Et c'est reparti chez Peugeot pour les occasions au prix de l'Argus, une opération déjà utilisée mi-2008, et également largement utilisée par Renault lorsque le besoin de réduire les stocks se fait sentir. Et chez Peugeot, ce sont les 308 CC et 3008 qui vont bientôt arriver et générer des reprises. Alors prévoyante, la marque souhaite réduire son parc d'occasions avant qu'il ne se regonfle…
De fait, à partir de lundi 23 février, et jusque fin mars, les concessionnaires Peugeot auront à écouler 5 000 occasions du lion avec pour argument de vente un prix équivalent à celui de l'Argus. A priori de bonnes affaires en perspectives, puisque la cote Argus est une cote de reprise et pas une cote de revente, elle est donc bien plus basse.
Ce seront des occasions récentes, les plus difficiles à écouler en ce moment, car ce sont elles qui se retrouvent en concurrence avec les modèles neufs remisés et bonussés. Ces 5 000 véhicules représentent environ 20 % du parc total des occasions du lion, et sont globalement les mêmes ou des modèles équivalents à ceux qui bénéficiaient auparavant de l'extension aux occasions de la prime à la casse. La remise s'annonce par contre supérieure aux 1 000 euros que cette précédente offre garantissait.
5 000 occasions du lion à prix Argus : Peugeot déstocke !
Il est toutefois parfois difficile de vérifier que les véhicules sélectionnés sont vendus à la cote Argus, car ils sont tout simplement trop récents pour y figurer. Ayez alors comme point de repère qu'un véhicule décote en moyenne chez les "pros" de 12 % pour 6 mois et 20 % pour un an dans un schéma classique. Alors à la cote Argus, vous pouvez espérer respectivement 15 et 25 %.