTM et Johann Zarco, le torchon brûle. Après quatre Grands Prix décevants pour le couple, le patron de la marque Stefan Pierer a tenu à faire un point de situation… « Une grande déception est Johann. Cela me fait vraiment mal, parce que nous l'avons engagé, pour que Pol Espargaro et lui se poussent mutuellement. Mais c'est le contraire qui se produit ».

« Zarco s'est séparé de son manager, vous connaissez cette histoire. Et si un sportif de haut niveau ne contrôle pas son environnement, vous avez un problème. L'engagement de Johann est venu avec l'intention de soutenir Pol afin que nous puissions atteindre le sommet avec deux pilotes de haut.

Mais maintenant, Pol est seul et Zarco est un problème qui est dépassé par le débutant Oliveira. Je dois le dire très clairement : nous ferons tout notre possible pour qu’il réussisse cette année. De nouveaux matériaux ont déjà été fabriqués selon les souhaits de Zarco. Notre directeur sportif Pit Beirer a également engagé Jean-Michel Bayle en tant que superviseur. Mais si cela ne fonctionne pas, alors il faudra parler à la fin de la saison. Nous verrons »

Sur les choix techniques, le même patron met tout autant les points sur les i : « il y a deux concepts. Il y a Honda, Ducati et KTM avec le concept V4 qui comprend également Aprilia. Pour ces motos, vous avez besoin d'un certain style de pilotage. Cela signifie être courageux et ne pas piloter comme avec une Yamaha. Yamaha a le concept avec le moteur en ligne à quatre cylindres comme Suzuki. Mais les victoires sont principalement réalisées par les machines V4 ».

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Suzuki utilise un V4 aussi...

Par

il faut du courage pour un truc pas prêt. courage zarco.

Par

J'apprécie beaucoup le pilote Zarco, double champion du monde moto2, c'est pas rien, un pilotage exceptionnel, beaucoup de finesse et un gros cœur.

Je peux dire que j'avais déjà reconnu son talent lorsqu'il se battait en paquet lors de sa première année en 2 et demi, précis et très incisif, puis vinrent ces 2 années suivantes en GP, très convaincantes.

Mais l'homme Zarco, nouvelle mouture me laisse un peu pantois... ces prises de décisions ( éviction de Feulon ), ces prises de paroles lors des essais hivernaux puis lors des premiers GP au sujet de sa nouvelle "monture", ne sont pas rassurantes quant à son avenir en GP.

Je suis très humble lorsqu'il s'agit de parler de pilotage car je manie tous les jours ma 1300 Yamaha, à bientôt 64 balais, pas toujours avec "dextérité et grâce" sur les petites routes de Normandie, mais je prétends m'en sortir un peu mieux en "communication" verbale et non verbale et là c'est un florilège de ce qu'il ne faut pas faire !

Le Boss KTM au profil de "l'homme de fer" (série culte des années 70) lui met les points sur les i, çà sonne un peu comme un ultimatum, "débrouille toi pour faire avancer la moto, dépouille toi, je te paie pour cela".

Par

Non, 4 cylindres en ligne

Par

En réponse à Fousspat

Non, 4 cylindres en ligne

En réponse à trinita84, je précise

Par

Je pense que le patron de KTM devrait la mettre un peu en veilleuse. Ce n'est pas uniquement avec ses millions que la machine va s'améliorer, mais aussi avec le talent de ses pilotes, ça c'est bon, avec des compétences techniques, ça j'espère que c'est bon, avec de l'expérience sur la mise au point de cette machine, et ça, avec un projet MotoGP vieux de 2 ans, c'est juste pas possible monsieur Pierer. Pour s'en convaincre, regarder le retour laborieux de Suzuki après seulement 2 saisons d'absence.

Par

Donc, un peu de patience monsieur Pierer.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire