Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Rossi nous a donné une belle leçon de sportivité

Dans Moto / Sport

David Jouguet

Rossi nous a donné une belle leçon de sportivité

Dimanche, au Grand-Prix de France au Mans, la météo a perturbé les courses, et les spectateurs avec. Pour toutes les courses de l'après-midi, je choisi de me positionné à l'entrée du virage du musée.


Après avoir assisté à pas mal de chutes en 125 et 250, voici le premier passage des Moto GP. Lorenzo est en tête, et Valentino Rossi est quatrième, place qu'il occupait sur la grille de départ.


Au troisième passage, le rythme s'est accéléré un peu et Rossi pointe déjà en seconde position, la Yamaha N° 99 en vue. Rossi nous a habitué depuis des années à remonter très vite sur l'homme de tête pour aligner des dizaines de victoires.


Tous les pilotes sont partis en pneu pluie, il n'y a plus d'intermédiaires. La piste sèche, certains endroits ont totalement séché mais le virage de la chapelle reste humide et le musée également, très humide même. Lorenzo mène la course et passe très vite le musée avec ses pneus pluie.


Les traces d'humidité sont très visibles pour les pilotes, Rossi les voit et ce qui me surprend c'est qu'il rentre si tôt, le premier, pour repartir avec les pneus sec. Dans ce cas, le pilote doit faire ses premiers tours avec beaucoup de prudence vue l'état de la piste. Dès son premier passage en slicks au musée, Valentino Rossi rentre un peu trop fort et sa Yamaha part en glissade. Valentino essaie de relever sa machine dans le bac à graviers, les commissaires viennent l'aider.


Rossi va pour abandonner mais reprend le guidon de sa M 1, les commissaires le poussent jusqu'à la piste et le pilote redémarre sa moto.


Rossi nous a donné une belle leçon de sportivité


Et c'est là que Rossi, dont tous les faits et gestes n'ont pas toujours été appréciés, donne une belle leçon de sportivité.


Après sa chute, plusieurs équipes retardent le changement de moto de leurs pilotes.


Le pilote Italien n'a plus grand chose à espérer, peut-être deux ou trois points s'il y a des chutes. Mais en fin de championnat, un point est un point.


Rossi nous a donné une belle leçon de sportivité


Rossi reparti, il rentre changer de moto, repart, prend une pénalité, repasse une nouvelle fois par la voie des stands. Il y reviendra une quatrième fois pour changer de nouveau de moto. Rossi a roulé toute la course dernier mais a fait bonne figure devant le public Français, il aurait très bien pu rentrer après sa chute sans qu'on le revoit. Bravo Monsieur Rossi.


SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire