Aston Martin et l'hydrogène, c'est une histoire qui a déjà commencé et qui va se concrétiser pour la première fois avec les 24 Heures du Nürburgring, où le constructeur présentera son roadster CC100, qui fonctionne à l'hydrogène.

Aston Martin, ça vous évoque quoi ? V8 et V12 thermiques n'est-ce pas ? Eh bien pour l'avenir, il faudra également que le nom Aston Martin vous évoque l'hydrogène. Le patron de la marque, Ulrich Bez, a annoncé lors du salon de Genève qui a maintenant fermé ses portes que la marque présenterait lors des prochaines 24 Heures du Nürburgring un roadster ultra exclusif baptisé CC100 et qui fonctionne à l'hydrogène. La première des CC100 produites le sera en l'honneur des 100 ans d'Aston Martin, tandis que la seconde viendra commémorer la victoire de Stirling Moss aux 24 Heures du Nürburgring en 1959 au volant d'une DBR1. Cette CC100 sera basée sur une V12 Vantage Roadster et reprendra « les lignes de la DBR1 » avec bien évidemment toute la modernité nécessaire.

Le tarif de cette CC100 n'a pas encore été dévoilé, mais il semblerait qu'il se situe entre celui de la V12 Zagato (385 000 euros) et celui de la One-77 (1,6 million d'euros). Pour Aston Martin, le but est de montrer que l'avenir de la marque est synonyme de zéro émissions avec l'hydrogène, qui semble beaucoup intéresser Ulrich Bez. Ce dernier pense que les « hybrides hydrogène » seront les meilleurs moyens de réduire les émissions dans le futur.

Terminons par une autre information d'ordre « écologique » : Aston Martin lancera également une Rapide hybride de course pour les 24 Heures du Nürburgring.