Bonjour Alexandre, tu peux te présenter pour que les lecteurs Caradisiac te connaissent un peu ?

Alors... Alexandre, 40 ans, en couple, trois enfants, fonctionnaire aux Finances Publiques (et oui, il en faut !). Je suis un bricoleur passionné, je lis énormément, fais du sport régulièrement (cyclisme, footing) et j'ai une passion pour les vieux films français et américains de 1950 et 1980.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Sur « Anciennes », tu as plusieurs sujets, dont énormément sur les 4L et un sur une 2 CV, tu peux me lister les sujets que tu as fait et me dire un peu l'histoire de chacun des véhicules ?


1. La R4 GTL grise est la première voiture que j'ai eue après le permis en 1992. Après une vie très mouvementée, une vente en 1996, un incendie, suivi d' un rachat en 1999, 240000 km au compteur, j'ai décidé de la remettre définitivement à neuf, et de la garder cette fois définitivement.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

2. La R4 GTL bleue a été achetée en 2009 pour pouvoir rouler en R4 pendant que je restaurais la grise. Elle vient du sud de la France, elle est dans un état de conservation exceptionnel, même si la carrosserie a subi les affres de son propriétaire précédent : un jeune permis... Au travers de ce sujet, je fais partager la rénovation de la carrosserie, mais j'essaie également de parfaire mes connaissances en mastic et en peinture, avec les internautes comme spectateurs.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

3. La R4 TL beige pourrissait tranquillement à 12 km de chez moi depuis une quinzaine d'années. Un jour, j'ai décidé de la sauver ; achetée pour 80 € je l'ai remise en état mécaniquement parlant, et la carosserie a eu droit à une petite cure de jouvence. Finalement j'ai roulé très peu avec, et j'ai pris la décision de la vendre à un jeune passionné Belge, connu par l'intermédiaire du forum.


4. La F4 de 1988 est ici parce que depuis longtemps je voulais une fourgonnette, j'adore ces rondeurs !

J'ai appelé le jour même où j'ai vu l'annonce qui me paraissait être une très bonne affaire (il y a des annonces comme ça...). Trois jours après, j'allais la voir, et moins d'une semaine plus tard j'allais la chercher. Juste nettoyée, polishée, lustrée, et (légèrement) équipée, je l'utilise depuis avec parcimonie afin de préserver le plaisir que j'éprouve chaque fois à son volant.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

5. La GTL Bye-bye appartient à mes parents. Depuis presque trois ans, elle était garée devant leur domicile et ils ne l'utilisaient plus. La voiture était dans un état de décrépitude avancé. Un jour, la colère m'a pris et j'ai décidé de la « sauver » avant qu'il ne soit trop tard. Le « made in Slovenia » des dernières R4 est une misère, j'ai du déployer beaucoup d'efforts pour lui redonner son éclat.


6. La 2CV AU est la plus ancienne recensée en France, et peut-être même dans le monde, elle appartient à un ami, Sylvain, garagiste « à l'ancienne » passionné. Au delà de la restauration à long cours de cette 2CV, je veux au travers de ce sujet, faire partager la vie d'une petit garage de campagne, spécialisé dans la restauration d'anciennes; un endroit vraiment magique...


7. La GTL grise n°2 appartient à ma compagne, elle cherchait il y a presque deux ans une petite voiture essence pour emmener les enfants à l'école ou faire les courses. En parallèle mon ami Sylvain s'était fait régler une facture « en nature » par le biais de cette R4 qui venait de passer quatre ans à l'abandon sous un sapin... La solution était donc toute trouvée : en deux semaines, la voiture était retapée et redémarrait, depuis elle a parcouru plus de 15000 km sans aucun souci...


8. La Peugeot 304 coupé... Mes parents ont possédé une 304 break de 1980 à 1985 et c'est mon premier vrai souvenir automobile. Depuis cette époque je rêvais d'en posséder une pour me remémorer mes souvenirs d'enfance. Je scrutais depuis de nombreuses années les annonces et puis, début mai, j'ai découvert celle-ci en me disant : « il me la faut ! »

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L


Il y a d'autres véhicules sur lesquels tu as bossés et que tu n'as pas mis en ligne ?

En parallèle de ma première R4, j'ai possédé une Cox de 1993 à 2007, j'étais à l'époque passionné de « Cal look » et j'avais acheté cette voiture que j'avais « retapée », du travail très moyen je dois l'avouer !

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Et puis les années passant, elle s'est abîmée et j'ai décidé de la vendre, à regrets. J'ai travaillé sur bien des voitures de proches, d'amis, de membres de ma famille, des R4 principalement puisque, curieusement (!), dans le passé ou actuellement, j'ai toujours côtoyé des gens qui roulaient en Renault 4. Mais la voiture qui mérite qu'on s'y attarde est incontestablement ma réplique de Super Seven, fabriquée de A à Z par mes soins, pas une réplique, une 100 % home-made, la construction a duré de juillet 1994 à novembre 2007 et a fait l'objet autrefois d'un sujet sur le site kitcar.fr.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Passionné de 4L donc, pourquoi ? C'est quoi ton histoire avec cette marque ? Qu'est-ce qui t'a fait avoir le coup de coeur ?

Mon grand-père paternel roulait en R4 depuis toujours, lorsqu'il les renouvelait, il les revendait à mes parents qui s'en servaient en seconde voiture, j'ai donc toujours « baigné » dans les Renault 4. En 1992 après mon permis, comme la Cox n'était pas ni finie, ni fiable, ni même vraiment économique, mes parents m'ont donné cette R4, le début d'une longue histoire... Cette voiture m'a toujours accompagné depuis : à distance pendant les quelques années où je l'avais (stupidement) vendue, mais je n'ai jamais vécu autant de choses avec aucun de mes autres véhicules, en ça, cette R4 est « historique » !...

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

En automobile, quelles sont tes passions ? Seulement les 4L et les 2 pattes ? Ou toutes les anciennes ?

J'aime l'automobile depuis toujours, je possède quasiment tous les hors-série de l'Auto Journal « Toutes les voitures du monde » depuis la fin des années 60, et je peux, sans me vanter, dire que je suis capable de reconnaître à peu près tous les types de voitures de 1950 à aujourd'hui. J'aime l'automobile ancienne, car ces voitures ont une âme, je reproche aux automobiles modernes d'être devenues des objets de consommation jetables. J'aime bien plus les autos anciennes populaires - principalement de 1960 à 1985 - que l es voitures antérieures à 1950, qui me sont trop étrangères, ou que les marques « prestigieuses » telles Bugatti, Delahaye ou Hotchkiss, qui elles ne m'intéressent pas du tout et sur lesquelles mes connaissances sont limitées .


Ton véhicule de tous les jours c'est quoi ?

Ils sont deux : la R4 bleue que vous connaissez, 104 000 km, et une Citroën Xsara TD de 1999 qui elle totalise presque 170 000 km au compteur.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Que deviennent ces 4L que tu restaures ? C'est pour toi ? Des amis ?

Principalement pour moi, mais je travaille aussi sur celles de mon frère ou de certains amis, je possède un lien quasi « affectif » avec mes autos et, à une exception près, je ne les vends jamais. Je roule avec toutes mes voitures, en fonction de la météo principalement, les plus belles étant naturellement moins utilisées et réservées aux jours de beau temps.


Tu peux me parler de ton projet suivant ? La Peugeot 304 ? Tu as quoi comme boulot à faire dessus ?

A terme, il est évident que la voiture sera restaurée comme la R4 GTL, mais dans un premier temps je vais me contenter de la remettre en état, mécaniquement parlant, et de la nettoyer en profondeur. Elle tourne bien, mais était stockée depuis un peu plus de deux ans, il faut donc faire un check-up général pour la rendre fiable. Au niveau carrosserie elle est oxydée par endroits, mais à priori il n'y aucun trou, ce qui pour ce genre de véhicule, est appréciable ! Je veux rouler « dans le jus » un moment avant d'entamer la restauration en profondeur .

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Tu ressens quoi quand t'as les mains dans la mécanique ?

Il y a une expression qui dit « on ne fait pas du neuf avec du vieux », et bien je me fais fort de donner tort à cet adage. Quand je suis les mains dans le cambouis, j'ai l'impression de faire « revivre » les choses : j'aime partir d'une situation critique, d'une mécanique sale, usée, hors service, et, à force d'efforts, de soins, d'heures passées, réussir à la faire fonctionner à nouveau, c'est réellement très gratifiant. Bien sûr à certains moments j'en ai « ras le bol », je peste, je hurle aussi, je me blesse parfois, mais le jeu en vaut toujours la chandelle. J'aime le défi, j'aime faire du neuf à partir de quelque chose que tout le monde considère comme « cuit », le challenge est parfois difficile et long à relever, mais il en est d'autant plus motivant.

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Tu fais des rassemblements ? Quel type de rassemblements ? C'est quoi l'ambiance ?

Le seul rassemblement que je fréquente avec mes véhicules est une réunion informelle chaque premier dimanche du mois à Vesoul (70). J'apprécie cette expo parce que tous les véhicules y sont admis, sans distinction de prix, de style, ou de classe. Je déteste l'intolérance et je pars du principe que chacun est libre de se faire plaisir avec ce qu'il veut, de la façon dont il veut, en ce sens ce rassemblement est appréciable, car il y en a pour tous les goûts. Je me rends également chaque année aux principales bourses ou l'ambiance « vide-grenier auto » est vraiment plaisante.


Tu es sur la section anciennes du forum, tu peux me parler de l'ambiance de cette section ? De ce que tu y aimes ?

Comme dit plus haut, j'aime le côté « léger » du forum, personne ne donne de leçons, les gens viennent, regardent, commentent s'ils le désirent, mais il n'y a pas de jugement, sinon pour suggérer telle ou telle autre solution aux problèmes. C'est une ambiance sympa, à mille lieues de celle rencontrée dans certains clubs « coincés » où il faut respecter l'origine à 150% et ou on est jugés en permanence. C'est réellement une grosse motivation que de se dire qu'il y des dizaines ou des centaines de gens qui attendent votre boulot sur votre voiture, ça permet de discuter avec des gens passionnés comme vous, qui, s'ils sont sur votre sujet, ont forcément les mêmes goûts que vous, tout du moins en partie. Enfin, ça permet (vive internet !) de toucher ou de faire connaissance avec des gens que l'on aurait jamais rencontrés dans la « vraie » vie.


Comment tu es arrivé sur le forum ? Pourquoi tu as décidé d'y rester ?

Excellente question ! Alors, pourquoi LE forum et pas un autre... ?

Et bien, j'avoue que j'ai du bêtement taper « forum restauration » dans Google il y a fort longtemps et que c'est celui-là qui a du apparaître en premier... J'ai décidé d'y mettre la restauration de ma R4 en espérant que ça intéresse des gens (en ça je suis comblé, plus de 335 000 visites à ce jour...). J'ai décidé d'y rester et d'y présenter mes autres voitures parce que j'aime tout simplement l'ambiance qui règne sur le forum restaurations, même si, en aparté, je regrette un peu de voir le forum scindé entre pré et post-1980...


Tu as déjà fait le 4L Trophy ?

Jamais de la vie : je suis trop vieux pour en avoir eu l'occasion, et je tiens à préciser que je déteste ce « carnaval » annuel, ou sous couvert d'humanitaire, on matraque ces pauvres R4, qui ont le triste privilège d'être les seules voitures de collection au monde à être soumises à pareil traitement.


Vous êtes une petite communauté passionné de la R4, je me rappelle que flope et mattttttttttrix m'avait demandé de créer la section 4L Trophy, tu as rencontré d'autres membres du forum ? Tu es en contact avec certains ?

J'ai vendu ma R4 TL à un jeune homme originaire de Belgique qui avait suivi sa remise en état, il savait au moins ce qu'il achetait ! J'ai vendu ou acheté des pièces à quelques membres que j'ai donc rencontrés, et je suis resté ami avec quelque uns. Je reçois aussi régulièrement des messages privés dans lesquels les gens me demandent des « trucs » ou des adresses en fonction de ce que je présente sur mes sujets, je me fais bien entendu une joie de les renseigner du mieux que je peux.


De ce que j'en sais, les R4 sont beaucoup plus simples à restaurer, du moins que les véhicules modernes bourrés d'électronique... Tu conseilles de bosser sur ces modèles pour se faire la main ?

Une R4 est une voiture qui ne comporte aucun superflu, mécaniquement. C'est appréciable dans le sens où il est très facile de comprendre son fonctionnement, et à fortiori la façon de la réparer. Il y a 20 ans, quand j'ai découvert la mécanique, je ne savais rien ou presque, aujourd'hui je suis capable de mettre une R4 en mille morceaux et de la remonter dans la foulée ! Je pense honnêtement que la R4 est la meilleure école pour apprendre la mécanique, plus simple qu'une 2CV, plus accessible qu'une Cox, ça n'est que du bonheur !

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

J'imagine qu'on peut faire des projets fous avec les 4L ? Je pense au pickup de mattttttttttrix par exemple.

Le châssis des R4 étant le seul élément porteur, à l'image des Cox, on peut découper aussi large qu'on veut dans une caisse de R4, elle roulera toujours, tous les délires sont donc permis. Au niveau mécanique le fantasme le plus fréquent c'est une mécanique pêchue à la place de celle d'origine, R5 Alpine Turbo en tête ! En théorie tout est faisable, en pratique ça demande tout de même un peu d'imagination et surtout de soin pour que le résultat reste cohérent...


Question un peu provocatrice, pour bien représenter les détracteurs de la R4 : excuse-moi, mais j'ai du mal à voir ce qu'il y a de séduisant sur une R4, mes souvenirs d'enfance (mon père en a eu une) c'est que c'est bruyant, inconfortable (la barre du milieu sur la banquette arrière ), ça se fait bouffer par la rouille, la boîte de vitesse = une vraie galère, ça se traîne, n'importe qui peut ouvrir la vitre avant et piquer ce qu'il veut... Sérieusement, je vois l'intérêt pour l'ancienne, la mécanique, et tout ça, mais avec tous ces aprioris que je pourrais avoir, ou que pourraient avoir d'autres lecteurs,, comment tu penses arriver à me/les convaincre qu'une R4 ça vaut le coup ?

Aujourd'hui on vit dans un monde aseptisé : tout est propre, lisse, non polluant, silencieux, c'en devient triste à mourir, les automobiles sont renouvelées tous les 4 ans en moyenne, et heureux celui qui peut se permettre d'avoir toujours la dernière génération de sa voiture dans son garage ! La R4 est une voiture qui, même à sa sortie, n'a jamais été à la mode, elle ne sera donc jamais démodée, c'est aussi simple que ça, n'importe quel SUV contemporain ridicule ne peut sans doute pas en dire autant ! Une R4 c'est moins cher qu'une 2CV, bien plus confortable qu'une Cox, et c'est surtout « décalé », si on veut rouler à 110 c'est tout à fait possible, tout du moins avec une GTL, mais le plus grand plaisir c'est de cruiser gentiment à 90 et observer les conducteurs en train de se prendre la tête dans leurs véhicules, ou chercher à doubler le voisin, genre j'ai une Audi, tu as une Peugeot, donc il faut que je te passe devant... Cette notion de « qui a la plus grosse » est totalement inconnue des conducteurs de R4, on est sur notre nuage, « à part », et qu'est-ce qu'on est bien... L'hiver est une saison où je vais plus vite que la majeure partie des voitures modernes, bien posé sur mes 135/13 je surfe sur la neige comme une fleur là ou les tanks modernes de 1500 kilos peinent à avancer malgré leur barda électronique embarqué destiné à leur faciliter la vie, laissez-moi rire !

Elle attire de surcroît immédiatement la sympathie, et n'est pas cataloguée voiture de midinette, de beauf, ou de bourgeois comme de nombreuses autres... Pour résumer la « séduction » d'une R4 tient au fait qu'elle ne cherche pas à séduire, elle « est », c'est tout, elle se suffit à elle-même, et n'a pas besoin d'artifices comme il en fleurit sur toutes les voitures contemporaines

Entretien avec Alexandre, passionné de 4L

Un grand merci Alexandre, j'ai vraiment ressenti ta passion dans cette interview.