Maintenant c’est certain. Bowler a bien été repris. Et c’est bien l’homme d’affaires russe Vladimir Antonov qui est à l’origine de cette reprise.

Plus précisément, la société anglaise CPP, déjà bien implantée dans le milieu de la sous-traitance automobile en Angleterre, une société qui appartient à l’homme d’affaire russe, a repris Bowler. Bowler rejoint ainsi Spyker qui a tout récemment été également repris par la même entité.

A terme, CPP vise à constituer un pôle automobile de marques complémentaires. Cela semble bien parti.

Concrètement, cette reprise doit permettre la mise au point finale puis la commercialisation, début 2012, de la version de route du Nemesis, l’actuel modèle de la marque Bowler et qui n’est pour le moment disponible que pour la compétition.

Le Nemesis EXR de route promet d’être l’un des engins dans son genre les plus extraordinaire disponible sur le marché.