Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai Honda X-ADV 2018: TC pour mettre la gomme

Essai Honda X-ADV 2018 : A2 compatible et mieux contrôlé 

Un contrôle de traction ? Oui. La principale nouveauté de ce millésime 2018 réside dans un "TC" réglable sur 2 niveaux et déconnectable directement depuis le commodo gauche. Idéalement situé, facile à accéder, le commutateur est un plaisir à utiliser. Le Contrôle de traction élimine la tendance naturelle du DCT à mettre la "sauce" sous la saucée, occasionnant des glisses au démarrages et des figures souvent libres. Mieux canalisé en condition d'adhérence précaires, le X-ADV devient redoutable. Reste à accepter une longue intrusion lorsqu'il est réglé sur le niveau 2, coupant l'accélération avant de relancer. Plus permissif, le mode 1 est un excellent compromis pour tous les jours, permettant d'exploiter pleinement les 54 chevaux volontaires. Peu de puissance dans l'absolu, surtout avec quelques 238 kilos à mouvoir, mais une partie cycle bien équilibrée que rien ne semble pouvoir venir perturber. Le X-ADV affiche une bonhomie rassurante, tandis que l'on pousse peu à peu ses limites. On oublie aisément la présence d'une petite roue avant tant la direction est précise et agréable. Les pneumatiques d'origine s'en sortent également bien. On trace sereinement la route, en venant à taquiner le bitume du limiteur d'angle de la béquille centrale. Reste qu'au bout d'une cinquantaine de kilomètres, on cherche à trouver une posture confortable pour les jambes sans jamais réellement la trouver. Pour le tourisme, on se recule en selle, pour l'action, on glisse sur l'avant, dans la petite cuvette à cet effet dessinée dans la selle et... le X-ADV gagne en vivacité. Pour en disposer davantage, il faudra jouer de la boîte.

Sport de fond

Essai Honda X-ADV 2018 : A2 compatible et mieux contrôlé 

Toujours doté de deux Modes de réaction : D pour Drive/Tourisme et S pour Sport, le X-ADV canalise le moteur, passe automatiquement les rapports, tout en laissant la possibilité d'agir sur les gâchettes + et -. Reste l'option du "tout manuel" (MT), sélectionnable depuis le commodo droit. Un mode de transmission dans lequel seul le retrogradage devient automatique. il intervient uniquement lorsque le moteur en vient à cogner faute de tr/min. Souple, économe y compris en sensations en mode D, le bicylindre se réveille en mode Sport tout en restant feutré au niveau des sensations sonores et des sensations mécaniques : le moteur ne s'emballe jamais et le fait sentir, façon gros moteur. Les joies du couple. Coureur de fond, il souffle, il respire, et mise sur l'efficacité plus que la surenchère. Et cela fonctionne. Pour pimenter le quotidien ou partir à l'aventure, on peut alors choisir de prendre les chemins des écoliers et ceux de traverse. Pas de quoi faire de l'Enduro Hard, faute de suspensions adéquates et d'un sabot moteur suffisamment englobant (attention à la réception de saut et au franchissement), mais de quoi se faire plaisir en toute décontraction. De quoi donner des idées aux nouveaux permis : le X-ADV est 100% compatible avec la norme A2. De quoi lui ouvrir là encore de nouveaux horizons.

Photos (49)

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire