Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Yamaha MT-09 SP mod. 2021 : parfaite ?

Dans Moto / Nouveauté

La nouvelle MT-09 a fait un excellent score lors de son lancement, seules les suspensions, pourtant en net progrès, appelant encore une critique. Yamaha propose dès à présent une version SP, pourvue d'un coloris Race Blu et équipée d'éléments de suspensions haut de gamme : KYB à l'avant, Öhlins à l'arrière. Alors, enfin parfaite, la SP ? à 10 999 €, elle ferait bien de l'être, en tout cas !

Essai Yamaha MT-09 SP

Fidèle à la tradition, Yamaha lance dans la foulée d'un modèle emblématique une série spéciale de sa toute nouvelle MT-09. Une version destinée à contenter les plus exigeants en matière d'amortissement et de comportement sportif. Des pilotes peut être déçus par les éléments de la version de base et se fiant aux premiers essais signalant une nette maélioration du comportement de la moto, mais encore quelques lacunes. Une version surtout destinée à des conducteurs se montrant sensibles à des arguments marketing, certes, mais également techniques. Enfin, une version plus haut de gamme, mieux équipée et donc plus chère que le modèle de base. Logique. 

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021
Minimaliste. La MT-09 est une moto d'une sobriété clivante. Tout élément est apparent. Un genre, comme on dit. 
Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021
Kayaba. Badgée MT-09 SP, la fourche KYB est entièrement réglable. Y compris sur ses pieds.
Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021
Öhlins. Chez Yamaha, SP rime avec Öhlins. Et du bon, cette fois ! Réglage déporté, finesse, tout est là !

Pas de suspension électronique pour cette nouvelle version cela dit, celles-ci étant toujours réservées à la Tracer 9 GT. On retrouve donc donc du bon vieux réglage manuel, au travers d'une fourche inversée Kayaba à gros pistons et de diamètre 41 mm. Entièrement paramétrable, mais avec des outils, dont une clef Allen judicieusement placée sous la selle, elle seconde le bel élément Öhlins monté à l'arrière. Celui-ci bénéficie de deux molettes accessibles en roulant (!) et positionnées côté gauche, sous la selle : une pour le réglage de la pré contrainte et une pour le réglage de la compression.

La détente se trouve à part et nécessite un tournevis, là encore trouvé sous la selle. La dotation de la MT-09 SP ne s'arrête pas là : un régulateur de vitesse permet de fixer une valeur et de s'y tenir de manière simple. Pas mal pour les grands trajets, même si nous avions décidé de ne jamais prendre l'autoroute au cours de cet essai… Et mal nous en a pris, tout du moins dans un premier temps. Par contre, le shifter à la montée et à la descente est implémenté d'origine, faisant de la MT-09 SP une moto super équipée qui ne se montre aucunement prétentieuse, alors qu'elle en aurait les moyens.

Yamaha MT-09 : le best seller accessible

Si vous ne connaissez pas encore la MT-09, c'est que vous ne vivez pas sur la planète Terre, ni sur la planète moto, ou bien que vous avez hiberné les 8 dernières années. Vous devriez dès lors apprécier le nouvel optique de la nouvelle MT-09, modèle phare (c'est le cas de le dire) de la gamme Yamaha. Moto minimaliste dans sa présentation, très "robotique" dans sa présentation, elle mise avant tout sur les sensations. Pour ce faire, elle compte sur l'architecture de sa motorisation pour plaire et surtout sur un tarif pour le moins agressif lui aussi.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - moteur
Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - moteur

Son trois cylindres de 889 cm3, vigoureux et énergique, nous arrive aujourd'hui dans sa version Euro5. Remanié, il améliore encore le comportement mécanique et corrige quelques défauts de jeunesse, tout en affichant plus de puissance, avec 119 ch. Mieux encore, il profite de belles évolutions techniques et de nouvelles fonctionnalités. Pour autant, il n'est pas l'objet premier de notre attention, puisque ce sont les suspensions qui ont monopolisé nos sens lors de cet essai réalisé sur plus de 2 000 km de petites routes.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - optique avant
Zblorg. Implant cybernétique sur la fourche, l'optique est efficace de nuit comme de jour pour voir et être vu.

L'occasion de revenir en détail sur le comportement de la nouveauté et sur les limites que l'on peut dorénavant trouver à ce modèle haut de gamme. Une moto proposée à un tarif des plus avantageux pour la catégorie : tout juste sous la barre des 11 000 €. Surtout au regard de son niveau d'équipement et de la qualité de son électronique, résolument haut de gamme. On retrouve ainsi une centrale inertielle sur 6 axes pilotant les assistances au regard du choix de comportement moteur. Certes, on choisit à présent un chiffre et non plus une lettre, mais un nom n'aurait pas été de refus, même s'il avait pris un peu plus de place : sport qui remue les tripes, road qui lisse sans perdre en punch, rain anémique bas dans les tours et user qui fixe quoi-comment-quand auraient davantage fait l'affaire et levé toute ambiguïté, tout en se montrant valorisants.

Sur la MT-09 SP, tout est là 

Bon, pour résumer, plus le chiffre est grand, moins on avance fort lorsqu'il est question de mode D (D-Mode). Les assistances sont elles aussi paramétrables, mais seul le contrôle de traction l'est immédiatement, pour les autres (contrôle de glisse -Slide Control-, de lever de roue avant -wheely control-) il faudra passer par le menu et se trouver à l'arrêt. C'est simple, efficace, facile d'accès, bref, bien pensé, bien conçu et seule la roulette crantée du commodo droit peut encore heurter le pouce de par la forme des ergots de ladite roulette. Surtout lorsque l'on souhaite valider par un enfoncement de cette dernière… Aïe.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - bloc compteur
Sobre. Bien contrasté, hyper complet, agréable à lire et pourtant compact, le bloc de 3,5' fait le job avec brio.
Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - Commodo gauche
Chargé ! Le commodo gauche devient massif. Il inclut régulateur de vitesse, switche de navigation et + encore (warnings, commutateur de feux, klaxon).
Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - Commodo droit
Magique. Chez BMW elle est énorme, chez Yam', elle est menue et agressive de forme pour le pouce, mais efficace à souhaits : la molette de sélection/navigation.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - poste de conduite
Bien sous tous rapports. On se sent très à l’aise au guidon, de bonne forme et justement inclinée et éloigné.

Une panoplie de possibles que l'on ne laissera pas longtemps en place, afin de profiter du plein pouvoir sur la moto lorsque les conditions de route et de météo sont optimales. Histoire de se créer quelques sensations hors norme bien méritées également. Car il ne suffit pas de monter la qualité de certains éléments pour faire d'une très bonne moto la meilleure de toutes, comme nous allons le vérifier. Petit rappel tout de même concernant notre "extraterrestre" du jour. Elle embarque, au-dessus de son optique complexe et ultramoderne, une instrumentation de bord LCD de 3.5 pouces.

Petit, 3.5 pouces ? Non : une taille parfaite pour faire sport et pour ne pas se laisser distraire par des informations que l'on n'aurait pas choisies. L'occasion de féliciter une fois encore les ergonomes de chez Yamaha, lesquels sont parvenus à rendre simples des manipulations que l'on a vues bien plus complexes sur d'autres modèles, le tout avec uniquement une flèche vers le haut et une flèche vers le bas pour les fonctions rapides, et un bouton sélection / molette positionné à droite pour les opérations un peu plus complexes… Qui dit mieux ?

Un défaut mineur

Si nous devions trouver un défaut à cette MT-09 SP, disons qu'il est identique à celui des autres versions : des clignotants qui ont la fâcheuse tendance à sauter dès qu'on les touche et à se déclipser. De quoi occasionner des séances de remise en place rébarbatives. Il faut en effet remettre en place "à l'aveugle" une petite plaque en plastique censée rigidifier le tout. Positionnée derrière les écopes ou le garde-boue, on peste régulièrement de son manque de tenue. Alors certes on ne casse pas les clignos, mais on galère. À remplacer d'urgence.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021 - Clignotant déclipsé
Clips. Une fois déclipsés, les clignotants deviennent flottants et peuvent pendouiller. Vraiment dérangeant.

Et si nous allions voir le bénéfice (ou pas ?) du nouvel amortissement ? Pour ce faire, direction l'Ouest de la France et son clément climat. Et si nous allions en bord de mer, du côté de Royan (17) ?

Photos (37)

SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire