La semaine dernière, on apprenait que le constructeur de véhicules électriques Tesla attaquait en justice l'émission Top Gear (BBC), l'accusant d'avoir présenté à plusieurs reprises un comparatif truqué, néfaste pour l'image du Roadster. Depuis, le producteur de l'émission a réagi.

La BBC avait alors affirmé qu'elle prendrait toutes les mesures pour se défendre, mais on n'en savait pas plus. Andy Wilman, producteur de l'émission, a cependant voulu répondre plus directement aux accusations proférées par Tesla qui affirmait que les freins du véhicule n'avaient pas lâché, que l'autonomie de la batterie était supérieure au chiffre annoncé par Clarkson et qu'un moteur en surchauffe n'avait pas immobilisé la voiture comme le montrait l'émission.

Wilman a riposté en affirmant que l'autonomie de 55 miles (88 kilomètres) citée pendant le show provenait des ingénieurs de chez Tesla qui avaientt examiné les données issues du moteur à la suite du test et a maintenu sa version concernant les freins et la surchauffe, problèmes ayant à la suite desquels Tesla aurait demandé la suspension du test jusqu'à leur résolution.

Concernant l'assertion selon laquelle il est «  dommage [que la Tesla] ne semble pas fonctionner dans la vie réelle », il a précisé qu'elle était en rapport avec le prix du véhicule, plus élevé que pour une voiture thermique avec un temps de recharge long.