Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Giacomo Agostini

Dans Moto / Sport

11. Alain Michel.

Giacomo Agostini

Dans le monde de la moto, c'est notre représentant le plus titré, avec un palmarès impressionnant en catégorie side car.


Né le 23 février 1953 à Montélimar, c'est d'abord sur deux roues qu'Alain Michel va débuter sa carrière motocycliste. Nous sommes en 1972; il décide de s'inscrire à la Coupe des Quatre Saisons, catégorie 500cc, au guidon d'une 450cc Honda. Cette première expérience se termine par le titre, ainsi qu'une deuxième place en Championnat de France national juste derrière un certain Jean François Baldé sur Kawasaki.


C'est en 1975 qu'il se lance dans l'aventure du "trois roues". Dès l'année suivante, avec Bernard Garcia comme passager, Alain Michel démontre qu'il faudra désormais compter avec lui. Lors du premier grand prix disputé sur le circuit du Mans le 25 avril, l'équipage français monte sur la deuxième marche du podium. Une semaine plus tard, toujours face aux ténors de la catégorie, ils terminent sixième sur le tracé du Salzburgring. Ajoutez à cela une neuvième place à Brno et c'est à la neuvième place du classement général final que l'on retrouve nos deux hommes.


En 1977, c'est Gérard Lecorre qui l'assiste à bord du GEP à moteur Yamaha. Après une belle victoire sur le circuit Paul Ricard du Castellet et deux podiums, c'est le cinquième rang mondial qui récompense cette saison.


1978, en compagnie de Stuart Collins, ce sont deux victoires et quatre podiums qui permettent à l'équipage de terminer vice champion du monde.


De 1979 à 1982, avec Michael Burkhard, les bonnes performances s'accumulent, avec encore une place de vice champion du monde en 1981, mais toujours pas de titre. En 1983, Claude Monchaud prend la place de passager avec une quatrième place en fin de saison.


De 1984 à 1989, en compagnie du regretté Jean Marc Fresc, l'équipage va aller de succès en désillusion. Après une saison 1985 catastrophique, 1986 semble être la bonne. A l'entame du dernier grand prix qui se dispute sur le circuit d'Hockenheim, Alain Michel et Jean Marc Fresc sont en tête du classement général. Une quatrième place est suffisante pour empocher le titre. Et là, un fait incroyable va se produire. Yves Génies, qui a été envoyé spécialement par TF1 pour l'évènement, décide d'interviewer Alain Michel. Du coup, ce dernier oublie d'attacher les mâchoires de son casque et part pour la course. Ce n'est qu'au bout de la première ligne droite, alors qu'il est en tête, qu'il s'aperçoit du problème. Après avoir perdu une dizaine de places à essayer de rattacher son casque sans succès, il décide de poursuivre la course ainsi. Ils réussiront à remonter à la cinquième place, à une seconde du quatrième... perdant ainsi le titre.


C'est en 1990 que la consécration arrivera enfin en compagnie de Simon Birchall.


Après 16 saisons au plus haut niveau soit 138 Grands Prix disputés, Alain Michel est monté 77 fois sur le podiums et a remporté 18 Victoires. Avec 43 poles positions et records du tour, un titre de Champion du Monde et 3 de vice Champion du Monde (plus 9 titres de Champion de France), c'est une véritable légende de notre sport que l'on retrouve régulièrement aux Coupes Moto Légende.


Portfolio (38 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (7)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Ne serait-ce pas Mike Hailwood le pilote Anglais le plus titré avec 9 titres mondiaux à son actif?? 

Par Anonyme

 Exact; 9 titres et 76 victoires en grands prix de 1959 à 1967 plus une victoire au TT en 1978 sur Ducati. Mea Culpa.

Par Anonyme

AGO toujours le plus grand,il ne risque rien avec cette andouile de Rossi .

Par Anonyme

 et encore moins avec stoner !!!!!!!     :ptdr:

Par Anonyme

Parceque STONER sait faire autre chose que de la comédie . Pas comme l'autre A ndouille.

Par Anonyme

Ago,tu peux dormir sur tes deux oreilles,c'est pas encore demain que l'autre cloche de rossi va te faire de l'ombre .

Par Anonyme

 Gérard pour moi le meilleur pilote et ce n est pas facile de le dire quant on l a été mais le voir sortir trop large rentrer dans un fosse et ressortir sans couper un peu a la Randy mamola  faut le faire ! c était une cote en 77 ou 78 mais je ne sais plus ou... Salut memepapeur.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire