Saviez-vous que les cartes routières furent d'abord des cartes destinées aux cyclistes, avant de prendre la forme que nous leur connaissons aujourd'hui ? Outils de connaissance géographique, de tactiques militaires, de promenades, leur histoire vous est proposée sur le Web.

http://oldmaps.citeweb.net/

Le site des vieilles cartes routières

Pascal Pannetier aime les cartes routières anciennes et nous entraîne sur des chemins qui parcourent l'Histoire à pied, à cheval, en vélo ou en voiture. Il nous rappelle certaines aventures : vingt jours pour traverser la France en malle-poste (voiture hippomobile), les chemins empierrés, les routes de terre présentant de nombreux nids de poule etc. Malgré cela, le goût pour les voyages s'accroît dans ce XIXe siècle qui voit se développer les transports en commun. Le vélocipède et le véhicule automobile remportent un franc succès, et avec eux se fait sentir le besoin de cartes matérialisant des parcours de promenades. Les éditions Plon proposent des cartes routières vélocipédiques, dont certaines indiquent des profils de routes.

Des cartes pour tout découvrir

Le site des vieilles cartes routières

Elles ne tardent pas à être suivies par les cartes routières (premier guide routier du Touring Club de France publié en 1893, carte Taride en 1895). Le réseau routier est alors assez semblable à celui que nous connaissons, hormis les routes dues au développement des agglomérations, les autoroutes ou les voies rapides.

Le côté aventureux s'exprimait sur les routes par l'absence de panneaux de signalisation, de bornes kilométriques ; quelquefois, les villages n'étaient pas indiqués. Tourner, continuer ou rebrousser chemin ? Le paysan rencontré indiquait le chemin, à main droite ou à main gauche.

Les périodes de guerre créent de nouveaux besoins : les routes sont goudronnées, les véhicules réquisitionnés et les cartes routières suivent les évolutions du front ; on rectifie les frontières de l'Est et du Nord.

Une grande production de cartes de troupes

Le site des vieilles cartes routières

En consultant ce site très documenté, vous évoluerez sur les voies romaines, les routes de potences de Cassini, vous découvrirez les premières cartes d'état-major dues à Napoléon Ier, les cartes du Débarquement, les éventails publicitaires et les frises de chardons de l'Art nouveau, sans oublier le bonhomme Michelin et les premiers livres-guides de promenades pittoresques ainsi que des cartes des pays européens. Vous apprendrez aussi à dater les cartes approximativement ou par recoupements. Bref, un super site original à découvrir.

Le site des vieilles cartes routières

A noter : un projet d'exposition de cartes anciennes françaises et étrangères prend forme, Pascal Pannetier serait content de dialoguer avec vous à ce sujet.

Lire aussi :