Minuscule et anguleuse, la Fiat X1/9 ressemble à un gros jouet. Frimeuse sans être prétentieuse, amusante à conduire à défaut d’être sportive, elle fait partie de cette race de voitures inclassables. En dépit de ses lignes modernes, elle vient d’une autre époque. Celle d’avant la crise. Vous vous souvenez ? Le temps de la croissance, du plein emploi, de la société de consommation, des cheveux longs et de la musique pop... L’insouciance des années 70 avant la tempête de 1990.

A l’image des gadgets et des objets jetables, cette voiture plaisir ne devait durer que ce que durent les modes. Pourtant, ce petit coupé découvrable allait survivre à la crise, continuer à afficher ses lignes agressives et ses couleurs vives à une époque où il était de bon ton de rouler utile et triste, indécent ou immoral d’éprouver la moindre sensation au volant. La belle pose toutefois une condition avant de se laisser emmener sur les chemins du plaisir : du soleil ! Sous un violent orage, faisant eau par tous ses orifices, elle a la fâcheuse tendance à se transformer en jacuzzi...

Voiture plaisir

Cette italienne ne tient guère les promesses de performances suggérées par sa ligne et la tonalité sympathique de ses échappements. Fiable, le moteur 1 300 cm 3 (75 ch) dérivé de la berline Fiat 128 sera bien remplacé par le 1 500 de la nouvelle Ritmo en 1978. Celui-ci n’apportera cependant qu’un gain de 10 ch. En dépit de son manque de puissance, la X1/9 se montre pourtant diablement vivante dès qu’elle pointe son museau aiguisé sur une petite route sinueuse. Véritablement collée au bitume, cette propulsion enfile les virages avec juste ce qu’il faut de nervosité pour se donner l’illusion d’être un grand pilote. Remarquablement efficace avec son moteur central, sa boîte de vitesses précise et son freinage performant, elle aurait mérité une mécanique possédant davantage de personnalité.

En 1978, la X1/9 se dote de jantes plus larges et de pare-chocs plus enveloppants qui viennent gâcher la pureté de ses lignes. Commercialisée sous le nom de Bertone X1/9 à partir de 1982, elle terminera sa carrière six ans plus tard, après avoir fait des ravages sur le marché américain.

Carte d’identité

• Moteur : 4 cyl, en ligne

• Cylindrée : 1 290 et 1 498 cm 3

• Puissance : 75 et 85 ch

• Vitesse maxi : 172 et 180 km/h

• Production : 170 000 exemplaires

Forum :

Lire aussi :