Publi info

Essai - Honda CB650 R : De la gueule et du nerf !

Dans Moto / Nouveauté

La CB650 R, c’est l’histoire d’une relève difficile. Celle de la Hornet 600, et celle des CB600 et 650 F. En passant de F à R, Honda change de look, mais aussi d’identité. Attention, cette CB 650 R en a dans le moteur !

Essai Honda CB650 R mod. 2019

À peine descendus de la CBR650 R, l’évolution 2019 de la CBR650 F, nous vous livrons notre premier essai de sa roadster de sœur : la CB650 R. Réalisé un peu plus tôt dans la matinée sur un parcours de 100 km de routes de pure folie, il nous aura permis de pouvoir affirmer deux choses : la CB650 R n’est pas tout à fait une CB650 F liftée, ni une CBR 650 R décarénée. La grosse nouveauté Honda redéfinit le roadster 4 cylindres de moyenne cylindrée de la marque ailée, et se rapproche d’un illustre ancêtre que l’on ne veut plus vraiment nommer : la Hornet.

Effectivement, la CB650 R n’est pas partie d’une feuille blanche, mais de la base bien connue d’une CB650 F. Premier constat à l’issue de la conférence de presse : il y a beaucoup de nouvelles pièces, tant esthétiques que mécaniques, et surtout une qualité perçue nettement plus prononcée. De quoi rattacher la 650 découverte ce jour à la lignée inaugurée en 2018 : celle des Celui de « Néo Café Sport » (ou quelque chose comme ça). CB125 R, CB300 R et CB 1000 R ont ainsi précédé la CB650 R. Leur point commun ? Des motos compactes, ramassées sur l’avant, et courtes de boucle arrière. Leur lignée est également marquée par le retour d’un optique rond, presque enfoncé dans la fourche façon Ducati Monster, et d’un éclairage à LED. Mais la signature stylistique, c’est surtout la présence d’imposantes écopes de radiateur à finition aluminium. Sur la CB650 R, elles sont d’ailleurs une entrée d’air essentielle : à leur fonction esthétique est combinée la mission d’obtenir la sonorité et la puissance supplémentaire d’une « R ».

Essai Honda CB650 R mod. 2019

Cette nouvelle branche néo classiquo sportive sur laquelle Honda assied un succès grandissant, ne compte pas que sur l’esthétique pour plaire. Les « Café Sport Néo », sont surtout le retour de Honda sur le créneau des motos de caractère. Comprendre par là que non contentes d’imposer un style, les motorisations ont été conçues pour offrir un maximum de sensations, le tout dans le cadre très strict des réglementations. Normes européennes, anti pollution, anti bruit, etc. À l’heure de l’anti, les CB- R renouent avec les sensations tout en conservant l’ADN maison. Il était temps de rebondir, face à l’insolent succès des tonitruantes Yamaha MT07. Plutôt que de venir les chercher sur le terrain du bicylindre, Honda conserve la recette maison du 4 cylindres et la cylindrée raisonnable de 649 cm³. Quant à la puissance de tout juste 70 kW, elle est obtenue à 1 000 tr/min de plus que précédemment sur le modèle F, soit 12 000 tr/min. Cette puissance est requise pour pouvoir bénéficier d’une version A2, bridée quant à elle à 35 kW.

Bonnes nouvelles : le bridage est simple et peu coûteux à mettre en place ou à défaire, et nous avons pu essayer la CB650 R A2 lors de cette présentation officielle. Quant au bridage/débridage, comptez une heure de main-d’œuvre, un changement des pipes d’admission d’air et une reprogrammation de l’ECU (la centrale électronique gérant entre autre le comportement moteur).

Avec 202 kilos tous pleins faits, la CB650 R gagne en tout cas logiquement sur tous les plans, notamment celui du rapport poids/puissance. Banco.

Essai Honda CB650 R mod. 2019
Essai Honda CB650 R mod. 2019
Essai Honda CB650 R mod. 2019

Conçues au Japon, produites en Thaïlande pour des raisons logistiques, les CB650 R bénéficient d’un tarif à la mesure de leur qualité et des ambitions de la marque : comptez 7 999 € en janvier 2019 pour vous en offrir une. Mieux encore, une garantie rallongée de 3 ans et quelques avantages sont également proposés à l’occasion de son lancement, comme nous vous l’expliquions il y a peu.

À la voir, la CB650 R fait en tout cas nouveau modèle. Si les différences entre l’architecture de la CB650 F et celle de la CB650 R sont difficiles à voir à l’œil nu, elles ont un effet notable sur la moto. Le cadre périmétrique acier de la CB650 R affiche une boucle arrière rabotant conséquemment le postérieur, et l’élément de cadre supportant les platines repose pieds se veut plus flexible. De quoi garantir en théorie un comportement encore plus sain et un confort renforcé.

Avec cette CB650 R, deux choix : soit la considérer comme une nouvelle moto et la traiter comme telle, soit la voir comme une descendante de la CB650 F, avec plus de caractère visuel et moteur. Même si les poires ne sont pas de saison, coupons-la en deux et laissons l’essai dynamique trancher.

Essai Honda CB650 R mod. 2019

Portfolio (43 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire