Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4. Essai MV Agusta F4 2010 : Un moteur de F16

Essai MV Agusta F4 2010 : Présentation de l'essai

Comme expliqué en introduction, les ingénieurs italiens d'MV Agusta ont décidé de ramener la cylindrée de leur hypersport à 998 cc contre 1078 cc pour le millésime précédent. De quoi pouvoir comparer la F4 à toutes les autres machines de la production actuelle dotées d'un 4 cylindre.


Pour ce nouveau moteur, seul la course est équivalente au moteur de la 1078. En diminuant l'alésage de 3 mm, cela a suffit pour ramener la cylindrée à 998 cc. Sur ce nouveau moteur, le vilebrequin a été redessiné afin de gagner pas moins de 50 % d'inertie tout comme les bielles qui ont été par la même occasion allégées.


Essai MV Agusta F4 2010 : Présentation de l'essai


Comme sa sœur la Brutale, le moteur dispose de la technologie des valves radiales améliorant les performances du moteur ainsi que de 8 injecteurs associés aux conduits d'admission à hauteur variable. De nombreuses pièces ont été allégées telles que les soupapes en titane ou encore le carter moteur qui a été repensé pour gagner 600 grammes.


Tout le refroidissement et la lubrification ont été revus pour l'optimiser mais aussi pour l'alléger et contribuer ainsi à la perte de poids de la machine.


Essai MV Agusta F4 2010 : Présentation de l'essai


Ces études et optimisations permettent d'atteindre des performances dignes de la catégorie. Le moteur développe ainsi 186 CV à 12900 tours et un couple de 11,4 m.kg en version circuit. En version française, celle qui nous concerne, offre 100 CV à 9200 tours avec un couple maximum de 9 m.kg à 5.500 tours. Soit 1 m.kg de moins que la Brutale au même régime.


Pour assurer la transmission de la puissance, la F4 peut compter sur une boîte 6 vitesses extractible permettant d'atteindre 305 km/h sur circuit en version full. Celle-ci est associé à un embrayage anti-dribble pour assurer un contrôle optimal du frein moteur lors des rétrogradages.


Essai MV Agusta F4 2010 : Présentation de l'essai


Cette mécanique de pointe est couplée à une électronique tout aussi performante. Outre les 3 cartographies disponibles (pluie, route et sport de la moins puissante à la plus joueuse), la F4 dispose d'un contrôle de traction à 9 modes. Celui-ci offre au pilote une sécurité non négligeable puisque les différents capteurs contrôlent la vitesse de rotation de la roue arrière. Et s'il détecte un patinage ou une perte d'adhérence, le système coupe l'allumage pour éviter la chute.


Essai MV Agusta F4 2010 : Présentation de l'essai


8 modes pré-programmés sont disponibles et c'est le mode le plus assisté qui est enregistré par défaut mais libre au pilote d'emmener sa F4 sans aucune assistance.


Photos (39)

SPONSORISE

Actualité Mv Agusta

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire