Le concept de départ de Seat est innovant. Partant du principe que les personnes les mieux placées pour parler d'une Seat sont... les possesseurs de Seat, et que 82 % des internautes se renseignent sur internet avant un achat automobile, ils ont imaginé un système permettant de mettre en relation les clients potentiels avec ces mêmes possesseurs.

Le résultat c'est la création de la plateforme "Seat connected people". Le principe est simple. A partir du site internet www.seat.fr/scp ou encore http://seat-connected-people.fr, n'importe quel internaute peut trouver un "Seat Connected people" à qui parler. Ce sont environ 175 clients déjà possesseurs d'une Seat, des conseillers techniques qui peuvent répondre à toute question sur les produits de la marque (jusqu'à 23h 7/7), et des vendeurs du réseau qui peuvent par exemple finaliser une demande d'essai ou commencer à faire une proposition commerciale...

On cherche déseSpérément un possesseur connecté

Le dialogue se fait en live, soit par chat, soit par webcam, ou soit par message électronique si la personne n'est pas connectée. Pour savoir qui est connecté justement, 2 méthodes. Soit par modèle, soit par recherche géographique, où un petit plot vert ou gris indique si la personne est "on line" ou pas.


Le principe est donc simple, et l'interface réellement facile à utiliser. Autre promesse forte de la marque : pas d'interférence dans le dialogue. Traduction : il n'y a pas de modération et les Seat connected people peuvent parler librement. Il n'y a pas d'obligation de dire du bien de la marque, et aucun souci pour évoquer des problèmes de fiabilité potentiels. C'est un "risque assumé par la marque", selon Christian Stein, le directeur marketing France de Seat. Et un membre on line nous l'a confirmé, il n'y a donc pas de lézard à ce niveau là.


Alors sur le papier, l'idée est séduisante, parce que nous à Caradisiac, on aime la transparence. Mais on aime aussi tester ce genre de service. C'est ce que nous avons fait, une dizaine de jours après le lancement.


Au jour d'aujourd'hui, Seat Connected people est une coquille presque vide

Caradisiac a testé "Seat Connected People" : la nouvelle plateforme d'information des clients potentiels Seat

Or, au delà du discours, le fonctionnement est aujourd'hui loin d'être assuré. Lors de la soirée de lancement, nous avions eu affaire à des Seat connected people visiblement bien briefés, et connectés en nombre sur la plateforme (une vingtaine), pour répondre à nos questions et nous permettre de tester le service. Dix jours plus tard, plus un chat sur la plateforme. Nos tests ont été menés lundi 19 et mardi 20 septembre, entre 10h et 20h.


Au mieux, nous avons dénombré 5 Seat connected people connectés, dont 2 vendeurs Seat, un conseiller technique Seat, et 2 véritables clients de la marque ! Pire, en voulant entamer le dialogue avec ces clients "connectés", nous avons reçu une fin de non recevoir. Lors de la demande de connexion, celle-ci a été refusée par les Seat connected people, ceci à 4 reprises. Il faut ici dire que les clients sont volontaires, et donc bénévoles pour participer à ce programme... ceci expliquant peut-être cela.


Caradisiac a testé "Seat Connected People" : la nouvelle plateforme d'information des clients potentiels Seat

Seule tentative réussie, celle avec le conseiller technique (qui lui est rémunéré, tient donc...). Et heureusement, celui-ci s'est révélé tout à fait efficace, compétent, réactif, et également très poli. Pour le reste, choux blanc. Avec des périodes pendant lesquelles aucun Seat connected people réel (un propriétaire) n'est présent, et en moyenne la présence d'un seul sur toute la France.


Difficile dans ces conditions d'obtenir des informations en live, reste l'envoi d'un message électronique. C'est ce que nous avons fait, en demandant une information à un vendeur de la marque concernant la possibilité de négociation sur un modèle qui nous intéressait. Trente heures plus tard, nous attendons toujours la réponse...


A noter, entre lundi et mardi, les Seat Connected people sont passés de 180 à 176. Déjà une désaffection ?


Bilan :

L'idée de départ et le concept sont excellents. Mais à l'épreuve du réel, il n'y a encore aujourd'hui pas grand chose à attendre de ce service. Nous reviendrons le tester à nouveau dans quelques semaines ou mois pour voir si les choses ont évolué.

En attendant, et sans vouloir faire de prosélytisme, si vous voulez avoir des réponses à vos questions sur les Seat, ou sur tout autre modèles, faites un tour sur notre forum www.forum-auto.com. Alors certes ce n'est pas du live, mais vous aurez plus sûrement des réponses.