Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Essai - Yamaha MT-09 SP mod. 2021 : pour initiés du réglage !

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021

Alors qu'elle devait se rendre sur le circuit de Pau Arnos pour le Supersport Pro Tour organisé par Yamaha le 14 juillet, l'annulation de l'événement nous a permis de prendre en mains la MT-09 SP et de l'emmener en balade. Rythmée, ladite balade, vous vous en doutez, mais surtout sur des routes variées et variables. Mais surtout une "promenade" qui n'avait rien de santé si l'on en croit nos observations !

Le meilleur pour la SP !

Pourtant, les premiers tours de roue au guidon de la nouveauté Yamaha nous avaient pour le moins séduits, voir convaincus. Le toucher de route nettement amélioré par la fourche et l'amortisseur se montrait réellement supérieurs, tandis que l'on appréciait une rigueur encore renforcée et un guidage plus précis encore. Notamment sur les rocades et en agglomération, où l'on profitait pleinement des éléments de la version SP. L'hydraulique des suspensions avant et arrière apparaissait même nettement mieux contrôlée que sur la version standard, justifiant pleinement l'investissement. Au point de se dire dans le casque que Yamaha était parvenu à créer la version ultime de la MT-09 : une moto sans rivale dans la catégorie des roadsters de grosse cylindrée sportifs et accessibles.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021

Le confort apporté par les nouveaux éléments se montrait même sans commune mesure sur une MT-09, toutes générations précédentes confondues. Même la nouvelle version GT de la Tracer 9 mod. 2021 ne semblait pouvoir revendiquer une telle qualité. En effet, le trail routier profite de davantage de confort, mais se montre globalement moins énervé que le roadster, ne serait-ce que par la différence d'implantation du moteur dans la partie cycle. Bref, l'essai était plié et la MT-09 portée tout en haut du palmarès des motos à avoir dans son garage !

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021

Sensible aux réglages !

Mais les axes principaux de la région parisienne n'ont rien à voir avec les petites routes de campagne sur lesquelles nous avions décidé d'emmener la MT. Un terrain de jeu naturel pour ce genre de roadster. De parfaites (tout du moins pas trop mal entretenues et plutôt lisses), le revêtement ne tardait pas à devenir un véritable casse-tête en fonction des routes empruntées. Certes, une paire de valises cavalières peu chargées était fixée à l'arrière, mais le réseau de routes secondaire à tertiaire faisait sans cesse ressortir une différence de comportement et de feeling entre l'avant et l'arrière. À savoir, la fourche résolument raide dans cet exercice, tapait dans la moindre frippure du revêtement de la route, quitte à envoyer inexorablement vers l'extérieur de la trajectoire, tandis que l'arrière se montrait bien plus convaincant, tout en devenant piégeux sur certains rebonds et compressions, se révélant lui aussi par trop raide. Chaud, même sans forcer, même sans foncer !

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021

De quoi se "battre" avec ses propres sensations. Sport ! Et c'est bien là la contrepartie d'un amortissement de grande qualité : meilleure est la suspension, plus précis doivent être les réglages et surtout mieux adaptés à l'environnement routier -d'une part- et au style de conduite/pilotage -d'autre part-. En l'occurrence, l'avant se montrait par trop verrouillé, pas assez absorbant et l'arrière pas assez retenu et trop pré contraint pour un pilote seul. Des réglages piste ? De quoi relativiser surtout les premières impressions pourtant très favorables, et prendre le temps de sortir les outils fournis : une mise au point s'imposait pour ne plus claquer des dents.

Essai Yamaha MT-09 SP mod. 2021

Dès lors, en libérant la fonction hydraulique, en assouplissant son réglage de détente, nous retrouvions logiquement une bonne sérénité et un comportement nettement plus prévisible, sans parler d'un niveau de confort plus qu'agréable. Pas parfaits encore, nos réglages auraient nécessité que l'on joue également du tournevis, en plus de faire quelques tours de molettes sur l'amortisseur arrière et quelques tours de clef Allen sur la fourche. Mais déjà, la MT-09 est transfigurée. Elle redevient particulièrement amusante, et l'on peut enfin profiter du plein potentiel de son moteur résolument plaisant. Surtout, il reste possible d'agir en roulant sur les settings de pré contrainte et de compression du mono amortisseur, ce qui permet déjà d'améliorer sensiblement les choses.

Un frein à l'achat ?

Quels qu'aient été les réglages de l'amortissement, le freinage nous est apparu particulièrement sensible et dépassé par la qualité nouvelle de l'amortissement. Déclenchements bien plus fréquents de l'ABS, difficultés à cerner le point de décrochage de l'arrière, feeling moins bon que sur la version standard, il nous a été particulièrement difficile de donner un avis autre que négatif sur ce point. Là encore, un très bon réglage des suspensions pourrait apporter un peu moins de blocages, mais pour le reste des éléments du freinage, ils n'y pourront rien changer (puissance et feeling). Dommage, parfois ennuyeux lorsque l'on commence à réellement s'amuser, mais une fois encore, surmontable. Une autre monte pneumatique que les Bridgestone S22 (pourtant excellents par ailleurs et sur le modèle standard…), pourrait améliorer les choses. Forcément, lorsque l'on fait évoluer un point aussi essentiel que la liaison au sol, tout ce qui vient derrière doit être mis à niveau, ce qui n'a pas été le cas sur cette version SP.

Photos (37)

SPONSORISE

Actualité Yamaha

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire