;
X

Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Vous êtes ici : Accueil Caradisiac>Toutes les marques>Peugeot>Actualité


L'aide du gouvernement à PSA fait stopper les discussions avec GM

Patrick Garcia

Publié dans Economie / Politique > PolitiqueAugmenter la policeDiminuer la police

par

Il est des actions ayant un objectif assez similaire qui ne sont pas forcément compatibles. Ainsi, lorsque l'Etat français se porte garant auprès de PSA Finance sur un montant de 5 à 7 milliards d'euros et demande des contreparties au constructeur français, General Motors tousse et demande une pause dans les discussions concernant l'alliance.


La situation financière de PSA s'aggrave chaque mois (500 euros de perte par voitures vendues) et il est donc urgent pour le groupe de trouver de l'argent. L'Etat qui se porte garant pour 5 à 7 milliards auprès de PSA Finance vient soutenir l'entreprise mais demande en échange de ce geste une entrée au Conseil de Surveillance afin de peser sur les décisions stratégiques futures et d'éviter les délocalisations.

Dans le même temps, PSA et General Motors travaillent sur leur alliance et envisagent sérieusement un rapprochement entre Peugeot, Citroën et Opel qui pourraient fusionner. Oui mais voilà, avec l'irruption du gouvernement et la dégradation financière de PSA, General Motors ne souhaite plus discuter et veut faire une pose.

Selon Automotive News, General Motors n'entend pas discuter plus avant avec PSA, craignant un déséquilibre dans les marges de manœuvre et la liberté de décision des parties française et allemande. GM veut revoir son implication et il y a fort à parier que dorénavant, plus rien n'évoluera dans cette alliance jusqu'à l'horizon 2014.
  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 21h54

    Les socialistes ont déjà fait foirer l'association Renault/Volvo et à priori ils n'ont pas compris et sont en train de recommencer avec PSA/GM.

     
    C'est vrai que ce n'est pas un problème, la France est un pays riche et peut se permettre 100 ou 150 000 chômeurs de plus.

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 22h08

    Il est vrai que GM n'est pas de son coté aidé par le trésor. Ils sont même les patrons pour cet instant, c'est bien le bal des hippocrites et des faux-culs !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 22h37

    GM, renfloué par le Trésor Public fédéral américain, qui est encore aujourd'hui actionnaire principal du groupe, craindrait-il les blocus de l'État français ?

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 22h40

    " Il est vrai que GM n'est pas de son coté aidé par le trésor. Ils sont même les patrons pour cet instant."

     
    Il y a une grande différence :
    L’État fédéral a investi dans GM sans demander le moindre pouvoir de décision ni même de regard au conseil d'administration.
    L’État français n'a pas déboursé un kopeck mais a demandé un siège avec pouvoir de décision au conseil d'administration.

     
    Avec les énormités que sortent au quotidien nos politiques de tous bords, on peut comprendre que ça fasse fuir n'importe quel investisseur étranger...
    Plus que les problèmes économiques de la France, c'est le fait de ne pas savoir ce qu'inventeront les politiques dans 3, 6 ou 12 mois qui crée la psychose.

     
    Regardez bien ce qui se passe en Grèce. Après, ce sera le tour du Portugal et de l'Espagne, puis celui de l'Italie... et après le nôtre !

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 22h49

    Toute cette histoire commence à devenir très très inquiétante...

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 13 Novembre 2012 à 22h55

    "General Motors ne souhaite plus discuter et veut faire une pose"

     
    Pour la photo ? :biggrin:

     
    Une pause ... :bah:

    Alerter Répondre

  • Par ttfch le 13 Novembre 2012 à 22h57

    "General Motors ne souhaite plus discuter et veut faire une pose"

     
    Une pose photo?
    Moi, je me couche faire une pause :chut:

     

    Alerter Répondre

  • Par Castagnary le 13 Novembre 2012 à 23h05

    En réponse à : Anonyme (voir le message)

    Lors de l'accord entre Renault & Volovo, c'est la droite qui était au pouvoir et non la gauche. Je me souviens d'une photo entre les dirigeants des deux sociétés avec G. LONGUET, ministre de l'industrie, au milieu, serrant la main aux deux pdg. Votre mémoire vous joue des tours, à moins que...

    Alerter Répondre

  • Par nous75 le 14 Novembre 2012 à 00h04

    Non seulement GM a bénéficie des largesse de l’état US ,
    mais Opel a lui même bénéficié de l'aide des Landers Allemands.

     
    Je crois que chez GM on aimerait surtout que PSA soit le plus mal possible
    pour qu'ils acceptent toutes les conditions qu'ils aimeraient leur imposer.

     

    Alerter Répondre

  • Aucun avatar

    Par Anonyme le 14 Novembre 2012 à 00h22

    renault volvo c etait bon pour renault

     
    gm peugeot c est la mort pour peugeot

     
    gm est juste en train d habiller trnaquillement la mariée pour pouvoir s en débarasser et psa est en train de faire le dindon.
    ils ont loupe l'opportunite de s allier serieusement avec bmw qui aurait ete le partnaire parfait, societe familiale et bourgeoise, complementarite réelle de gamme et de secteur de marché... mais bon c est du passé

    Alerter Répondre

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Forum Peugeot

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre newsletter