Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai - Honda CB 125 F mod. 2021 : Viva l'eSP !

Essai Honda CB 125 F

Une simple pression sur le démarreur et l'on saisit déjà la mesure des progrès. À la manière d'un PCX, doté de la même technologie, la mécanique se lance en silence et avec une fluidité impressionnante. Aucun heurt, tout semble coulisser naturellement avec le plus de douceur possible, avant qu'un régime de ralenti paraissant assez bas ne s'établisse.

Le son feutré et discret de l'échappement corrobore le ressenti. Tant que l'on ne monte pas à plus des 2/3 de régime moteur, on conserve un niveau très contenu de vibrations et de bruit. Assurément un confort important à l'usage pour une moto de petite cylindrée, laquelle ne donne pas l'impression de conduire une machine à coudre… L'accélération se montre à la fois douce et coupleuse, tandis que l'on remarque immédiatement la courtesse des deux premiers rapports.

La première dépasse à peine 35 km/h, tandis que la seconde ne dépasse que de peu l'allure urbaine (50 km/h). La poussée se renforce une fois que le moteur va chercher sa puissance nominale. Malgré la valeur de seulement 10,9 CV annoncés à 7 500 tr/min, les sensations sont excellentes et surtout, on profite d'une bonne d'une dernière allonge assez vive pour ne rien lâcher. De quoi maintenir un effort et ne jamais mettre le moteur à l'amende.

Essai Honda CB 125 F

Les rapports passent avec simplicité, tandis que l'étagement de la boîte 5 fait ressortir un important pallier entre la 2 et la 3. Sur la troisième vitesse, on atteint ainsi près de 75 km/h, tandis que les 90 sont dépassés en 4. Enfin, la 5 reste une vitesse efficace et non un simple rapport plus long. Elle permet en tout cas d'accrocher les 115 km/h compteur dans les meilleures conditions possibles, et très régulièrement le 110 compteur. En montée, on ne perd que peu d'entrain, mais la consommation s'envole d'autant plus que l'on essore la poignée droite. L'occasion de revenir sur le massif tête de fourche. L'esthétique est peut-être discutable, mais la fonction de déflecteur est parfaitement remplie. Épaules et tête sont idéalement épargnés des flux d'air, ce que l'on apprécie et ressent particulièrement par temps très frais. 

De fait, relâcher les gaz d'un petit millimètre permet parfois de faire baisser l'appétit (toujours mesuré) d'un 1l/100 km, mais plus régulièrement d'au moins 0,5 l/100 km. Et alors ? Alors on peut sans peine revendiquer une consommation de 1,7 à 1,9 l/100 si l'on ne prend jamais les autoroutes à 110, et une moyenne de 2,3 à 2,5 l/100 km dans le cas contraire. Le moteur eSP prodigue quelques sensations agréables, répondant toujours présent et affichant là aussi une souplesse insoupçonnée de prime abord. On peut dès lors reprendre en 5 à partir de 36 km/h et ce sans martyriser le moteur. Le gage une fois encore d'une conception éliminant une grande partie des frictions internes.

Essai Honda CB 125 F

On coche donc volontiers la case moteur, lequel participe du plaisir de rouler au quotidien avec la CB 125 F. Pour autant, la partie cycle n'est pas en reste, aussi simple soit-elle, comme en témoignent le combiné d'amortisseurs arrière uniquement réglable en pré contrainte ou encore la petite fourche de 31 mm de diamètre et non réglable. Pour la frime, on repassera, pour l'efficience, par contre, on est servi ! D'autant plus que les roues de 18 pouces participent d'une part au confort, d'autre part à un guidage précis.

Chaussées de pneumatiques étroites ne jouant pas la surenchère, on gagne là encore en économies de carburant, sans rien sacrifier à la tenue de route ou à la précision du guidage. Tout juste devra-t-on se méfier par temps de vent assez fort, les 117 kg de la moto peinant à contrebalancer le phénomène. Garde à l'aspiration aussi, qui se montre aussi bénéfique lorsque l'on roule derrière un camion que déséquilibrante si l'on entreprend de doubler. Finesse, oui, stabilité, oui, agilité, c'est certains, mais tout cela se contrebalance à ce moment précis.

Véritable furet des villes, la CB 125 F profite d'une direction légère et d'un rayon de braquage très réduit. De quoi s'insérer dans le moindre interstice tout en conservant un équilibre redoutable, la réelle marque de fabrique de la petite Honda. Imperturbable, elle absorbe les chocs et reliefs de la route, se montrant même plutôt rigolote. On se retrouve ainsi régulièrement à sourire dans son casque, devant tant de bienveillance et de facilité.

Essai Honda CB 125 F

Photos (43)

SPONSORISE

Actualité Honda

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire