Après presque dix ans de carrière, on commencerait presque à s'habituer voire à se lasser de la Gallardo. Après moult séries spéciales, on attend de pied ferme la descendante, qui pourrait bien revenir à la propulsion.
Descendante de la Lamborghini Gallardo : le retour de la propulsion ?
Fintan Knight, directeur commercial chez Lamborghini, a lâché quelques informations intéressantes à un magazine australien sur la future Gallardo. Il faut dire que la « petite » Lambo commence à avoir de la bouteille, et ce n'est pas le récent restylage présenté au Mondial ou les dernières séries spéciales qui nous feront oublier son âge. M. Knight a commencé par écarter immédiatement la possibilité d'une boîte de vitesses manuelle. Pas étonnant lorsqu'on voit la direction que prend l'automobile sportive actuelle, de plus en plus adepte des boîtes automatiques ou robotisées. En revanche, et ça fera plaisir aux fans de la première heure, l'intéressé insiste sur l'amour que porte Lamborghini au moteur atmosphérique. La descendante de la Gallardo (dont on ne connaît pas encore le nom) aura donc droit à un moteur sans artifice, mais aussi sans technologie hybride. Knight affirme que l'hybride sur une supercar n'apporte rien puisque cela ajoute du poids.
Concernant l'architecture, Knight pense qu'il y a toujours « de la place pour une propulsion ». Lamborghini l'a fait sur la Gallardo avec une version spéciale et pourrait très bien le refaire sur son futur modèle.
Mieux encore, il semblerait que Lamborghini ait tiré des leçons de la Sesto Elemento, et reprenne une partie de la recette sur la future supercar. Est-ce là une façon de dire qu'il y aura un emploi massif de fibres de carbone ? Pour la date de commercialisation, nous ne sommes guère avancés puisque la seule information glanée est un « plus tard ».