Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
S'inscrire

Fiat Multipla

Dans Guide fiabilité / Autres actu fiabilité

Fiat Multipla

Dates clés

  • Commercialisation : janvier 1999 - Restyling extérieur : octobre 2004
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Ce monospace largement vitré et fortement original offre six places en deux rangées, ce qui n’est pas le moindre de ses mérites ni de ses originalités. Sa ligne est vraiment très personnelle et pourra séduire les amateurs de singularité. A conduire, il se montre au contraire tout à fait rationnel et offre même un bon niveau d’agrément. Sur le marché, il s’affiche à des tarifs peu élevés dans une catégorie où la surcote est pourtant fréquente.

Caradisiac a aimé

  • Les six places
  • L'habitabilité
  • Le gabarit réduit
  • L'ergonomie
  • La tenue de route
  • La modularité

Caradisiac n'a pas aimé

  • La largeur importante (due aux 3 places de front)
  • L'insonorisation
  • La fermeté des suspensions

Nos versions préférées

  • 100 16S ELX
  • (2) JTD 115 EMOTION

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L’originalité du concept : deux rangées de trois places chacune, avec donc une place centrale à l’avant, il a été le premier monospace à offrir une telle configuration.
  • L’habitabilité : de la place en quantité pour les jambes de tous les occupants.
  • L’originalité esthétique : si vous êtes amateur, cette ligne sans aucune référence à des canons existants est sans équivalent.
  • La modularité : les possibilités d’aménagement de l’habitacle sont multiples, et offrent un nombre de combinaisons finales quasiment sans équivalent. Les sièges, tous indépendants, se replient et à l’arrière se démontent astucieusement.
  • Le coffre : étant donné que les 6 places ne sont réparties que sur deux rangées de sièges, le volume de coffre demeure assez important. En tous cas plus important que sur les monospaces de taille comparables mais à 7 places (en trois rangées).
  • La visibilité et la luminosité : maximales, grâce à la généreuse surface vitrée, dont l’étendue est particulièrement importante sur les côtés.
  • La longueur limitée : 3,99 m (4,09 m sur les modèles après restyling) pour une telle habitabilité, c’est record. Le faible encombrement en longueur permet de trouver assez aisément une place en ville, ce qui est rare pour un monospace.
  • Le levier de vitesses : il est implanté en hauteur, idéalement à portée de main du conducteur.
  • L’ergonomie des commandes : elle est simple et claire, pour la radio comme pour l’ensemble des autres éléments. Le regroupement en haut de console centrale à main droite du conducteur offre tous les boutons à portée de main.
  • Les rétroviseurs extérieurs à double miroir : ils permettent aussi une vue vers le bas, bien pratique en manœuvres.
  • Le nombre et la variété des rangements : boite à gants derrière les pare-soleil, et un logement aussi devant le conducteur. Très pratique.
  • La tenue de route : elle offre une grande stabilité, même sous la pluie.
  • Le freinage : bonnes distances d’arrêt, avec un ABS de série, même sur les modèles les plus anciens.

Ce qui peut faire hésiter

  • L’encombrement en largeur : rançon logique des trois places de front, la largeur est importante et peut surprendre, voire gêner en ville. Attention également aux rétroviseurs extérieurs très encombrants, dont la taille doit bien être prise en compte en cas de circulation dans des rues étroites ou le long de files de voitures.
  • L’insonorisation : le bruit moteur est excessif, étonnement surtout en essence. Egalement trop de bruits d'air
  • La protection en cas de choc : limitée, ce qui étonne pour un modèle de cette génération.
  • La suspension : sans être inconfortable, elle es montre assez ferme.
  • Le chauffage : surtout sur la diesel, il est long à se montrer efficace. Il faut attendre pas loin d’une dizaine de minutes pour obtenir de l’air chaud.
  • La climatisation : elles est absente des versions de base ELX et Active jusqu’au restyling. Et l’habitacle se montre très sensible à l’ensoleillement…
  • La descente des vitres latérales : seulement partielle, c’est à dire que les vitres dépassent lorsqu’elles sont totalement descendues.

3. Budget

Achat / Cote :

Prix vraiment raisonnables pour un monospace de cette catégorie.

Consommation :

Le diesel est d’une agréable sobriété. La version essence est désavantagée du point de vue du rapport performances / consommation.

Assurance :

Prime sans excès particulier.

Prix des pièces :

Dans la moyenne.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 km.

4. Fiabilité

Description :

Mécaniquement, la base est plutôt saine et, hormis de mauvais réglages de trains roulants sur les premiers modèles, les débuts de carrière n’ont pas été mauvais. Les soucis des diesels à injection par rampe commune étaient encore parfois présents, mais en passe d’être définitivement rectifiés. En revanche, c’est la qualité générale de construction, et notamment de la finition intérieure, qui a plus longtemps laissé à désirer. Sur les modèles des 3 premières années, le vieillissement général n’est pas excellent, et l’habitacle se défraîchit assez sensiblement.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur diesel. Sur les premiers modèles, quelques incidents sur la pompe d’injection et les injecteurs. Symptômes : une perte de puissance, et/ou un ralenti devenant irrégulier ; également quelques fuites de gazole sur la rampe commune d'injection. Mais la plupart de ces faiblesses ont été corrigées lorsque la voiture était aux mains du premier propriétaire. La marque a souvent accordé des extensions de garantie sur ces points. La fiabilité de toute la partie injection de ces moteurs (pompe, rampe commune et injecteurs) est devenue très correcte à partir de janvier 2000. Quelques incidents sporadiques de pompe d'injection ont encore pu survenir jusqu'aux productions de juillet 2001.
  • Moteur 1.9 JTD. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2002, possible baisse de puissance possible passé 100 000 km. Causée par l’encrassement du débitmètre. Remède : remplacement du débitmètre.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 1.9 JTD. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, apparition de vibrations mécaniques et d'un bruit (chuintement) lors des démarrages à froid à partir de 40 000 km, qui s'accroissent par la suite assez rapidement. Causé par l'altération de l’insert en caoutchouc de la poulie de vilebrequin. Poulie à remplacer : env. 240 €.
  • Moteur 1.9 JTD. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2000, courroie d'accessoires moteur bruyante. Causé par un problème de tension ; risque de rupture si la tension n’est pas rectifiée à temps.
  • Moteur 1.9 JTD. Sur les JTD 115 de 2001-2002, quelques irrégularités de fonctionnement. Remède : reprogrammation.
  • Plaque de protection du turbo. Sur les JTD fabriquées jusqu’en septembre 1999, casse de la fixation de la plaque de protection inférieure du turbo et casse de la plaque elle-même. Le remplacement a le plus souvent été effectué, sous garantie.
  • Ventilateur moteur. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, fonctionnement souvent prématuré ou trop prolongé du ventilateur moteur.
  • Embrayage. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juillet 2 000, difficulté possible de passage des vitesses. Causé par l’usure du moyeu cannelé du disque d’embrayage. Remède : remplacement du disque.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, mauvais réglage du train en sortie usine ; d'où une usure asymétrique et accélérée des pneus avant, le plus souvent sur la face interne de la bande de roulement. Remplacement parfois nécessaire des pneus dès 10 000 ou 20 000 km. Une première amélioration usine a eu lieu en décembre 1999, le remède définitif n’intervenant qu’en septembre 2001. Les concessionnaires ont opéré le réglage du train avant le plus souvent à titre gratuit.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, biellette de barre stabilisatrice avant devenant bruyante à partir de 50 000 à 70 000 km.
  • Train arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 1999, mauvais réglage du train arrière.

Aspect extérieur :

  • Feux arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 1999, condensation interne dans le plastique des feux.
  • Hayon. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2003, difficulté de fermeture du hayon, qui doit parfois être claqué très fort.

Finition intérieure :

  • Sièges. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, le ressort qui permet de placer les dossiers de sièges en position plus verticale manque de force et la manœuvre doit être aidé à la main.
  • Attaches de ceintures. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, mauvaise fixation des caches en plastique masquant l'attache supérieure des ceintures avant, et dureté de réglage en hauteur de l'attache supérieure.
  • Attaches de ceintures. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2000, Mauvaise fixation des caches de ceintures arrière, qui habillent l'attache inférieure, située sur le côté de l'assise.
  • Rangements de planche de bord. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, difficulté à ouvrir et, surtout, à bien fermer les couvercles des deux vide-poches situés sur le dessus de la planche de bord.
  • Plastiques. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, le pelliculage plastique gris clair qui recouvre le bloc d'instruments situé au centre de la planche de bord résiste mal dans le temps, et risque de se décoller, découvrant ainsi le plastique noir qu'il recouvre.
  • Plastiques. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2002, vulnérabilité de certains plastiques aux rayures rayures : passages de portes, protection arrière du coffre, dos de sièges et habillage en plastique situé autour de la clé de contact.
  • Tissus. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, fragilité de certains plastiques : la tablette arrière peut être meurtrie par les boucles de ceintures lorsqu'on remet les sièges en place. Le revêtement du siège central avant peut se déchirer autour du bloc de ceinture fixé sur l'angle supérieur du dossier.
  • Garnissages de portières. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2000, défaut de fixation des contre-portes.
  • Assemblage. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2000, faiblesse de la visserie : les vis tendent à se desserrer (mauvaise fixation des poignées d'ouverture de portes avant, du bloc serrure du hayon, pare-soleil tendant à s'ouvrir seuls).
  • Bruits parasites. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, vibration dans le bloc de ceinture fixé sur le haut du dossier central.
  • Bruits parasites. Dans l’ensemble, manque de rigueur dans l’assemblage. D’où des vibrations parasites. Mais des progrès ont été réalisés en 2 000, 2001, à l’été 2003, puis au restyling d’octobre 2004.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Boutons de commande. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, fissuration du bouton tournant servant à régler la répartition de l'air dans l'habitacle.
  • Aérateurs. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, fragilité des boutons de réglage des ailettes d’aérateurs ; risque de casse et d’impossibilité de régler l'orientation des aérateurs.
  • Vitres arrière (commande manuelle). Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2000, tendance des vitres à redescendre seules, après avoir été remontées, sur près d’1 cm. Causé par un jeu sur le mécanisme des manivelles. Génère un bruit d'air, voire une entrée d'eau.
  • . Sur les modèles fabriqués jusqu’en
  • Témoin d’airbag. Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 2004, allumage inopiné, sans dysfonctionnement réel des airbags.
  • Radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, souci de réception des stations.
  • Radio. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2002, faux contacts dans les haut-parleurs de la planche de bord.

Rappel de rectification en concession :

  • Plaque de protection du filtre à particules. Sur les versions JTD dotées du filtre à particules et fabriquées entre juillet 2005 et septembre 2005, risque de casse de la fixation de la plaque de protection inférieure du turbo. Rappel début 2006 : fixation revue. 1 254 voitures en France, 7 770 au total.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

5. Meilleures versions

En essence : 100 16S ELX

L’unique version essence n’est pas le meilleur choix , sauf en termes de prix à l’achat, car sa décote est maximale. Mais elle est sans brio sur route, un peu sonore et affiche une consommation sensible.
Commercialisation : 1999
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 103 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : (2) JTD 115 EMOTION

Le JTD a connu plusieurs niveaux de puissance : 105, 110 puis 115 ch. Cette avant dernière évolution (il y a eu une version 120 ch ensuite) donne un nouveau souffle. Seulement 5 ch de plus sur le papier, mais, en réalité, un fonctionnement mécanique largement bonifié. Une très bonne version.
Commercialisation : 2003
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 115 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Mots clés :

En savoir plus sur :
Fiat Multipla

Modèles concurrents

 

Vidéos populaires

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

Bonjour,   Très très satisfait de mon Multipla de 1999 qui affiche sans problème 170000 km au compteur, je souhaite reprendre le même type de véhicule. Néanmoins, avez-vous des informations pour dire si FIAT va continuer le Multipla ?

Par Anonyme

 Mais pourquoi est ce que cette voiture n'a pas connu un énorme succès ? Elle a pourtant TOUT ce dont la majorité des familles avec 2/3 enfants a besoin. Elle conviendrait même à des couples et célibataires actifs (activités sportives et autres) et aimant voyager avec des amis. Conçue à partir d'une feuille blanche, elle oublie la cote mal taillée de la plupart des voitures qui affichent  cinq places alors qu'il n'y en a réellement que 4 et 1/2. LaMultipla propose ainsi 6 vraies larges places pour adultes et une géniale modularité avec 3 sièges arrières réglables individuellement et amovibles pour pouvoir charger n'importe quel objet encombrant : petit meuble, vélo, etc. Le confort et l'insonorisation sont d'un très bon niveau  : on peut se parler sans hausser la voix même à 130 km/h. La fiabilité mécanique est excellente avec juste quelques soucis électriques. La consommation est  incroyablement basse (6l/100 pour moi avec 70% route, 20% autoroute et 10% ville) avec pourtant un moteur puissant qui ne faiblit sous aucune charge et permet des dépassements rapides.  Alors pourquoi ce désamour ? A cause de la face avant qui ne ressemble à rien de connu ? Ah bon c'est tout ? Et bien c'est vraiment s'arrêter à la superficie des choses et accepter de se faire vendre n'importe quoi pourvu que ça permette de frimer et de suivre le troupeau. Enfin tant mieux pour les radins comme moi qui peuvent ainsi s'acheter à bon prix une voiture d'occasion récente.  

Par Anonyme

bonjour, ignorant tout sur le multipla gdt quel sont c'est avantage et ses inconveniant, mercie pour vos reponse sebti  

Par Anonyme

je vien d en avoir 1 et pour moi ces super mai mon compteur ne marche plus ni la jauge

Par Anonyme

Je possède un multipla de 1999 (16v essence), elle a 150000km et une fiabilité sans faille! j'ai simplement et evidemment changé quelques pièces d'usure comme sur toutes les voitures... Ce monospace a un look d'enfer qui sort vraiment du lot par rapport à la grise mine de la concurence! Et malgrè son age elle reste tout à fait d'actualité et ne démode pas bien au contraire! Frequemment je vois de jeunes enfants, accompagnés de leur parents, montrant du doigt mon multipla signe d'une voiture différente et rigolote... Et croyez moi, cette voiture que la plupart des gens boude ne savent pas ce qu'il perde, elle est encore bien loin devant d'autres autos (d'aujourd'hui) tant par sa robustesse (bonne à tout faire) que ses qualités routières hors pairs!! De quoi lui pardonner ses quelques défauts de finition (genre plastique) qui à mon gout n'ont aucune importance sur la sécurité et la fiabilité de la voiture! Pour finir, je suis certains que le multipla(phase 1) sera très recherché en collection dans quelques années...c'est une vraie voiture à vivre!

Par Anonyme

Acheté à 60 000 Km en 2002 je possède un Multipla JTD 105 ELX de fin 99. J'ai aujourd'hui 293000 Km. Le seul point noir à ce niveau d'usure est la piètre qualité des plastiques, quelques ennuis du genre ressort des poignées qui ne fonctionnent pas, quelques problèmes de voyants (injection, bougies de chauffe) qui s'allument de facon intempestive malgré un fonctionnement normal du moteur. Coté pratique c'est super et je racheterai certainement la même voiture. Faisant un entretien régulier je prends le pari de lui faire faire encore 100 000 km.

Par Anonyme

je recherche a achete un multipla pas trop cher conseiller moi ou le trouver ???

Par Anonyme

vend Fiat multipla diesel JTD 105cv 2000 à 3000€ à débatre! 140000KM 2e moteur, caisse à 310000KM. 0628187455 ou amms4@hotmail.fr ou www.achetermalin.free.fr Une rampe de carburant à changer.

Par Anonyme

mon multipla est de 1998 et affiche 245000km. je n'ai jamais eu le moindre problème avec, je n'ai fait que l'entretien courant et il a promené toute la famille et tous les projets. son seul petit point faible est une fragilité au niveau des feux arrières, parfois de petits faux contacts. cette voiture est géniale !

Par Anonyme

Ha! le fiat multipla avec sa face façon... Gainsbourg,on aime ou on déteste,je serai plutôt dans la première catégorie et pour les deux.que dire de ses six vrais places de son coffre immmmmence!!!mais surtout et avant tout quel pied de nez a ces CHERES allemandes. j'ai un JTD 105 de 2000 et 200 000 kms qui n'a pas fait que promener le dimanche la petite famille. Déménagement,vacances en caravane,le ski dans les alpes,etc...

une vrai vie de voiture. Coté fiabilités, une seule panne (une sonde...)

et un entretien des plus simple(vidanges freins amortisseurs)

je suis entrain de changer de voiture et mon choix c'est porté sur...

un fiat multipla.Quel dommage que fiat est abandonner sa fabrication au profit du futur multipla qui serat un dodge journey rebadger fiat. Regreterons nous cette voiture si attachante au multiples qualités et n'oublions pas que si les autre marques on des :lover:space fiat nous a offert un MULTIpla http://static.caradisiac.com/img_site/smileys/lover.gifhttp://static.caradisiac.com/img_site/smileys/lover.gif

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire