Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

4. L'arrivée de Yamaha jusqu'au début des motoGP

Hervé Poncharal avant l'époque Tech 3

Hervé Poncharal : Et à ce moment là, Yamaha me contacte, courant 98, nous on veut revenir en 250. Là on discute, j'avais vu un pilote qui s'appelait Nakano, je leur dis, je peux vous amener Olivier, Chesterfield, mais je veux un deuxième pilote et je veux que ce soit Nakano. Là ils me disent non, Nakano, on le garde au Japon. Je leur confirme que ma position, elle, est celle-là et j'en changerai pas, vous réfléchissez. Ca a été un bras de fer mais ils m'ont dit OK.


Et c'est là qu'en 99, on garde les mêmes sponsors et on a les Yamaha officielles. Premier Grand-Prix, Nakano est en tête jusqu'à l'avant dernier tour, mais la moto détonne un peu et il finit troisième.


Hervé Poncharal avant l'époque Tech 3


Deuxième Grand-Prix, il gagne, et on a fait une super saison, malheureusement Olivier se blesse fort à Jerez mais revient en forme et gagne le dernier Grand-Prix en Argentine.


Ensuite, on prépare 2000 et pendant les essais hivernaux, Yamaha avait bien bossé, nous de notre coté on avait travaillé sur les carénages, Shinya et Olivier étaient au top, on a fait plusieurs courses avec nos deux pilotes sur le podium et on finit premier et deuxième du championnat du monde avec le titre d'Olivier. On a offert le titre constructeur à Yamaha. Cela nous a permis de terminer 10 ans d'aventure en 250 de la meilleure manière qui soit avec le titre.

Hervé Poncharal avant l'époque Tech 3


Et là je savais qu'il fallait que je passe impérativement en 500, la catégorie reine. C'était pour nous l'opportunité d'y passer, avec la dynamique du titre.


On a eu Chesterfield qui voulait continuer avec nous, on a eu West plus Gauloise, j'ai choisi Gauloise et c'est comme ça que l'on est passé de la 250 à la 500 dans les meilleures conditions qui soient mais c'était le moment de le faire avec le titre en poche.


On passe donc en 2001 où Olivier se blesse au poignet en Malaisie pendant les essais hivernaux, une salle blessure, scaphoïde et autre, blessure qu'il a traîné toute la saison.


Par contre Shinya dès le premier Grand-Prix, deuxième temps sur la grille, neuf premières lignes sur seize Grand-Prix, un podium en Allemagne, il est Rookie de l'année, il fait une magnifique saison.


Hervé Poncharal avant l'époque Tech 3

Arrive l'année 2002 qui a été une année difficile, nous on avait des deux temps et il y avait beaucoup de 990. Ce que je me souviens de cette saison c'est qu'au Sachsenring , Olivier et Shinya font un et deux en qualif et Olivier était capable de gagner la course, il était en tête mais il se fait percuter par Barros. C'est d'autant plus dommage que cela aurait sûrement été la dernière victoire d'un deux temps.


PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (0)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire