Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai Ducati Scrambler Desert Sled 2017 : gros jouet

Essai vidéo - Ducati Scrambler Desert Sled 2017 : la gamme au dessus [+vidéo]

Le jour de la récupération de la machine, un sentiment de nostalgie naît à la vision de cette moto. Façonnée comme un gros jouet, elle invite clairement au jeu. Et si elle parait au final assez simple, sans fioriture, elle ne passe pas inaperçue dans la rue.


Avec les 860 mm de hauteur de selle annoncés, il sera donc compliqué de faire des manœuvres avec des jambes un tant soit peu courtes. Mais grâce aux 207 kg de la machine très bien répartis, les manœuvres à côté seront d'une grande facilité. À privilégier en toutes circonstances. La position est droite, le guidon avec sa barre de renfort tombe bien sous les mains, même si légèrement écartées, et plus en avant que la version d'origine et qui permettra de bien dominer la circulation.


Essai vidéo - Ducati Scrambler Desert Sled 2017 : la gamme au dessus [+vidéo]


Un coup de démarreur et on retrouve la sonorité du 800 cm3, quoique toujours étouffé par les normes Euro4, en particulier sur les bas régimes. Il suffira de quelques kilomètres pour prendre conscience du potentiel « jouet » du Desert Sled, encore plus que la version standard. Le positionnement du pilote permet vraiment d'anticiper dans la circulation et de se faufiler rapidement également. Les premiers rapports bien étagés permettent de démarrer sans à-coups. Notre version d'essai n'avait que quelques centaines de kilomètres et la présence d'imprécision dans le rapport neutre, n'y est pas forcément étrangère. La Ducati est au final facile de prise en main et l'étroitesse de la roue avant vous donne une agilité appréciable sur tous les terrains.


En revanche, il suffira également d'une dizaine de kilomètres dans la circulation pour se rendre compte que le cadre et le moteur surchauffent très vite. Même avec des températures autour des 15 degrés en extérieur, cela devient vite insupportable à un feu rouge. Bref, elle s'en sort tout de même avec les honneurs, et sera une bonne compagne dans le quotidien si on n'a pas besoin de transporter un U ou même un gilet jaune vu l'absence de place sous selle.


Sur les axes plus roulants, hormis le manque de protection passés les 130 km/h et le roulis des camions, le Scrambler est parfaitement à son aise. Il profite d'une certaine stabilité et permet d'enchaîner les kilomètres sur le couple. Le moteur relance plutôt bas, mais ce n'est qu'à partir de 4000 tr/min qu'il se réveille et offre des poussées franches pour les dépassements. Attention tout de même au confort sur les longues distances, car même si l'aspect de la selle est accueillant, le derrière du pilote se retrouvera ankylosé au bout d'une bonne heure de roulage. Le passager quant à lui profite d'une place plus que généreuse, à voir également au niveau confort.


Essai vidéo - Ducati Scrambler Desert Sled 2017 : la gamme au dessus [+vidéo]


Il n'y a pas à hésiter, c'est sur les petites routes que le Desert Sled est à son aise. Si les premières mises sur l'angle peuvent perturber le novice, avec la roue avant étroite qui engage, il se révèle sécurisant dans les courbes et reprend sa place très vite de gros jouet. Calé au minimum sur les 4000 tr/min, le moteur prend vie et tracte la machine sans broncher dans une sonorité plutôt envoûtante en haut. Le travail châssis et suspensions permet de placer la moto sans se battre et donne un vrai plaisir de conduite sans réfléchir. Une petite erreur de trajectoire ? Un petit coup de guidon et hop, elle reprend sans place sans sourciller. La dureté des suspensions fera le malheur de votre dos, mais le bonheur de vos trajectoires. Après plusieurs journées de roulage, la Ducati se conduira au final à l'instinct et le coup d'œil sur le compteur sera inutile (dans tous les cas, si le soleil tape dessus, vous n'y verrez strictement rien dans tous les cas). Une envie subite de prendre de la hauteur ? Pas de problème. On se met debout sur les cale-pieds et on trouve une position bien droite, profitant de l'air qui passe.


Ducati l'annonce, le Scrambler Sled est fait pour aller dans les chemins et comme nous sommes disciplinés, nous y sommes allés. La conception de la machine est une réussite dans cette configuration. L'excellente répartition des masses, donne une vraie légèreté à la moto sur sol meuble. La position permet également de bien se positionner pour la pratique des chemins et la douceur du bicylindre permet de bien doser ses passages. Seul point noir et non des moindres, les suspensions. Les grands débattements sur une moto ne sont pas le seul gage de qualité pour un roulage en off-road et il apparaît clairement que celles du Desert Sled ont besoin d'être vraiment assouplies pour le chemin. Il aura suffi d'une route à tracteur et de quelques bosses pour perdre la totalité de mes bras par les chocs mal absorbés. Dommage car sinon elles restent bien équilibrées.


Essai vidéo - Ducati Scrambler Desert Sled 2017 : la gamme au dessus [+vidéo]


Dernier point et pas des moindres, le freinage. Il est assez rare pour le souligner, mais il n'y a rien à redire de ce côté-là. Il mélange parfaitement puissance et progressivité. L'ABS n'est pas intrusif et le feeling sous le levier est juste parfait.


Photos (31)

SPONSORISE

Actualité Ducati

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire