Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 

40 % des jeunes conduisent après avoir bu de l'alcool ou fumé de la drogue

40 % des jeunes conduisent après avoir bu de l'alcool ou fumé de la drogue

Alors que les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les 18/24 ans, une étude montre que les jeunes ont encore de très mauvaises habitudes au volant.

La Sécurité Routière le rappelait récemment à l'occasion du lancement d'une nouvelle campagne de prévention, dans laquelle apparaît Spider Man : les accidents de la route restent la première cause de mortalité chez les jeunes. L'année dernière, près de 600 personnes de 18 à 24 ans sont décédées. 24 % des jeunes impliqués dans un accident mortel étaient alcoolisés. Une étude réalisée pour Maaf Prévention confirme que les 18/24 ans ont encore de mauvaises habitudes avec l'alcool et les drogues.

L'enquête fait d'abord un état des lieux des fréquences de consommation. 29 % des sondés ont déclaré boire de l'alcool plusieurs fois par semaine, dont 3 % chaque jour. 47 % fument du cannabis au moins une fois dans l'année, 8 % plusieurs fois dans la semaine et 11 % tous les jours ! 2 % ont une consommation fréquente de drogues dures comme la cocaïne.

Seulement un jeune sur deux applique la règle du conducteur désigné

Malheureusement, 40 % ont avoué avoir déjà pris le volant après avoir bu ou consommé de la drogue. Une part importante et inquiétante. Dans le détail, pour 27 % c'est arrivé une à deux fois et pour 13 % c'est arrivé souvent. 40 % n'ont jamais pris ce risque (le reste ne conduit pas).

Les jeunes semblent faire moins confiance quand ils ne sont pas au volant. Ainsi, 62 % disent toujours non à un ami qui a bu ou fumé qui propose de les ramener. 30 % disent non parfois… mais 8 % montent toujours en voiture.

Côté consommation lorsqu'il faut conduire par la suite, 53 % des sondés déclarent se limiter à un verre s'ils prennent le volant après. Mais 15 % ne cachent pas qu'ils boivent 3 verres ou plus. En groupe, la règle de "celui qui conduit, c'est celui qui ne bois pas" est appliquée par un jeune sur deux. Mais dans 18 % des cas, il n'y a pas de conducteur désigné.

Mots clés :

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le permis à 30 ans ...

De toute façon, avant ... ils n'ont pas les moyens pour assumer les coûts d'une voiture et les assureurs n'en veulent pas ...

Par

En réponse à Pirelli P7

Le permis à 30 ans ...

De toute façon, avant ... ils n'ont pas les moyens pour assumer les coûts d'une voiture et les assureurs n'en veulent pas ...

Autre solution : on peut aussi tuer les jeunes à la naissance. :wink:

Par

qu'ils crévent ou se blessent sur route m'indiffere, par contre mettre la vie en jeu des autres automobilistes qui auraient la malchance de les croiser voilà qui m'insupporte!

Par

Ils auraient mieux faire de rester "à pinces" :oui:

Par

J'aime bien l'hypocrisie de la sécurité routière.

Premièrement, on fait l'amalgame entre jeunesse et alcool...

--> Ce qui est complètement faux, les personnes plus âgés picolent et conduisent tout autant en dessus du taux autorisés.

Après on met des millions d'euros dans la PUB pour dire que la vitesse et responsable de nombreux accidents.

--> Encore FAUX, la vitesse est FACTEUR aggravant de l'accident elle n'est pas la cause première.

--> Elle pourrait mettre tout cet argent dans des mesures concrètes tel que :

- Obliger les personnes en boites à donner leur clef de voitures, si elles ont trop bu -> Le Taxi.

- Faire repasser un examen pour les personnes âgés, tous les 5 ans au delà de 60 ans, car elles sont responsables de nombreux accidents mortels "en campagne".

Seulement c'est là que la bas blesse, devinez d'où provient l'argent de la sécurité routière ? Des fameux radars fixent (entre autres) ; voir l'article correspondant dans CARA.

En gros, si la sécurité routière fait bien son travail, elle ne devrait plus avoir de revenu....

Par

En réponse à kpouer44

J'aime bien l'hypocrisie de la sécurité routière.

Premièrement, on fait l'amalgame entre jeunesse et alcool...

--> Ce qui est complètement faux, les personnes plus âgés picolent et conduisent tout autant en dessus du taux autorisés.

Après on met des millions d'euros dans la PUB pour dire que la vitesse et responsable de nombreux accidents.

--> Encore FAUX, la vitesse est FACTEUR aggravant de l'accident elle n'est pas la cause première.

--> Elle pourrait mettre tout cet argent dans des mesures concrètes tel que :

- Obliger les personnes en boites à donner leur clef de voitures, si elles ont trop bu -> Le Taxi.

- Faire repasser un examen pour les personnes âgés, tous les 5 ans au delà de 60 ans, car elles sont responsables de nombreux accidents mortels "en campagne".

Seulement c'est là que la bas blesse, devinez d'où provient l'argent de la sécurité routière ? Des fameux radars fixent (entre autres) ; voir l'article correspondant dans CARA.

En gros, si la sécurité routière fait bien son travail, elle ne devrait plus avoir de revenu....

Tout à fait. J'aimerais bien voir la même étude chez les 40-60ans...

Par

En réponse à kpouer44

J'aime bien l'hypocrisie de la sécurité routière.

Premièrement, on fait l'amalgame entre jeunesse et alcool...

--> Ce qui est complètement faux, les personnes plus âgés picolent et conduisent tout autant en dessus du taux autorisés.

Après on met des millions d'euros dans la PUB pour dire que la vitesse et responsable de nombreux accidents.

--> Encore FAUX, la vitesse est FACTEUR aggravant de l'accident elle n'est pas la cause première.

--> Elle pourrait mettre tout cet argent dans des mesures concrètes tel que :

- Obliger les personnes en boites à donner leur clef de voitures, si elles ont trop bu -> Le Taxi.

- Faire repasser un examen pour les personnes âgés, tous les 5 ans au delà de 60 ans, car elles sont responsables de nombreux accidents mortels "en campagne".

Seulement c'est là que la bas blesse, devinez d'où provient l'argent de la sécurité routière ? Des fameux radars fixent (entre autres) ; voir l'article correspondant dans CARA.

En gros, si la sécurité routière fait bien son travail, elle ne devrait plus avoir de revenu....

Tout a été dit.

Rappelons également que, en moyenne, les jeunes roulent avec des caissent plus anciennes que le conducteur moyen... donc moins sûres, ce qui augmente le nombre de tués là où monsieur Dupuis, 45ans, dans le même accident mais avec sa voiture neuve s'en sort avec une jambe cassée au pire.

Par

En réponse à kpouer44

J'aime bien l'hypocrisie de la sécurité routière.

Premièrement, on fait l'amalgame entre jeunesse et alcool...

--> Ce qui est complètement faux, les personnes plus âgés picolent et conduisent tout autant en dessus du taux autorisés.

Après on met des millions d'euros dans la PUB pour dire que la vitesse et responsable de nombreux accidents.

--> Encore FAUX, la vitesse est FACTEUR aggravant de l'accident elle n'est pas la cause première.

--> Elle pourrait mettre tout cet argent dans des mesures concrètes tel que :

- Obliger les personnes en boites à donner leur clef de voitures, si elles ont trop bu -> Le Taxi.

- Faire repasser un examen pour les personnes âgés, tous les 5 ans au delà de 60 ans, car elles sont responsables de nombreux accidents mortels "en campagne".

Seulement c'est là que la bas blesse, devinez d'où provient l'argent de la sécurité routière ? Des fameux radars fixent (entre autres) ; voir l'article correspondant dans CARA.

En gros, si la sécurité routière fait bien son travail, elle ne devrait plus avoir de revenu....

Tout dit:bien:

N'oublions pas que les "vieux"...votent....contrairement aux jeunes.

Par

Donc, 40 % des "jeunes" ont déjà pris le volant après avoir bu. Mais 53 % de ceux-ci déclarent se limiter à un verre. Et seulement 15 % déclarent 3 verres ou plus.

15 % des 40 % ne nous fait plus que 6 % de la population "des jeunes" qui aurait conduit en état d'ébriété potentiel. C'est sur, présenté comme ça, c'est beaucoup moins racoleur que de titrer 40 %

Même si 6 % reste beaucoup trop.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire