Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

 
 
S'inscrire

Mercedes Classe C 2000-2007

Publié dans Guide fiabilité > Autres actu fiabilité

par

Mercedes Classe C 2000-2007

Dates clés

  • Commercialisation : mai 2000 à mars 2007 (break jusqu'en novembre) - Légères retouches : mai 2004 - Version break : mars 2001

Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

Elle est très répandue sur le marché et n'est pas le modèle le plus coté de Mercedes. Cependant, elle reste évidemment chère car les vendeurs ne se défont jamais d'une Mercedes en la bradant. La foule de motorisations et de niveaux d'équipement rend le choix assez fouillis et, surtout, toutes les versions sont loin de présenter un intérêt équivalent. Il faut vraiment bien débroussailler la gamme et les années pour repérer les modèles les plus attractifs.

Caradisiac a aimé

  • La qualité de construction
  • Le niveau de sécurité
  • Le freinage
  • Le rayon de braquage court

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les petits moteurs essence sans piment
  • Les lacunes d'équipement
  • L'habitabilité arrière

Nos versions préférées

  • 220 CDI OPTIMUM CLASSIC

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La qualité de construction : bien réelle, elle ménage un fort bon vieillissement global de la voiture.
  • Le niveau de sécurité : très bonne protection en cas de choc et, de série, une dotation très complète en équipements de sécurité.
  • Les moteurs diesels : il offrent des performances appréciables, bien éloignées des précédentes générations de diesels Mercedes.
  • Le comportement routier : il est équilibré. Même si la transmission se fait aux roues arrière, les réactions de propulsion ne sont jamais caricaturales et sont correctement maîtrisées par l'aide électronique à la stabilité (ESP de série).
  • Le freinage : efficace et endurant, même dans le cadre d'une sollicitation intensive.
  • Le rayon de braquage : court, il facilite les manœuvres.

Ce qui peut faire hésiter

  • Les moteurs essence à 4 cylindres : ils réservent peu de plaisir de conduite, en dépit de performances chiffrées plutôt correctes.
  • La présentation de la sellerie : sans l’option cuir, le tissu des siège apparaît très simple, voire basique. Peu en rapport avec le standing attendu du modèle.
  • Les lacunes en équipement de confort : il est étonnant de trouver un modèle de ce rang et de cette génération dépourvu, par exemple, de climatisation en série : les versions à 4 cylindres en livrée Classic en sont dépourvues jusqu’en 2002 et la climatisation est simplement manuelle en standard sur la majeure partie de la gamme. Tous les modèles de début de carrière n'offrent pas de rétroviseurs repliables en série.
  • L'habitabilité : à l’arrière, la place apparaît très limitée pour les jambes.
  • La version break : elle offre surtout le côté indéniablement pratique du hayon. Mais le volume de chargement proposé s'avère très limité pour un modèle de ce gabarit (4,54 m).
  • L'accoudoir central à l'avant : il gêne un peu pour les changements de vitesse, surtout sur les modèle à boîte manuelle.

3. Budget

Achat / Cote :

Prix en occasion largement excessifs pour les versions diesels et les breaks, peu répandus et fort demandés. En revanche, la décote s'est bien accrue au fil des ans pour les versions à essence qui, il est vrai, ne représentent qu'une part très minoritaire des offres.

Consommation :

Les versions essence vont du moyennement gourmand au trop gourmand, avec un progrès sur les V6 au fur et à mesure que les anciens blocs laissent la place aux nouveaux. En revanche, sobriété assurée de la part des diesels CDI.

Assurance :

Chère dans l'ensemble.

Prix des pièces :

Globalement, tarifs plutôt élevés. Mais quelques bonnes surprises du côté des pièces d'usure courantes, pas exagérément coûteuses pour une marque de prestige. Au contraire, dès que vous devez remplacer un organe mécanique lourd, ou pour une pièce de carrosserie, il en va autrement : la note est très salée. Attention donc au coût des réparations.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 30 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Pas de courroie de distribution à remplacer périodiquement : les moteurs sont dotés de chaîne de distribution, sans changement régulier à opérer.

4. Fiabilité

Description :

Cette Classe C est née avec des faiblesses de conception, qui n'ont pas été corrigés rapidement, ce qui a plutôt étonné de la part de Mercedes. Ceci étant, elle présente une architecture électrique et électronique nettement plus sûre que celle qui l'a suivie dans la gamme, la Classe E de génération 2002. Tout au long de sa carrière, cette Classe C née peu favorablement du point de vue fiabilité n'a cessé de s'améliorer. Mécaniquement, les moteurs sont solides, aussi bien les CDI que les modèles à essence. Pour les 4 cylindres dotés de compresseurs (versions "K"), cet organe de suralimentation ne pose quasiment jamais de problème, même à fort kilométrage.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Gestion électronique moteur/châssis. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, et encore sur quelques modèles 2002, perturbation possible des systèmes électroniques (notamment les aides “châssis” tel l'antiblocage ABS et l'antidérapage ESP). Peut aller jusqu'à la mise en mode secours spontanée du moteur : la vitesse plafonne autour de 120 km/h, la boîte automatique ne dépasse plus le 3ème rapport. La plupart du temps, ces phénomènes sont momentanées et la voiture "se répare" d'elle même lorsque vous coupez le contact et attendez 30 mn pour redémarrer. Mais les incidents, qui ne laissent en général pas de trace dans la mémoire des calculateurs, peuvent se reproduire par la suite.
  • Moteurs diesels CDI. Sur les modèles fabriqués entre janvier et juillet 2003, défaillance possible et fréquente du turbo, parfois à des kilométrages très bas. Turbo à remplacer (souvent déjà fait par le précédent propriétaire, pris en charge par Mercedes).
  • Moteurs diesels CDI. Sur les CDI (surtout ceux fabriqués jusqu’en octobre 2001), baisse progressive de puissance. Causée par le catalyseur qui se bouche. Remède : catalyseur à nettoyer (mais c'est parfois impossible) ou à changer.
  • Moteurs diesels CDI. Sur quelques diesel fabriqués jusqu’en 2002, et surtout les 270 CDI, quelques soucis d’injecteurs à partir de 70 000 km.
  • Boîte manuelle 6 vitesses. Sur quelques modèles fabriqués jusqu’en mai 2002, tendance des 3 premiers rapports à sauter et soucis de synchros. Peut nécessiter le remplacement de la boîte.
  • Boîte automatique. Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 2003, risque de dégradation parfois irrémédiable de la boîte automatique. Symptômes : passages de vitesses de plus en plus récalcitrants et, surtout, accompagnés d'à-coups. Causé par le passage dans l’huile de boîte de liquide de refroidissement (fuite de liquide de refroidissement en provenance du radiateur de boîte). Ce liquide corrode alors des pièces internes à la boîte (connecteurs, électrovannes), et peut endommager ensuite le convertisseur de couple. Remède : radiateur de boîte à changer. Coût : environ 1 200 €. Si la boîte est atteinte, il faut également la réparer, et plus souvent la remplacer. Coût : environ 3 700 €. Vidange de boîte préconisée depuis par Mercedes à 60 000 km, alors que cette boîte était initialement prévue par Mercedes comme étant sans entretien.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2004, des bruits apparaissent à partir de 40 000 km et s'amplifient par la suite. Causés par différentes causes : les butées supérieures d’amortisseurs (point résolu à partir de mars 2001) et/ou la dégradation prématurée des silentblocs de la barre stabilisatrice. Plusieurs améliorations usine sur ce dernier point : juillet 2002, septembre 2002, mai 2003 ; totalement résolu en mai 2004. Remède : silentblocs à changer (non pris en charge par Mercedes).

Autres pannes ou faiblesses :

  • Mise en route moteur. Sur les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001, défaut de contact sur la clé. Ce qui peut nécessiter plusieurs tentatives pour arriver à démarrer.
  • ESP (stabilisateur électronique de trajectoire). Sur les modèles fabriqués jusqu’en juin 2002, quelques défaillances de l’ESP, avec allumage simultané du témoin d’alerte correspondant au tableau de bord. Causé par la défaillance du contacteur d’angle de braquage.
  • Direction. Légères baisses ponctuelles d’assistance de direction lors de braquages serrés en manœuvres.
  • Train avant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2004, tendance marquée des pneus avant à s’user sur l’extérieur de la bande de roulement. Causé par le pincement excessif du train avant en usine.

Aspect extérieur :

  • Peinture. Sur les modèles fabriqués jusqu’en avril 2004, la peinture se montre sensible aux rayures des brosses de lavage, surtout sur les teintes sombres.
  • Phares. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2003, possible condensation interne dans les globes optiques. Causé par un défaut de mise à l’air.
  • Portières. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2002, leur réglage a parfois été mal effectué en usine, ce qui peut provoquer le coincement des joints à la fermeture. Portières à régler.

Finition intérieure :

  • Assemblage/bruits parasites. Qualité d'assemblage critiquable sur les premiers modèles (2000), et bruts parasites encore parfois présents jusqu’en mai 2004 : bruits parasites d’origine, et qui s’accroissent légèrement au fil du temps. Sur les modèles 2000, bruit sur les assises de sièges avant et le bas de leurs dossiers, et des craquements sur les garnitures de portes. Sur les modèles fabriqués jusqu’en 2002, bruit grinçant sur l'axe de la pédale d’accélérateur.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Verrouillage central. Sur les modèles fabriqués jusqu’en juin 2001, dysfonctionnements. Souvent causés par le manque de sensibilité du système de réception.
  • Caprices électroniques. Ils affectent surtout les modèles fabriqués jusqu’en septembre 2001 et encore, dans une moindre mesure, ceux fabriqués jusqu’en décembre 2002.
  • Essuie-glaces automatiques. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, risque de dysfonctionnement du cadencement automatique des essuie-glaces.
  • Rétroviseurs extérieurs. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2003 (et surtout ceux de 2000-2001), problèmes possibles sur les différentes commandes électriques des rétroviseurs : les réglages et surtout la fonction de rabattement.
  • Chargeur 10 CD. Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 2000, les commandes de radio peuvent se mettre hors service.
  • Témoins d'alerte. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2002, allumage simultané et sans raison des témoins d’ABS/BAS.
  • Jauge à carburant. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, indication aléatoire.
  • Climatisation. Sur les modèles fabriqués jusqu’en décembre 2001, caprices possible de la régulation de la climatisation et aléas des commande de chauffage et ventilation.
  • Ventilation d'habitacle. Sur les modèles fabriqués jusqu’en octobre 2000, caprices de la vitesse de ventilation, ou impossibilité de la régler à son gré.

Rappel de rectification en concession :

  • Moteurs diesels 200 CDI et 220 CDI. Sur les modèles fabriqués jusqu’en mai 2002, prise d’air inopinée, et risque d’incident sur la lubrification du moteur. Causé par la mauvaise étanchéité du bouchon qui ferme le puits de jauge à huile. Rappel en juin 2002.
  • Moteurs diesels CDI. Sur les modèles fabriqués en décembre 2004 et janvier 2005, mauvaise fabrication de la pompe d'injection. Rappel et remplacement systématique dès février 2005.
  • Climatisation. Sur les versions 200 K fabriquées jusqu’en juin 2000, défaut de programmation de la climatisation. Rappel en septembre 2000 : remplacement de tout le bloc sur la console centrale, qui englobe les touches de commande et la partie électronique située au dos.
  • Ceintures avant et arrière. Sur les modèles fabriqués entre août et octobre 2003, possible difficulté l’enclenchement des boucles de ceintures avec un risque que les boucles ne se verrouillent effectivement pas. Rappel en décembre 2003 : inspection et, si besoin,, remplacement des boucles. 1 500 Mercedes Classe C, CLK et E rappelées en France, 33 000 au total.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

5. Meilleures versions

En diesel : 220 CDI OPTIMUM CLASSIC

Même portrait-robot que pour la 200 CDI, soit sobriété, bonnes performances, avec simplement des prestations routières qui se situent un cran au-dessus. Puissance rehaussée de 7 ch en mai 2004.
Commercialisation : 2000
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 143-150 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Modèles concurrents

 
Inscription à la newsletter

En savoir plus sur :
Mercedes Classe C 2 Sw

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par Anonyme

cette voiture est vraiment top rien a dire aucun defaut j'en ai une depuis 2ans et à part mettre du gasoil je ne fais rien d'autre aucune panne. entretien tous les 20.000kms    

Par Anonyme

C'est une très bonne voiture, je l'ai depuis 3 ans, aucun problème, elle tient bien la route et surtout économique pour une familiale, deux reproches : les places arrières et taille du coffre un peu trop juste.

Par Anonyme

Depuis septembre 2000 je devore des kms (bientot 200000) sans aucune contrainte mise à part changement silent bloc de barre stabilisatrice(130000km), 20/20 Mr. Merco

Par Anonyme

cette voiture est un bijou je l'ai depuis 18 mois rein à dire rouler en régulateur de vitesse est régale sur autoroute;je reproche une seule chose a mercedes de ne pas avoir équipée cette voiture en jante alu de série 

Par Anonyme

Sur une C270CDI BVA, fevrier 2003, 136000km parcourus sans souci jusqu'à...aujourd'hui : silentblocs de  barres stabilisatrice HS, vidange necessaire (et non preconisée) de la boîte, tambours arrieres (frein de parc) bloqués, disques avant voilés (changés chez mercedes à 95000km,) + maintenace B, ressorts cassés sur essieu arriere...Bilan des opérations : 2000 euros de réparation et maintenance!!! Je ne parcours quasiment que des trajets sur autoroute, n'ai jamais eu d'accident, et le véhicule a toujours été entretenu sur le réseau! C'est la 5eme mercedes mais il est vrai que je me séparais des autres à 100 000km et/ou 4 ans... Trés déçu!!!

Par Anonyme

Sur une C270CDI BVA, je rencontre quelques difficultés sur la boite auto, elle se met en mode secour impossible de passer le turbo vitesse maxi 80 km. je me propose de changer à nouveau le filtre d'embrayage (bon résultats la première fois oit 1 mois, et on me propose de changer encore le kit électronique d'embrayage (-1000 euros, il y a 2 mois) un sifflement persistant à l'accélération, impossible de passer l'injection en mode drive je ne veux pas ouvrir la boite trop de risques, que faire? je suis pourtant très satisfait!!!  

Par Anonyme

Bonjour, je roule avec une C 200 kompressor élégance pack luxe, (ce qui fait que l'équipement est complet par rapport à une version classic), depuis 3ans. Cette voiture est très agréable, très bonne reprise, la consommation en ville est de 11l, sur route à 90 de 6,5 et sur autoroute  de 8,3 ce qui est très satisfaisant. Les petits soucis durant ces 3 années : Rétros qui ne se rabattent plus (réparé) problème refroidissement (réparé) problème de perte de puissance (réparé) Clignotants avant qui ne fonctionnent plus (réparé) Silentblocs de barre stabilisatrice (grincement très agaçant) à changer lors de la prochaine révision ainsi que le frein de parking. Elle a 105000km et bientôt 9ans en septembre, dans l'ensemble j'en suis content,  j'aurais dû acheter une version avangarde pour que les suspensions soient plus fermes.     Pourquoi la France n'a pas eu droit à la version 230 kompressor en berline ou break

Par Anonyme

La classe avec un grand C. Modèle 220 cdi SW  'sport édition' . Aucun problème. Faire le plein rarement est un plaisir comme le confort de conduite en toute assistance de sécurité. Une Société fidèle à l'étoile depuis + de 10 ans.

Par Anonyme

Mercedes C200 cdi 2004 Une, mais pas deux. Véhicule bourré d'inepties de conception et d'ergonomie. Par exemple, la boîte à gants ne s'ouvre qu'à moitié lorsqu'il y a un  passager (celui-ci reçoit l'ouvrant sur les genoux), pédale de frein de stationnement très mal placée, boutons de lève-vitre ridicules, "cuir"  de qualité exécrable, peinture ultra-mince, protection anticorrosion nulle, accessibilité mécanique nulle (démarreur, alternateur, collecteur d'admission...), montages clipsés à outrance...Sans parler des problèmes de fiabilité archi-connus de ce modèle. Quelques qualités quand même: silence de fonctionnement et consommation réduite (moyenne 5,4 l/100), c'est tout.

Par Anonyme

moi je roule en c200 cdi 2004 , et je suis content de ma voiture rien a dire ,, mais toi tu ne vois que des points negatif , a mon avis il faut que tu achete , une porsche ou autre si tu a les moyens lollll ;):ouin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Vous ne pouvez pas lire cet article, car il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Main blache dans un panneau rouge

Cher lecteur,

Caradisiac est un site d’information indépendant et gratuit qui mobilise des journalistes, des cadreurs, des graphistes, des développeurs… Caradisiac doit aussi supporter les frais d’hébergement de son site et de ses bases de données.

Pour vous proposer ses contenus gratuitement, Caradisiac se finance grâce à la publicité. Sans publicité, Caradisiac devrait abandonner son modèle gratuit, ou bien disparaître…

Pour lire cet article et ne plus voir ce message, ajoutez Caradisiac à la liste blanche ou désactivez votre adblock.

Adblock Plus

  • Cliquer sur l’icône Adblock Plus dans en haut à droite de votre navigateur.
  • Dans le menu déroulant, cliquer sur « Désactiver pour www.caradisiac.com ».
  • Recharger la page.

Adblock

  • Cliquer sur l’icône Adblock en haut à droite de votre navigateur.
  • Dans le menu déroulant, cliquer sur « Ne rien bloquer sur les pages de ce domaine ».
  • Dans la pop-in qui s’ouvre, cliquer sur « Exclure ».

uBloc / uBlock Origin

  • Cliquer sur l’icône uBlock Origine en haut à droite de votre navigateur.
  • Dans le menu déroulant, cliquer sur le bouton bleu « désactiver uBlock pour ce site ».
  • Recharger la page.

Ghostery

  • Cliquer sur l’icône Ghostery en haut à droit de votre navigateur.
  • Dans le menu déroulant, cliquer sur le bouton « Faire confiance à ce site » qui devient vert.
  • Recharger la page ou cliquer sur le lien « Cliquer pour actualiser la page et voir les modifications » qui apparaît sur fond rouge.

Merci

Les équipes Caradisiac