Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Déjà la fin pour la Kawasaki H2 ?

Dans Moto / Nouveauté

Pionnières de la technologie suralimentée Kawasaki, les Ninja H2 et Ninja H2R ne seront pas remplacées après 2021.

La Bimota Tesi H2 pour perpétuer la tradition de performances.
La Bimota Tesi H2 pour perpétuer la tradition de performances.

Contraints de revoir leurs motorisations, les constructeurs vont profiter de la réglementation Euro5 pour faire le ménage dans leur catalogue. Si du côté de Harley-Davidson, on sait déjà que la gamme Sportster ne passera pas le cap Euro5, du côté des Japonais de Kawasaki, ce sont les Ninja H2 et Ninja H2R (la version piste avec ses 326 chevaux) qui devraient passer à la trappe.

Selon toute vraisemblance, et les dernières infos en provenance du Japon, les Kawasaki H2 et H2R ne seront pas remplacées au-delà des modèles 2021. À en croire nos confrères de Young Machine, généralement bien informés sur le marché nippon, les premières motos équipées de la technologie suralimentée vivent leurs derniers mois.

Il faut dire que du côté de Kawasaki on a largement décliné la technologie. Après le roadster Z H2, la dernière machine en date à en bénéficier sera la Bimota Tesi H2, à la faveur d’une collaboration entre Italiens et Japonais. Une version qui correspond bien à l’idéal de performances pures à la base du projet H2, qui permet de rentabiliser le travail (et l’argent) investi dans la technologie, et de ne pas mettre les deux motos (H2R et Tesi H2) en concurrence sur le marché d’ici quelques mois.

La disparition programmée de la H2 et de sa grande sœur encore plus vitaminée la H2R pourrait aussi expliquer cette diversification de la gamme H2.

Contraignantes les normes Euro5 ont au moins le mérite de forcer le renouvellement des gammes chez de nombreux constructeurs.

SPONSORISE

Actualité Kawasaki

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire